Les hématomes chez les personnes âgées : causes et prévention
Le 12/01/2018 - Santé

Faire la différence entre les phénomènes naturels liés au vieillissement et les problèmes de santé à traiter présente souvent un véritable défi pour les aidants familiaux. Les hématomes sont un phénomène fréquent chez les personnes âgées. En général, ils guérissent naturellement. Dans certains cas, néanmoins, ils peuvent cacher un problème de santé plus sérieux, voire être un signe de maltraitance. Cap Retraite vous dit tout sur les moyens d’aider votre proche âgé à éviter les bleus et quand consulter un médecin.

Les hématomes chez les personnes âgées : causes et prévention

Qu’est-ce qu’un hématome et pourquoi les personnes âgées sont-elles plus touchées ?

Les hématomes sont des marques dues à l’éclatement de petits vaisseaux (capillaires) sanguins sous la peau. Des poches sous-cutanées se remplissent de sang foncé et provoquent une tache violette ou bleue. Les capillaires éclatent si la personne fait chute ou reçoit un coup, voire lorsqu’elle se cogne contre un meuble. Les hématomes ne sont jamais très agréables, mais chez les personnes âgées, dont le corps guérit généralement moins vite, ils peuvent être très douloureux et durer des semaines.

Les personnes âgées sont plus enclines aux hématomes, pour plusieurs raisons :

  • fragilisation de la peau: chez les personnes âgées, les cellules cutanées se divisent moins rapidement et la peau devient plus fine. Elle retient également moins bien l’humidité et perd son élasticité et ses couches de graisse qui protègent les vaisseaux sanguins et absorbent l’impact des coups. La peau se répare moins facilement et les vaisseaux sanguins eux-mêmes sont plus fragiles chez les personnes âgées, entraînant plus rapidement des hématomes.
  • purpura sénile de Bateman: certaines personnes âgées ont des hématomes qui ne sont pas dus à un coup, mais par une exposition au soleil, fragilisant les vaisseaux sanguins, qui éclatent des années plus tard. Ces taches apparaissent sur le dos des mains et sur les bras. Ils sont souvent assez impressionnants, mais ne nécessitent généralement pas de traitement. Il est néanmoins recommandé de consulter le médecin.
  • carence en vitamines C et D: ces vitamines sont importantes pour garder une peau saine et prévenir les hématomes chez les personnes âgées. Vous pouvez demander au médecin traitant de votre proche âgé s’il y a lieu de lui prescrire des suppléments. Vous pouvez également essayer d’ajouter des agrumes au menu et d’augmenter son exposition au soleil.
  • médication: certains médicaments sont responsables d’hématomes chez les personnes âgées. Les anticoagulants, par exemple, empêchent le sang de coaguler, comme leur nom l’indique, en le fluidifiant. Ces médicaments réduisent les risques de maladies cardio-vasculaires, mais augmentent également les probabilités d’avoir des hématomes. D’autres médicaments vendus sans ordonnance, tels que l’aspirine, l’Ibuprofène, certains antidépresseurs ou traitements de l’asthme, ou encore la cortisone, peuvent avoir un effet similaire. Dans ce cas, il peut être utile de demander au médecin s’il est possible de changer le traitement.
  • surpoids: la peau est davantage exposée aux traumatismes lorsqu’elle est distendue. Les personnes âgées obèses ont également des difficultés à se déplacer et risquent davantage de se cogner dans les meubles.

Quand consulter un médecin ?

Lorsque les hématomes se multiplient ou apparaissent spontanément chez les personnes âgées, ils peuvent aussi être le signe d’un problème de santé plus sérieux, tel qu’une maladie du sang ou une mauvaise coagulation.

Il est recommandé de consulter le médecin traitant, si la personne âgée :

  • a des bleus fréquents et de grande taille, surtout lorsqu’ils sont situés sur le tronc, le dos ou le visage, ou lorsqu’ils ont l’air d’apparaître sans véritable raison ;
  • a souffert d’une forte hémorragie, notamment au cours d’une procédure chirurgicale ;
  • a des bleus soudains après avoir commencé un nouveau traitement médical ;
  • a des parents enclins aux hématomes et aux hémorragies.

Ces phénomènes peuvent être les symptômes de situations nécessitant un traitement :

  • faible taux de thrombocytes (plaquettes), ces éléments figurés du sang qui contribuent à sa coagulation ;
  • dysfonctionnement des plaquettes ;
  • carence en protéines responsables de la coagulation sanguine.

Une prise de sang permet de vérifier les taux de thrombocytes et le temps nécessaire à la coagulation sanguine chez les personnes âgées souffrant d‘hématomes.

Comment savoir si les hématomes sont un signe de maltraitance ?

Les hématomes « spontanés » peuvent être le signe de mauvais traitements (coups ou manipulation trop violente). Si votre proche âgé souffre de déclin cognitif, il n’est peut-être pas conscient d’être maltraité. Apprenez à reconnaître les signes de maltraitance des personnes âgées.

Comment prévenir les hématomes chez les personnes âgées ?

Pour prévenir les hématomes chez les personnes âgées, il est important de réduire les risques de chute :

  • améliorez l’éclairage de la maison de votre proche ;
  • retirez le mobilier et les obstacles encombrants pour permettre à votre proche de se déplacer sans danger ;
  • aidez votre proche s’il ne peut se lever seul ;
  • envisagez l’utilisation d’un déambulateur ou d’une canne ;
  • installez des barres d’appui ;
  • vérifiez ses médicaments ;
  • faites vérifier sa vision et son audition.
L'avis des utilisateurs sur cet article
4.5/5 - 2 votes - Votre vote :

Articles connexes