5 erreurs de diagnostic fréquentes chez les personnes âgées
Le 10/11/2017 - Santé

Avec l’âge, certaines fonctions physiques déclinent et le corps se transforme. Ces changements physiologiques compliquent parfois la tâche des aidants, mais aussi celles des médecins, lorsqu’il s’agit de faire la différence entre certains problèmes de santé et les effets naturels du vieillissement. Plusieurs maladies se manifestent différemment avec l’âge ou présentent des symptômes similaires entre elles, compliquant le diagnostic chez les personnes âgées. Apprenez à reconnaître ces problèmes de santé souvent mal diagnostiqués, pour pouvoir en parler avec le médecin.

5 erreurs de diagnostic fréquentes chez les personnes âgées

L’infection urinaire chez les personnes âgées

L’infection urinaire est l’une des maladies infectieuses les plus fréquentes chez les personnes âgées : elle représente près du tiers des infections. Les symptômes de l’infection urinaire chez les personnes âgées ne sont pas nécessairement la douleur et l’inconfort.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, certains des principaux symptômes de la maladie d’Alzheimer ou des troubles apparentés – tels que la confusion, l’agitation et le repli sur soi – peuvent également se manifester chez les personnes âgées atteintes d’une infection urinaire. En outre, des symptômes tels que la confusion et l’irritabilité sont souvent exacerbés par une infection urinaire chez les personnes âgées effectivement atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Néanmoins, ces signes similaires à ceux d’une démence apparaissent plus subitement chez une personne âgée souffrant d’une infection urinaire, tandis qu’en cas de maladie d’Alzheimer, ils se développent progressivement.

La confusion aiguë souvent confondue avec la maladie d’Alzheimer

Chez les personnes âgées, la confusion aiguë (encore appelée delirium ou syndrome confusionnel) est souvent confondue avec la maladie d’Alzheimer. À la différence de la démence, la confusion aiguë est en général provoquée par une tension sur le corps ou l’esprit, le plus souvent liée à une autre maladie.

L’état mental des personnes âgées peut être affecté par différents troubles :

Certains médicaments – notamment les benzodiazépines et certains antidépresseurs – peuvent aussi entraîner un état confusionnel.

Tremblement essentiel versus maladie de Parkinson

Outre la maladie de Parkinson, de nombreuses maladies peuvent entraîner un tremblement chez les personnes âgées. Des taux de potassium trop élevés, ainsi que certains médicaments (notamment d’anciens traitements prescrits en cas de schizophrénie) entraînent des tremblements rappelant les symptômes parkinsoniens.

Le tremblement essentiel est également fréquent chez les personnes âgées. À la différence de la maladie de Parkinson qui touche en général les personnes de plus de 55 ans, les symptômes de cette maladie neurologique sans cause établie se manifestent plutôt après l’âge de 65 ans. Par ailleurs, il s’agit davantage d’un tremblement à l’action ou postural, alors que dans la maladie de Parkinson le tremblement intervient au repos.

La déshydratation chez les personnes âgées

La déshydratation des personnes âgées est facilement traitable, mais si on la néglige, elle peut être dangereuse, voire mortelle. Ce problème de santé est fréquent chez les personnes âgées à domicile, comme en maison de retraite.

Avec l’âge, le mécanisme de la soif est moins efficace et les personnes âgées sont alors moins conscientes de leur besoin de boire.

Outre la soif, les symptômes de déshydratation chez les personnes âgées comprennent :

  • une sécheresse cutanée,
  • une absence de besoin d’aller aux toilettes.

La déshydratation peut également entraîner des troubles tels que l’hypertension, une respiration trop rapide ou les yeux enfoncés.

Les personnes âgées fortement déshydratées peuvent aussi faire preuve de confusion ou être irritables. Il s’agit alors d’un état confusionnel provoqué par la déshydratation.

La fibromyalgie, à ne pas confondre avec l’arthrite

Près de la moitié des personnes âgées de 65 ans et plus sont atteintes d’une forme d’arthrite ou ont été diagnostiquées comme telles.

Toutefois, certains symptômes de la polyarthrite rhumatoïde sont similaires à ceux des patients atteints d’une fibromyalgie ou d’un lupus. Ces conditions affectent souvent plusieurs des mêmes articulations, provocant des douleurs et une raideur.

En revanche, la fibromyalgie n’entraîne pas le gonflement visible en cas de polyarthrite rhumatoïde et ne touche pas les mêmes articulations de la main. Néanmoins, en raison des similarités entre ces différents troubles, le médecin traitant peut être contraint de multiplier les analyses pour les distinguer et poser un diagnostic précis chez les personnes âgées.

L'avis des utilisateurs sur cet article
3.5/5 - 2 votes - Votre vote :

Articles connexes