5 astuces pour parler d’un accueil en Ehpad avec votre père âgé
Le 21/01/2018 - Maisons de retraite

Les hommes sont rares en maison de retraite. Mais, lorsque la perte d’autonomie rend le maintien à domicile trop difficile pour votre proche âgé, l’accueil en Ehpad est souvent la solution la plus adaptée. Voici quelques conseils pour faciliter la conversation avec un père âgé sur l’entrée en maison de retraite et la prise en charge de la dépendance.

5 astuces pour parler d’un accueil en Ehpad avec votre père âgé

L’accueil en Ehpad est-il réservé aux femmes ?

L’accueil en Ehpad est certes ouvert aussi bien aux femmes qu’aux hommes, quel que soit le statut de la maison de retraite et son emplacement géographique. Mais dans les faits, les hommes sont sous-représentés dans les établissements pour personnes âgées.

  • Dès 68 ans, les hommes deviennent minoritaires parmi les résidents de leur âge, d’après une enquête de la DREES publiée en juillet 2017 (fondée sur des chiffres de 2015).
  • Chez les personnes âgées de 80 ans et plus, les femmes représentent 78 % des résidents en Ehpad et en résidences-seniors.

Une étude précédente de la DREES donne les chiffres suivants sur la disproportion entre les sexes au chapitre de l’accueil en Ehpad :

  • 80 femmes vs 100 hommes chez les moins de 65 ans,
  • 347 femmes vs 100 hommes chez les personnes âgées de 75 ans et plus,
  • 504 femmes vs 100 hommes chez les résidents de 90 ans et plus.

Pourquoi les hommes sont-ils sous-représentés en maison de retraite ?

La faible proportion d’hommes en Ehpad s’explique naturellement par la différence d’espérance de vie entre les deux sexes :

  • Les femmes ont une espérance de vie de 85,3 ans à la naissance,
  • Les hommes ont une espérance de vie de 79,5 ans à la naissance (Insee, 2017).

En outre, l’entrée en Ehpad se fait de plus en plus tard, d’où la proportion assez faible d’hommes accueillis en maison de retraite.

Comment évoquer l’accueil en Ehpad avec papa ?

Si votre père âgé commence à avoir des difficultés à prendre soin de ses propres besoins et à effectuer certaines actions essentielles du quotidien, vous avez peut-être déjà envisagé un accueil en Ehpad. Pour un homme, habitué à être l’élément fort du foyer et souvent « conditionné » pour être autonome et contrôler la situation, envisager une entrée en maison de retraite ne va pas toujours de soi.

Une conversation avec papa sur l’accueil en Ehpad peut soulever bien des questions émotionnelles et il peut être utile de connaître les différences en matière de communication entre les hommes et les femmes.

L’approche de la psychologue américaine Carol Gilligan, auteure de l’ouvrage Une voix différente. Pour une éthique du care(traduit en français en 1986), peut vous aider à aborder la conversation sur l’accueil en Ehpad d’une manière plus adaptée au style de votre père.

(Le livre du Professeur Gilligan ne fait certes pas l’unanimité, mais on peut néanmoins en tirer un précieux éclairage sur la manière de communiquer et parler de l’entrée en Ehpad).

Indépendance

Les hommes accordent souvent une grande importance à leur indépendance. Lorsque vous décidez de parler d’un accueil en Ehpad, insistez sur ce qui peut être fait pour maximiser son indépendance en maison de retraite.

Leadership

Les hommes aiment diriger… Il est donc important d’impliquer votre père dans le processus de décision relatif à l’accueil en Ehpad et au choix de la maison de retraite. Plus votre père est impliqué, moins il aura le sentiment de voir son autonomie et son indépendance disparaître.

Pragmatisme

Les hommes communiquent d’une manière plus pragmatique et directe. Ne tournez pas autour du pot lorsque vous souhaitez évoquer la question de la prise en charge de la dépendance de votre père et d’un éventuel accueil en Ehpad. Expliquez vos craintes de manière claire et directe, sans chercher à utiliser des euphémismes pour cacher vos inquiétudes.

Procrastination

Le « biais du présent » que les psychologues concernent comme responsable de notre tendance à remettre à demain touche davantage les hommes, d’après Gillican. Cette tendance à se focaliser sur le présent complique souvent toute une discussion sur les besoins futurs de prise en charge d’un proche âgé.

Pour contourner ce penchant naturel, vous pouvez « exploiter » une autre caractéristique masculine : une tendance à la logique et la réflexion rationnelle. Expliquez à votre père que s’il se sent peut-être encore autonome aujourd’hui, les difficultés liées au vieillissement sont inévitables et qu’il est donc recommandé qu’il planifie son avenir aujourd’hui, lorsqu’il en est encore capable.

Pensée manichéenne 

Les hommes sont plus enclins à raisonner en termes de « noir ou blanc » et sont souvent moins sensibles aux nuances. Lorsque vous parlez à votre père de ses besoins et de son futur accueil en Ehpad, essayez d’éviter les nuances inutiles.

 

Évoquer l’accueil en Ehpad avec un proche âgé n’est jamais facile, surtout lorsqu’il s’agit d’un homme qui tient à son indépendance. Aborder la question de la bonne manière facilitera cette conversation aussi bien pour vous que pour votre père. Il ne vous restera plus qu’à chercher la maison de retraite la plus adaptée à ses besoins. Les conseillers Cap Retraite sont là pour vous aider, si vous souhaitez en savoir plus sur les établissements disponibles.  

L'avis des utilisateurs sur cet article
3.3/5 - 3 votes - Votre vote :

Articles connexes