10 habitudes pour réduire le stress de son rôle d’aidant
Le 05/10/2017 - Maintien à domicile

Les deux tiers des aidants familiaux se sentent isolés dans l’accompagnement de leur proche. L’isolement et le stress de l’aidant familial ne doivent pas devenir une fatalité. À l’occasion de la Journée nationale des aidants, Cap Retraite vous conseille sur ces compétences qui faciliteront votre quotidien et réduiront votre stress.

10 habitudes pour réduire le stress de son rôle d’aidant

8e Journée nationale des aidants : une reconnaissance de l’aidant

Si vous aidez un proche au quotidien, sachez que vous n’êtes pas seul : quelque 11 millions de Français prennent soin d’un parent ou ami fragilisé (enquête Macif-Unaf). Parmi eux, près de 4,5 millions accompagnent une personne âgée en perte d’autonomie (Infographie Cap Retraite).

L’aidant joue un rôle clé dans la prise en charge de la personne âgée ou handicapée, et rend un service important à la société. C’est parfois au prix d’un sacrifice de ses propres besoins que le proche aidant assume son rôle avec dévouement. Fatigue, perte de poids, stress, dépressionTous ces maux ne sont que quelques-uns des signes indiquant que l’aidant succombe à l’épuisement.

Les aidants ont souvent des difficultés à trouver l’équilibre entre leur travail et leurs responsabilités familiales, et par conséquent à gérer le stress émotionnel et physique dû à l’accompagnement d’un proche fragilisé.

C’est pour reconnaître la place du proche aidant dans la société, mais aussi leurs difficultés, que la Journée nationale des aidants a été créée.

Des événements auront donc lieu dans le cadre de la Journée des aidants, demain 6 octobre, dans toute la France, pour célébrer chaque aidant, familial ou non, mais aussi l’informer et l’aider dans son quotidien. Vous pouvez trouver la liste des événements dans votre région sur le site dédié à la Journée des aidants.

10 aptitudes pour répondre à vos besoins d’aidant et éviter le stress

Même si vous êtes l’aidant principal de votre proche âgé ou fragilisé, sachez que vous n’êtes pas obligé de tout assumer seul. Des ressources existent pour vous aider. C’est d’ailleurs la thématique de la Journée nationale des aidants 2017, « les territoires, sources de solutions pour les aidants ». Les événements organisés par les associations, caisses de retraite et points d’information locaux (CLIC, CCAS…) vous permettront de mieux connaître ces dispositifs.

Sachez aussi qu’il existe des moyens de réduire votre stress de proche aidant et d’améliorer votre bien-être au quotidien. Certaines aptitudes sont certes plus difficiles à adopter que d’autres, aussi n’hésitez pas à vous faire soutenir, par vos proches si vous en avez ou dans le cadre d’un groupe de soutien ou de parole (organisé par l’association France Alzheimer ou tout autre dispositif de soutien aux aidants familiaux).

Voici quelques-unes des compétences et bonnes habitudes qui vous aideront dans votre tâche d’aidant, inspirées de nos voisins américains de l’Alzheimer Association :

  • Reconnaissez et acceptez le fait que vous ne pouvez toujours tout assumer seul,
  • Sollicitez ou acceptez l’aide de vos proches (parents, amis ou voisins),
  • Faites des activités physiques et mentales au moins 10 minutes par jour (découvrez aussi les 5 activités anti-stress pour les aidants familiaux),
  • Faites appel à un service d’aide à domicile (des aides financières existent – n’hésitez pas à contacter le CCAS de votre commune pour connaître les possibilités dans votre secteur),
  • Apprenez la relaxation mentale et physique : essayez la méditation, le yoga ou toute autre technique anti-stress,
  • Rendez visite régulièrement à votre médecin traitant,
  • Gardez le sens de l’humour : apprendre à relativiser vous aidera à mieux assumer votre rôle d’aidant,
  • Ne vous négligez pas : assurez-vous de bien dormir, la fatigue n’est bonne ni pour vous ni pour votre proche ; mangez équilibré afin de réduire les risques pour votre santé,
  • Ne refoulez pas votre frustration et vos difficultés : partagez votre expérience avec un proche ou participez à un groupe de parole,
  • Formez-vous : participer à une formation pour aidant familial ou assistez aux conférences organisées par les associations de soutien aux aidants.

Le stress fait partie intégrante de la vie de l’aidant, mais si vous parvenez à intégrer ces 10 aptitudes/habitudes à votre routine, vous augmenterez vos chances de contrôler et réduire la tension quotidienne.  

Laissez un commentaire

Vous pouvez réagir à cet article en laissant un commentaire

Articles connexes

Aide à domicile vs soins à domicile : connaître les différences

Aide à domicile vs soins à domicile : connaître les différences

L’aide à domicile et les soins à domicile sont deux différents types de prise en charge dispensés directement chez la personne âgée. Les prestations, les intervenants et le mode de financement diffèrent. Découvrez les principales différences entre ces services à domicile pour mieux comprendre le type d’accompagnement adapté à vos besoins ou à ceux de […]

Lire la suite

Adapter son logement au vieillissement en 5 astuces

Adapter son logement au vieillissement en 5 astuces

Adapter son logement au vieillissement est indispensable pour rester à domicile le plus longtemps possible. Il est possible d’aménager son logement de façon astucieuse et esthétique, tout en assurant une sécurité maximale ! Découvrez les conseils de Cap Retraite pour adapter votre logement au vieillissement.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :