Les 10 signes de la maladie de Parkinson à connaître
Le 11/06/2016 - Santé

Connaissez-vous réellement les signes de la maladie de Parkinson ? Si la majorité d’entre nous a tendance à associer cette pathologie dégénérative avec les tremblements, les symptômes de Parkinson ne se limitent pas à ce trouble. Il est important de les connaître pour permettre un diagnostic précoce et une mise en place rapide d’une prise en charge adaptée. Être bien renseigné permet en effet d’améliorer le bien-être des malades de Parkinson.

Les 10 signes de la maladie de Parkinson à connaître

Parkinson et la mort inexorable des cellules nerveuses

La maladie de Parkinson entraîne la mort des cellules nerveuses du cerveau responsables de la production de la dopamine, une substance chimique qui envoie des messages aux parties du cerveau contrôlant les mouvements. Au fil de la progression de la maladie de Parkinson, la quantité de dopamine produite dans le cerveau diminue et le malade devient peu à peu incapable de contrôler normalement ses mouvements.

Pour certains scientifiques, la maladie commencerait même à l’extérieur du cerveau, provoquant ainsi des symptômes non moteurs, tels que la constipation, les troubles du sommeil ou de l’odorat.

Cette pathologie est chronique et évolutive : les symptômes de la maladie de Parkinson se développent et empirent au fil du temps. En outre, la maladie est incurable. Près de 200 000 Français en sont atteints et on diagnostique environ 14 000 nouveaux cas par an.

Les 10 signes avant-coureurs à reconnaître

Il faut savoir que la maladie de Parkinson n’est pas seulement un trouble moteur. D’ailleurs, les symptômes qui semblent au premier abord ne pas avoir de rapport avec une pathologie nerveuse sont souvent les premiers à apparaître.

    Les dix signes avant-coureurs de la maladie de Parkinson sont les suivants :

  • les tremblements,
  • une écriture de plus en plus petite,
  • des troubles du sommeil,
  • des difficultés à bouger ou marcher,
  • la constipation,
  • une voix faible,
  • la diminution de l’expression faciale,
  • les étourdissements ou évanouissements,
  • une posture de plus en plus courbée.

Isolés, ces symptômes ne traduisent pas obligatoirement la présence d’une pathologie. C’est leur accumulation qui doit vous entraîner à consulter un médecin pour qu’il envisage de procéder au diagnostic d’une éventuelle maladie de Parkinson.

L'avis des utilisateurs sur cet article
3.7/5 - 9 votes - Votre vote :

Articles connexes