Les 5 troubles de la vue les plus courants chez les seniors
Le 15/02/2017 - Santé

Après 60 ans, divers troubles de la vision peuvent apparaître et altérer votre vue et votre qualité de vie. Un dépistage précoce vous permettra de recevoir un traitement et de préserver votre confort visuel. Découvrez les cinq principaux troubles de la vue chez les seniors et apprenez comment les prévenir.

Les 5 troubles de la vue les plus courants chez les seniors

Savoir reconnaître les différents troubles de la vue chez les seniors

La prévalence des troubles de la vue augmente avec l’âge. La cataracte, par exemple, touche le plus souvent les seniors. En outre, les troubles plus bénins comme la conjonctivite et les yeux secs se multiplient aussi chez les personnes âgées. Pour compliquer les choses, en hiver, vos yeux ont tendance à s’assécher à cause de la recirculation de l’air due à certains types de chauffage (notamment électrique).

Les troubles de la vue chez les seniors peuvent entraîner d’autres complications :

  • une difficulté à conduire,
  • un risque de chute accru,
  • une mobilité réduite,
  • la perte d’autonomie,
  • l’isolement social,
  • l’impossibilité de profiter de vos activités préférées (mots croisés, lecture…),
  • l’anxiété et la dépression, conséquences des problèmes susmentionnés.

Comment pouvez-vous faire la différence entre les yeux secs et un véritable trouble de la vue chez les seniors ? Familiarisez-vous avec les cinq principales maladies :

1. La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)
La DMLA est la principale cause de malvoyance, voire de cécité chez les personnes âgées. Ce trouble de la vue chez les seniors touche la rétine et altère la vision centrale. Elle atteint plus de 15 % des personnes âgées d’au moins 65 ans, et plus du quart des aînés de 75 ans et plus.

Les principaux symptômes :

  • perte progressive de l’acuité visuelle,
  • déformation des objets et des formes,
  • altération de la vision des couleurs,
  • apparition d’une zone obscure ou vide dans le champ de vision (scotome).

2. La blépharite
Ce trouble de la vision chez les seniors, mais pas uniquement, se caractérise par une inflammation ou une infection de la paupière. Cette maladie peut entraîner les mêmes symptômes que les yeux secs. Bien qu’inconfortable, elle n’est généralement pas contagieuse et n’endommage pas la vision.

Les principaux symptômes :

  • paupières irritées,
  • démangeaisons,
  • sensation de brûlure ou de corps étranger,
  • paillettes ressemblant à des pellicules à la base des cils.

3. La cataracte :
La cataracte est un trouble de la vue dû à une opacification du cristallin. En France, 20 % des personnes âgées de 65 ans et plus en sont atteintes. Ce chiffre atteint 60 % chez les plus de 85 ans.

Les principaux symptômes :

  • vision trouble ou floue,
  • difficulté croissante à voir la nuit,
  • sensibilité accrue à l’éblouissement,
  • réduction de l’intensité des couleurs.

4. Le glaucome :
Deuxième cause de cécité chez les seniors, le glaucome regroupe en fait un ensemble de troubles de la vision. Cette maladie de l’œil détruit progressivement le nerf optique, jusqu’à la cécité, en l’absence de traitement approprié. Sa prévalence augmente avec l’âge, surtout après 40 ans. Ce trouble de la vue touche un senior de 70 ans sur dix.

Aux premiers stades, le glaucome ne présente pas de signes distinctifs, d’où l’importance d’un dépistage précoce chez chaque personne âgée de 40 ans et plus. Comme pour les autres troubles de la vue des seniors, il faut privilégier la prévention et consulter un ophtalmologue une fois par an.

5. Les problèmes de vision :
Certaines maladies peuvent aussi entraîner des troubles de la vue chez les seniors. La rétinopathie diabétique est due à un diabète sucré, comme son nom l’indique. Elle endommage les vaisseaux sanguins de la rétine.

L’arthrite et l’hypertension artérielle sont également des facteurs de risque favorisant les troubles de la vue chez les seniors. Il est donc important de faire des bilans de santé chez le médecin traitant.

Conclusion : mieux vaut prévenir que guérir ! Pour préserver votre vue, n’hésitez pas à rendre régulièrement visite à vos médecins généraliste et ophtalmologue.

  • Certes tous les actes de prévention, lorsque le vieillissement est là,deviennent encore plus importants tant pour le confort des séniors que pour l’investissement de chacun, Sécurité Sociale comprise.
    Diabétique, ayant des antécédents personnels et familiaux très lourds (père décédé diabétique et aveugle etc…), j’ai toujours veillé à effectuer des contrôles réguliers auprès d’un ophtalmologue.
    Opérée successivement des deux yeux en Avril dernier (cataracte) avec succès,des complications sont survenues: oedèmes si spectaculaires que des soins infirmiers se sont révélés indispensables.Or, si le financement des opérations n’a pas posé de problème, il n’en a pas été de même pour le remboursement des lunettes (remboursement SS au prix d’un jouet!) et encore moins des médicaments et soins infirmiers (0 centime pour ces derniers, malgré l’ordonnance du médecin).
    Plus encore que l’aspect financier, c’est l’état d’esprit derrière ce dé-remboursement qui blesse:il est faux de parler de prévention ou de soin quand ce n’est jugé nécessaire ni par la Sécurité Sociale ni par ma mutuelle…Cette dernière m’apparaît d’ailleurs totalement inutile puisqu’elle refuse de prendre en charge , même partiellement, ce que la SS refuse de rembourser…

    Enfin et c’est là l’objet de mon envoi: existe-t-il quelqu’un qui puisse faire remonter ces doléances du citoyen pour qu’elles soient, peut-être, un jour, écoutées et considérées?
    Je n’ai même pas de réponse à mes écrits auprès des instances responsables…
    Peut-être le pourriez-vous?D’autres que moi en profiteraient sans doute?…

    Je tenais néanmoins à vous féliciter pour le contenu de vos petits documents toujours clairs et bien présentés.
    Ils restent utiles à tous points de vue.

  • bien qu’âgé de 72 ans, je suis en bonne forme physique et psychique. je peux aider des personnes âgés, seule, à rompre leur isolement affectif et social comme je le fais avec deux dames âgées et veuves dans ma rue, au centre de TOULOUSE.
    concernant le glaucome destructeur du nerf optique, il existe bien les collyres pour abaisser la tension intra-oculaire. il est dommage que les ophtalmologues se limitent à ce traitement symptomatique alors que des traitements systémiques existent et sont utilisés dans quelques pays.
    Félicitations pour ce que vous entreprenez.

  • ma sœur a les yeux qui pleurent énormément, elle a passé une radio de l’œil, qu’est ce que cela représente, il lui a dit que tout était bien !!

  • Information toujours claire et concise , j’apprécie – j’ai pris récemment R V chez un ophtalmologiste ,
    j’irai avec un listing en mains des questions à poser , c’est parfait ! Merci

  • Bonjour à tous,

    Agée de 67 ans, l’ophtalmologiste vient de m’annoncer un début de DMLA sèche aux deux yeux.

    Les spots T.V. nous recommandent de consulter rapidement un ophtalmo. Or, il n’existe pas à ce jour de traitement contre la destruction des cellules rétiniennes centrales. Quelle évolution ?

    Si certaines personnes ont quelques informations à ce sujet, je vous remercie de me les partager.
    Cordialement.

  • Présentation très intéressante et précieuse sur les troubles oculaires liés à l’âge, puis-je ajouter une autre cause?
    Ma chère Maman présentait certaines caractéristiques inquiétantes et me disait parfois qu’elle « ne voyait plus clair du tout Un diagnostic tardif la classant dans la catégorie des malades atteints d’Alzheimer; je commençai alors à me documenter, à observer, à analyser . J’ai pu alors établir une relation entre nombre de situations singulières et le dis-fonctionnement du cerveau: problèmes de vue, d’odorat …

    Merci pour vos rubriques qui permettent d’apprendre et d’échanger.

  • Laissez un commentaire

    Vous pouvez réagir à cet article en laissant un commentaire

    Articles connexes

    Déshydratation des personnes âgées : dangers et prévention

    Déshydratation des personnes âgées : dangers et prévention

    Avec le retour de l’été en cette dernière semaine d’août, il est toujours aussi important pour les seniors de rester hydratés en buvant suffisamment. Moins sensibles à la soif, les personnes âgées peuvent en effet être plus facilement victimes de déshydratation. Cap Retraite vous propose quelques conseils pour finir l’été en toute sécurité.

    Lire la suite

    Les bienfaits de l’aquagym chez les seniors

    Les bienfaits de l’aquagym chez les seniors

    L’aquagym est un sport doux, idéal pour les seniors puisqu’il permet de garder la forme et de prévenir des maux dus au vieillissement, tout en présentant très peu de risques de blessures. L’eau facilite les mouvements, ce qui donne à l’aquagym de nombreux bienfaits, notamment pour les personnes en perte d’autonomie. Découvrez vite les bienfaits […]

    Lire la suite

    Je cherche une maison de retraite à :