Grippe : un virus particulièrement agressif
Le 18/03/2015 - Santé

Grippe : les personnes âgées particulièrement vulnérables L’épidémie qui s’est étendue sur le territoire français cet hiver a touché plus de 2,7 millions de personnes. L’épidémie de grippe qui a touché la France a eu de sinistres répercussions. Le virus a contaminé cet hiver 2,7 millions de personnes. Et sur les 1 206 cas de complications graves recensés, 49 % étaient âgés de plus de 65 ans. Pour l’heure, le nombre de décès supplémentaires par rapport à la mortalité attendue est évalué à 8 500. On ignore toutefois la responsabilité de la grippe dans cette surmortalité. D’après les spécialistes, c’est le virus A(H3N2) qui a causé le plus de dégâts, notamment chez les personnes âgées et les sujets vulnérables. Particulièrement agressif, ce virus a connu une mutation qui l’a rendu imperméable au vaccin administré.
  • Grippe : les personnes âgées particulièrement vulnérables

L’Institut de Veille sanitaire sur son site http://www.invs.sante.fr/ livre régulièrement des bulletins épidémiologiques relatifs aux maladies infectieuses. Les “points clés” rapportés le 11 mars dernier témoignaient de la décrue de l’épidémie : “Tous les indicateurs poursuivent leur diminution : nombre de consultations pour syndromes grippaux en médecine ambulatoire, de surcharges des médecins de garde, de passages et d’hospitalisations vus aux services d’urgence, d’admissions en réanimation, de virus grippaux identifiés…”. Et de souligner toutefois que “les personnes âgées constituent toujours la majorité des hospitalisations pour grippe”. L’Institut de veille sanitaire (InVS) est un établissement public, placé sous la tutelle du ministère de la Santé. Il réunit les missions de surveillance, de vigilance et d’alerte dans tous les domaines de la santé publique “afin de répondre aux nouveaux défis révélés par les crises sanitaires récentes et les risques émergents”. L’InVS doit ainsi “informer sans délai le ministre chargé de la Santé en cas de menace pour la santé de la population ou de certaines de ses composantes, quelle qu’en soit l’origine, et lui recommander toute mesure ou action appropriée pour prévenir la réalisation ou atténuer l’impact de cette menace”.

Laissez un commentaire

Vous pouvez réagir à cet article en laissant un commentaire

Articles connexes

Connaissez-vous les causes et les conséquences d’un AVC ?

Connaissez-vous les causes et les conséquences d’un AVC ?

L’AVC est une pathologie qu’il faut bien connaître, puisque chaque année en France, c’est 150 000 personnes qui sont victimes d’un AVC, et dans plus de la moitié des cas, il s’agit de personnes âgées. Comment reconnaître les symptômes d’un AVC ? Quelles en sont les causes et les conséquences ? Comment agir ? Cap Retraite vous explique tout.

Lire la suite

Ces traitements inutiles, voire dangereux pour les seniors

Ces traitements inutiles, voire dangereux pour les seniors

Pour maintenir et préserver leur santé, de nombreux Français consultent régulièrement leur médecin traitant. Si le dépistage de certaines maladies est recommandé à partir d’un certain âge, il peut devenir inutile, voire néfaste au grand âge. De même, certains traitements sont déconseillés pour les seniors.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :