Les soins en résidence services séniors

La résidence-services sénior s’adresse aux personnes âgées autonomes et n’offre pas de prise en charge médicale, à la différence de l’Ehpad. Il est néanmoins possible de recevoir des soins en résidence-services sénior en faisant appel à un service extérieur de son choix.

Les soins en résidence services séniors

Peut-on recevoir des soins en résidence-services sénior ?

De plus en plus de personnes âgées autonomes font le choix de vivre en résidence services sénior où elles bénéficient d’un logement privatif et de prestations à la carte. Ce type d’hébergement pour aînés n’est cependant pas médicalisé et ne s’adresse pas aux personnes en perte d’autonomie. Contrairement à ce qui se passe en Ehpad, les soins ne s’inscrivent pas dans les prestations proposées par la résidence-services sénior. Ces services se limitent en effet à « la restauration, la surveillance, l’aide et les loisirs ».

La loi du 13 juillet 2006 portant engagement national pour le logement interdit l’octroi de soins en résidence-services séniors. La surveillance et l’aide éventuellement proposées peuvent inclure des services d’aide à domicile, y compris une assistance dans les actes de la vie quotidienne, comme la toilette, l’habillage, un service de garde-malade… En revanche, les soins relevant d’actes médicaux ne peuvent être octroyés par le personnel de la résidence-services sénior, tout comme les soins réalisés sur prescription médicale. La délivrance de soins n’est pas possible, car la résidence-services sénior n’est pas un établissement médico-social et n’est pas soumise aux mêmes autorisations.

Comment recevoir des soins en résidence-services sénior ?

Pour recevoir des soins en résidence-services sénior, l’aîné doit faire appel à des prestataires extérieurs habilités à délivrer des actes infirmiers ou médicaux. Le résident peut donc solliciter un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) qui interviendra dans son logement. Les soins médicaux sont assurés par des praticiens exerçant en libéral. Le résident a une liberté de choix totale quant au service de soins à domicile qu’il veut accueillir en résidence-services sénior.

Les soins proposés par les SSIAD sont les mêmes qu’à domicile :

  • surveillance médicale,
  • assistance pour l’hygiène et la toilette,
  • soins paramédicaux.

Les soins infirmiers sont réalisés en résidence-services sénior par les infirmiers et aides-soignants employés par le SSIAD. Quant aux soins paramédicaux, ils sont assurés par les orthophonistes, kinésithérapeutes ou pédicures du SSIAD sollicité par le résident ou par des prestataires libéraux.

Quelle prise en charge pour les SSIAD ?

Les soins infirmiers en résidence-services sénior peuvent être mis en place notamment lorsque le résident sort d’une hospitalisation. Pour avoir droit aux soins d’un SSIAD en résidence-services sénior, l’aîné doit :

  • être âgé de 60 ans,
  • souffrir d’une maladie ou être en perte d’autonomie,
  • ne pas avoir besoin d’être hospitalisé.

La demande de mise en place de soins en résidence-services sénior doit être faite par le médecin traitant du résident. Les soins doivent ensuite être approuvés par la caisse d’assurance maladie, à laquelle le médecin adresse une demande de prise en charge.

Les soins infirmiers en résidence-services sénior sont pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale, à l’exception des actes paramédicaux. Les soins de kinésithérapie en résidence-services sénior ne sont pas compris dans le forfait du SSIAD. Ils sont payés à l’acte et remboursés à 60 % (sous réserve d’avoir une prescription). La complémentaire santé peut couvrir la différence.

L’HAD : quels soins médicaux en résidence-services sénior ?

Lorsque le résident a besoin de soins médicaux importants, une hospitalisation à domicile (HAD) peut être envisagée en résidence-services sénior. Le logement de la personne âgée malade doit être adapté à une telle prise en charge.

L’HAD lui permet de bénéficier des soins médicaux suivants en résidence-services sénior :

  • soins médicaux liés à une pathologie non stabilisée,
  • réadaptation au domicile, notamment après une chute et des traitements orthopédiques,
  • soins palliatifs.

Les soins d’HAD sont pris en charge à 80 % par l’assurance maladie. En cas d’affection de longue durée, l’HAD est prise en charge à 100 %.
 

LES POSSIBILITÉS DE SOINS EN RÉSIDENCE SERVICES SENIORS
Service de soins infirmiers à domicile (SSIAD)
  • surveillance médicale
  • assistance pour l’hygiène et la toilette
  • soins paramédicaux
Hospitalisation à domicile (HAD)
  • soins médicaux liés à une pathologie non stabilisée
  • réadaptation au domicile, notamment après une chute et des traitements orthopédiques
  • soins palliatifs
L'avis des utilisateurs sur cet article
5/5 - 2 votes - Votre vote :

Articles connexes