10 conseils pour communiquer avec une personne atteinte d’Alzheimer
Le 17/07/2016 - Actualités

Être témoin du déclin d’un parent atteint de la maladie d’Alzheimer ou d’une pathologie apparentée est douloureux pour les aidants. Au fil de l’évolution de la démence, les pertes de mémoire mineures se transforment progressivement en déficiences de plus en plus graves. La personnalité du malade change peu à peu. Comprendre comment communiquer avec son proche âgé en ces moments difficiles est crucial. Découvrez quelques stratégies de communication à adopter avec une personne démente.

10 conseils pour communiquer avec une personne atteinte d’Alzheimer

Faciliter la communication malgré la maladie d’Alzheimer

    Voici 10 conseils sur la façon de communiquer efficacement :

  • Sachez à quoi vous attendre – La maladie d’Alzheimer est une pathologie dégénérative dont les symptômes s’aggravent avec le temps. Les personnes atteintes de démence vont progressivement avoir plus de difficultés à comprendre autrui et à communiquer en général.
  • Évitez les distractions – Lorsque vous parlez à la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, essayez de trouver un endroit et un moment où elle ne sera pas distraite par autre chose. Ceci permettra à votre proche de concentrer toute son énergie et ses facultés cognitives sur la conversation.
  • Parlez clairement et naturellement, d’un ton chaleureux et calme – Évitez le langage et le ton infantilisants, ainsi que toute autre façon de parler condescendante.
  • Appelez les gens par leur nom – N’employez pas la troisième personne (des pronoms comme « il » ou « elle ») pour vous adresser à votre proche, mais la deuxième personne comme vous le feriez avec n’importe qui d’autre. Les noms sont également importants pour une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, ils lui permettent de retrouver ses repères. Par exemple, « Bonjour grand-mère (mamy, mémé…), c’est moi, François » est préférable à « Salut, c’est moi… »
  • Parlez d’une seule chose à la fois – Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ne sera pas toujours capable d’entretenir une conversation nécessitant de « jongler » entre différents sujets.
  • Utilisez le langage du corps ou un autre signal non verbal – Par exemple, maintenez un contact visuel et souriez. De cette manière, vous faciliterez la compréhension à votre proche. Lorsqu’il se trouve à un stade très avancé de la maladie d’Alzheimer, la communication non verbale peut du reste être la seule option possible.
  • Écoutez activement – Si vous ne comprenez pas ce que votre proche dit, faites-le lui savoir poliment.
  • Ne le corrigez pas – La conversation n’ira pas très loin si vous passez votre temps à corriger chaque erreur ou déclaration erronée de votre proche atteint de la maladie d’Alzheimer. Il est recommandé de ne pas relever les inexactitudes et les propos incohérents.
  • Soyez patient – Laissez à votre proche le temps de saisir ce que vous avez dit. Si vous posez une question, attendez la réponse. Ne laissez pas la frustration vous gagner devant les difficultés dues à la perte cognitive liée à la maladie d’Alzheimer.
  • Attendez-vous à ce qu’il y ait des hauts et des bas – Certes, en général les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer déclinent petit à petit, mais même dans les premiers stades, votre proche peut avoir des hauts et des bas, comme tout le monde.

Avez-vous aussi des conseils sur la façon de communiquer avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou de démence ? Comment réussissez-vous à communiquer avec votre proche malgré les difficultés ? Partagez votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4/5 - 4 votes - Votre vote :

Articles connexes