Les aides à l’adaptation du logement des seniors dans le Var
Le 18/05/2017 - Vos droits

Si, comme la majorité des aînés en France, votre proche âgé réside à domicile, vous connaissez certainement l’importance de l’adaptation de son logement pour assurer son bien-être. Un environnement sécurisé permet de pérenniser le maintien à domicile et de prévenir la perte d’autonomie. Plusieurs aides nationales et locales contribuent au financement de l’aménagement du logement des seniors dans le Var.

Les aides à l’adaptation du logement des seniors dans le Var

Comment adapter le logement des seniors dans le Var

Vivre chez soi aussi longtemps que possible est aujourd’hui le désir de l’immense majorité des personnes âgées. Ainsi, près de 92 % des seniors dans le Var résident encore dans leur logement après 75 ans. Les 8,4 % d’aînés accueillis en institution vivent dans l’une des 134 maisons de retraite dans le Var.

Le maintien à domicile et la prévention de la perte d’autonomie passent par l’aménagement de l’habitation, car la personne âgée y passe souvent la majorité de son temps. Pour réaliser des travaux d’adaptation du logement des seniors dans le Var, les propriétaires et locataires du parc privé peuvent se rapprocher de l’organisme SOLIHA (ex PACT du Var). Les locataires HLM doivent, quant à eux, contacter leur bailleur social.

Le SOLIHA, dont le siège se trouve à La Valette-du-Var (04 94 22 65 85), procède à des évaluations des besoins en matière d’adaptation des logements des seniors dans le Var. Pour cela, il dispose d’une équipe spécialisée qui se rend au domicile du demandeur et prépare un plan d’aménagement. En outre, le SOLIHA aide les seniors dans le Var à trouver les financements nécessaires auprès des organismes habilités à octroyer une aide.

 

L’aide de l’ANAH pour l’adaptation du logement à la perte d’autonomie

L’Agence nationale de l’habitat (ANAH) aide les seniors dans le Var à financer leurs travaux d’adaptation du logement, sous conditions de ressources. Les subventions de l’ANAH favorisent le maintien à domicile des seniors dans le Var.

Il existe deux niveaux de subvention, en fonction de la situation financière du ménage âgé (les plafonds actualisés sont consultables sur le site Internet de l’ANAH) :

  • ménages très modestes : l’ANAH finance jusqu’à 50 % des travaux d’aménagement du logement à la perte d’autonomie (l’aide maximale est de 10 000 €),
  • ménages modestes : l’aide peut atteindre jusqu’à 35 % du montant des travaux (plafond : 7 000 € de subvention).

Les aides régionales et locales pour les seniors dans le Var

Les aides de l’ANAH sont souvent complétées par des programmes d’amélioration de l’habitat portés par les différentes localités ou communautés d’agglomération du département.

Par exemple, les seniors dans le Var peuvent profiter d’une aide financière à l’adaptation du logement dans les communautés d’agglomération suivantes :

  • Dracénoise : les propriétaires occupants ou bailleurs, ainsi que les locataires (avec l’autorisation du propriétaire), peuvent bénéficier d’une aide d’un montant égal à 20 % des travaux (jusqu’à 2 000 € par logement), sous conditions de ressources (barèmes de l’ANAH) ;
  • Var Esterel Méditerranée : les propriétaires occupants peuvent recevoir une aide à l’adaptation du logement à la perte d’autonomie, s’ils sont considérés comme « ménage très modeste » par l’ANAH, (montant égal à la moitié de la subvention de l’ANAH), ou « ménage modeste » (montant équivalent à l’aide de l’ANAH, dans la limite de 1 500 euros).

Le conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur octroie une aide régionale aux travaux d’adaptation du logement à la perte d’autonomie, s’élevant à 10 % des travaux subventionnables par l’ANAH (plancher de 8 000 euros de travaux). Cette mesure s’inscrit dans le cadre des dispositifs de type OPAH ou PIG.

Pour en savoir plus, les seniors dans le Var peuvent également contacter le CLIC le plus proche de leur domicile. Ces aides à l’aménagement du logement changent d’une année sur l’autre et les plafonds et montants doivent être vérifiés au cas par cas auprès du SOLIHA ou directement auprès de l’organisme financeur.

Laissez un commentaire

Vous pouvez réagir à cet article en laissant un commentaire

Articles connexes

Les conséquences financières du divorce des seniors

Les conséquences financières du divorce des seniors

Le divorce n’est pas réservé aux jeunes couples. Le nombre de séparations après 60 ans croît parallèlement à l’augmentation de la population des personnes âgées, liée à la hausse de l’espérance de vie. En 2014, près de 23 000 personnes âgées de 60 ans et plus sont passées devant le juge aux affaires familiales en France. […]

Lire la suite

Le minimum vieillesse : qui peut y accéder ?

Le minimum vieillesse : qui peut y accéder ?

Le minimum vieillesse, également appelé ASPA depuis 2005, est une aide de l’État accordée aux personnes âgées ayant peu ou pas cotisé à la retraite. Une aide qui devrait être augmentée dès avril 2018. Quelle augmentation pouvez-vous espérer ? Comment accéder à l’ASPA ? Cap Retraite vous livre le mode d’emploi du minimum vieillesse.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :