Evaluer le degré de dépendance avec la grille AGGIR

Mesurer la perte d’autonomie permet de mettre en place une prise en charge adaptée aux besoins de la personne âgée. La dépendance est évaluée à l’aide de la grille AGGIR, aussi utilisée pour fixer l’APA.

Evaluer le degré de dépendance avec la grille AGGIR

Evaluer le degré de dépendance avec la grille AGGIR

La grille AGGIR (Autonomie, Gérontologie Groupe Iso Ressources) permet d’évaluer le degré de dépendance des personnes âgées. Elle détermine, au travers d’une série de questions, leur appartenance à l’un des 6 groupes GIR (‘Groupes Iso-Ressources’) de la nomenclature.

La grille AGGIR a été élaborée par des médecins de la Sécurité sociale, de la Société française de Gérontologie et par des informaticiens. Elle s’est imposée comme l’outil de référence national et est notamment utilisée dans le cadre de l’attribution de
l’APA
(allocation personnalisée d’autonomie).

L’évaluation du GIR permet de décider des solutions à mettre en place pour pallier le manque d’autonomie : aides familiales, professionnelles ou entrée en maison de retraite. Le calcul du montant de l’APA dépend du niveau dans la grille AGGIR.

AGGIR, une grille à six niveaux

Six GIR figurent dans la grille AGGIR : ils définissent le degré d’autonomie des personnes comme explicité ci-après.

GIR 1

Ce degré du modèle AGGIR regroupe les personnes immobilisées au lit ou au fauteuil et dont les facultés physiques et psychiques sont fortement altérées. Elles ont besoin continuellement de l’aide ou de la présence d’intervenants.

GIR 2

Deux types de personnes correspondent à ce degré du modèle AGGIR :

  • personnes immobilisées au lit ou au fauteuil et dont les facultés psychiques ne sont pas entièrement altérées, mais qui ont besoin d’aide pour la majorité des actes de la vie quotidienne, ainsi qu’une surveillance constante,
  • personnes dont les facultés psychiques sont altérées, mais qui sont toujours capables de se déplacer et ont donc besoin d’une surveillance constante.

GIR 3

Dans ce groupe du modèle AGGIR, on trouve les personnes qui ont une relativement bonne autonomie mentale, mais seulement une partie de leur autonomie motrice. Elles ont besoin plusieurs fois par jour d’une assistance pour leurs soins corporels.

GIR 4

Ce degré du modèle AGGIR regroupe :

  • les personnes incapables d’effectuer seules leurs transferts, mais capables de se déplacer dans leur domicile, une fois levées. Elles ont besoin d’une aide ou d’une stimulation pour la toilette et l’habillage, mais s’alimentent seules en général.
  • les personnes sans problèmes moteurs, mais qui ont besoin d’une assistance pour les soins corporels et les repas.

GIR 5

Ce degré de la grille AGGIR comprend les personnes qui se déplacent chez elles, s’alimentent et s’habillent seules, mais qui ont besoin d’une assistance occasionnelle pour la toilette et les tâches domestiques.

GIR 6

Le dernier niveau de la grille AGGIR comprend les personnes autonomes.

Seuls les quatre premiers degrés de la grille AGGIR permettent de bénéficier de l’APA.

Critères d'évaluation de la grille AGGIR

L’évaluation de la grille AGGIR se fait sur la base de dix critères relatifs à la perte d’autonomie physique et psychique. Seules ces dix variables du modèle AGGIR, dites discriminantes, sont utilisées pour déterminer le GIR :

  • Cohérence : converser ou se comporter de façon sensée ;
  • Orientation : se repérer dans le temps et l’espace ;
  • Toilette : se laver seul ;
  • Habillage : s’habiller, se déshabiller, se présenter ;
  • Alimentation : manger des aliments préparés ;
  • Élimination : assumer l’hygiène urinaire et fécale ;
  • Transferts : se lever, se coucher, s’asseoir ;
  • Déplacements à l’intérieur : mobilité spontanée, y compris avec un appareillage ;
  • Déplacements à l’extérieur : se déplacer à partir de la porte d’entrée sans moyen de transport ;
  • Communication à distance : utiliser les moyens de communication, téléphone, sonnette, alarme.

Sept autres variables sont également prises en compte dans l’évaluation à l’aide du modèle AGGIR. Elles n’interviennent toutefois pas dans le calcul du GIR. Ces variables du modèle AGGIR sont dites illustratives et concernent les activités domestiques et sociales:

  • Gestion : gérer ses propres affaires, son budget, ses biens ;
  • Cuisine : préparer ses repas et les servir ;
  • Ménage : effectuer l’ensemble des travaux ménagers ;
  • Transport : prendre ou commander un moyen de transport ;
  • Achats : acquisition directe ou par correspondance ;
  • Suivi du traitement : se conformer à l’ordonnance du médecin ;
  • Activités de temps libre : pratiquer des activités sportives, culturelles, sociales, de loisirs ou de passe-temps.

Nos outils

Calcul du GIR Faire une simulation

Documents associés

Quels documents souhaitez vous recevoir

Articles connexes

Soutenir les aidants familiaux

Soutenir les aidants familiaux

La tâche d’aidant familial peut être épuisante lorsqu’on est mal accompagné et renseigné sur ses droits. Pour bien vivre la prise en charge d’un proche dépendant, il est important de bénéficier du soutien adapté.

Lire la suite
Copyright © 2016 - Cap Retraite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer une navigation optimale. Pour en savoir plus, cliquez ici