Une maison de retraite dans votre jardin ?
Le 23/03/2018 - Maisons de retraite

Arrivés en France il y a quelques années, les granny pods ou cottages pour seniors  proposent une alternative à la maison de retraite. Ces mobile homes à installer dans son jardin ou sur sa propriété s’adressent pour ceux qui souhaitent accueillir leurs parents dans des conditions sécurisées au plus proche de leur domicile.

Une maison de retraite dans votre jardin ?

Accueillir ses parents dans un cottage au fond du jardin ?

L’idée est simple : face aux tarifs des maisons de retraite qui peuvent s’avérer très élevés et à la flambée de l’immobilier dans certaines villes, les familles souhaitent accueillir leur proche âgé en perte d’autonomie… dans leur jardin.

Héberger son parent dépendant au sein de son propre domicile ne convient pas à tout le monde :

  • la maison n’est pas sécurisée ou est trop petite,
  • votre parent souhaite garder son indépendance,
  • votre famille ne se sent pas prête à faire entrer un tiers, même très proche, dans son intimité…

La solution : installer un mobile home dans votre jardin ou sur votre propriété pour accueillir votre proche âgé et reporter au maximum l’entrée en maison de retraite.

Le concept vient d’Australie et s’est développé aux États-Unis, avant d’être récemment importé en France. Appelé Granny Pod (la capsule de mamie) ou mother-in-law cottage (cottage de belle-mère), le cottage préfabriqué pour les seniors est une petite maison au style de chalet.

Les sociétés françaises qui proposent des cottages de ce genre ne sont certes pas encore très nombreuses.

Une alternative à la maison de retraite ?

Les Granny Pods se présentent comme une alternative à l’accueil en maison de retraite pour les gens qui préfèrent garder leur indépendance ou n’ont pas les moyens d’emménager dans un établissement pour les personnes âgées.

Au regard de la prise en charge médicale assurée en maison de retraite et de la présence d’une équipe soignante multidisciplinaire en Ehpad, les Granny Pods ne remplaceront probablement jamais la maison de retraite pour les personnes âgées les plus dépendantes.

Ils constituent en revanche une bonne alternative au maintien à domicile dans une maison qui n’est pas adaptée au vieillissement.

Les cottages proposés en France, à l’exemple de leurs aînés australiens et américains, sont équipés pour offrir un maximum d’indépendance à la personne âgée, avec une chambre, un coin-cuisine et une salle de bain accessible pour les personnes à mobilité réduite.

L’idée est de proposer un logement entièrement adapté à la perte d’autonomie, avec un lit médicalisé, des éléments de cuisine modulables, des linos antidérapants, un système de téléassistance perfectionné, etc. Bref, une maison « intelligence » concentrée dans un petit chalet, à deux pas des aidants familiaux.

Une solution à la portée de tout le monde ?

Pour les personnes âgées les plus dépendantes, la maison de retraite reste certainement la solution la plus prudente pour bénéficier d’une prise en charge globale, mais aussi d’une vie sociale plus riche que dans le jardin de ses enfants…

Plus la perte d’autonomie de la personne âgée est prononcée, plus les proches devront s’impliquer dans le maintien à domicile. Plus l’aidant est proche, plus il sera sollicité par la personne âgée. Bien sûr, il est toujours possible de mettre en place une aide à domicile pour assurer le relais dans la journée. Mais, il faudra alors prendre en compte ce coût supplémentaire au-delà de l’achat du cottage, qui coûte au moins 50 000 euros.

L’idée des Granny Pods n’en est qu’à ses débuts en France et seul le temps nous dira s’ils offriront réellement une solution à la prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie, dans notre société vieillissante. Ils tentent en tout cas de se positionner entre l’aménagement du domicile et l’entrée en maison de retraite. Une alternative à envisager pour ceux qui ont un jardin assez grand…  

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.8/5 - 4 votes - Votre vote :

Articles connexes