5 risques de l’hiver pour les personnes âgées et comment les éviter
Le 23/12/2016 - Santé

Les vagues de grand froid que nous réserve la saison hivernale nous touchent tous, mais au grand âge, il est encore plus important de se protéger. Cap Retraite vous donne quelques conseils pour prévenir les principaux risques de l’hiver pour les personnes âgées.

5 risques de l’hiver pour les personnes âgées et comment les éviter

Froid, neige et verglas – tiercé gagnant des risques de l’hiver pour les personnes âgées

      Les risques les plus courants de l’hiver pour les personnes âgées sont liés au temps et aux faibles températures :
    • Les chutes : Glisser sur le verglas est un risque majeur de l’hiver pour les personnes âgées. En cause : un mauvais équilibre ou une vision altérée. Pour prévenir le risque de chute : portez des chaussures adaptées offrant une bonne adhérence.
    • Les dangers de la route : la neige et le verglas rendent la conduite difficile pour les personnes âgées en hiver. Évitez de vous aventurer sur la route dans ces conditions. Si vous êtes contraints de sortir, préparez-vous : conduisez plus lentement, utilisez des pneus neige si nécessaire et conservez des couvertures et de la nourriture dans le véhicule, au cas où il tomberait en panne.
  • Engelures, gelures et hypothermie : les faibles températures ne sont pas sans risques pour les personnes âgées en hiver. Elles peuvent entraîner des engelures, des gelures, voire une hypothermie. Les personnes âgées devraient s’abstenir de sortir lorsque la température est trop basse. En cas de sortie par vague de grand froid, il convient de se couvrir chaudement, surtout les mains, la tête et le cou. Pour plus d’informations sur les mesures à prendre pour se protéger, consultez notre Fiche Grand Froid pour les personnes âgées.

Télécharger Fiche Grand Froid

L’isolement social

Les risques de l’hiver pour les personnes âgées peuvent entraîner un isolement social chez les seniors, qui restent confinés à la maison. Si votre proche âgé passe plus de temps à domicile à cause du froid, essayez de multiplier les visites. Il existe aussi des associations de bénévoles qui pourront tenir compagnie à votre parent.

Vous pouvez également organiser un transport pour permettre à la personne âgée de se rendre à l’accueil de jour, même en hiver. Une grande partie des structures d’accueil de jour organisent des transports pour les personnes âgées. Dans le cas contraire, un forfait transport doit vous être versé ou être déduit du tarif journalier.

La grippe saisonnière

L’hiver apporte son cortège de maladies aux personnes âgées plus vulnérables aux basses températures : grippe saisonnière, pathologies respiratoires (notamment la pneumonie)… Les autorités de santé publique recommandent aux seniors de se faire vacciner contre la grippe saisonnière et de privilégier une alimentation saine et équilibrée.

Le trouble affectif saisonnier – « coup de blues de l’hiver »

En hiver, les personnes âgées, comme une bonne partie de la population, peuvent être sujettes au trouble affectif saisonnier : une baisse de l’humeur et de l’énergie, causée par la réduction de la luminosité dans la journée. Ouvrez les rideaux et persiennes en hiver pour laisser la lumière du jour pénétrer dans la maison. Il est possible aussi de recourir à la luminothérapie pour éviter de broyer du noir en hiver. Les personnes âgées ayant le sentiment de souffrir de dépression devraient consulter leur médecin traitant.

L’agitation vespérale

Les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’autres formes de démence souffrent parfois d’un trouble du comportement se traduisant par une augmentation de l’état confusionnel et de l’agitation en soirée. L’agitation vespérale est souvent exacerbée par les conditions de faible luminosité : le faible ensoleillement en hiver peut dérégler l’horloge biologique de la personne âgée (le rythme circadien).

Pour prévenir l’agitation vespérale chez les personnes âgées en hiver, il est notamment recommandé d’établir une routine, laisser la maison illuminée et garantir un environnement relaxant en soirée (par exemple, en réduisant le bruit).

Et vous ? Comment prévenez-vous les risques de l’hiver chez les personnes âgées de votre entourage ? Partagez vos idées avec nous et retrouvez également nos « 5 conseils pour protéger nos aînés en hiver ».

  • Gentil de pensr aux seniors quant il fait froid..chaud….en vous lisant j’ai 60a de moins. On nous parle comme à des enfants…help ! 68a pas encore…mais ça fait drôle. A trop vouloir en faire parfois ça donne l effet inverse. Combien de vieux seuls vont vous lire ? Ont ils un ordi un smartphone ? Combien sortent faire DES courses av leur petite retraite. Avant je m etonnais de voir des seniors acheter 2pommes 2bananes…je fais pareil maintenant.une fois qu on a pour 5jours on doit faire 5jours. C est ça la vie des retraités moyens aujourd hui.on sort pour marcher un peu et voir autre chose. Même les medecins ne contrôlent pas si vs avez fait votre scanner ou votre ceinture lombaire…on est de bons clients pour les labos c’est tout. On ns fait avaler moultes cachets prévisionnellement…votre lettre est bien on sent l envie d’aider mais le probléme est ailleurs….mme Tourraine 50cts pour des boites de medicaments de 8 comprimés comme celles de 30….je n ai plus droit aux anti inflammatoires 8phlébites 5embolies arythmie insuffisance cardiaque une canne pour arthrose asthme avec les particules mon invalidité pas augmentée..pas d’aide a domicile…je suis fiére quand je sors je m arrange pour ne pas montrer……..si mon chat pouvait parler…….
    Merci pour ce moment …vous faites du bon travail ms creusez un peu vs trouverez…….biz

  • Madame,
    Tous mes remerciements de vouloir bien vous préoccuper de notre état de santé durant ces grands froids.
    Toute ma reconnaissance,Madame, et sincères salutations.
    Violette Héry

    • Bonjour Madame Héry,

      J’espère de tout coeur que cet article vous aidera à affronter ces pèriodes de grand froid plus sereinement.
      Une excellente année à vous et à vos proches.
      Bien à vous,
      Julie

  • Laissez un commentaire

    Vous pouvez réagir à cet article en laissant un commentaire

    Articles connexes

    Comment prévenir les fractures liées à l’ostéoporose ?

    Comment prévenir les fractures liées à l’ostéoporose ?

    Avec l’âge, notre corps s’affaiblit : la densité des os diminue et nos articulations s’usent. À l’occasion de la Journée mondiale de l’ostéoporose, Cap Retraite vous rappelle quelques-uns des gestes à adopter pour prévenir les risques de l’ostéoporose et éviter les fractures et la perte d’autonomie associées à cette maladie encore insuffisamment connue.

    Lire la suite

    Je cherche une maison de retraite à :