Mieux connaître l’arthrose pour soulager les douleurs
Le 04/10/2017 - Santé

L’arthrose est une maladie qui touche de nombreuses personnes en France, avec 9 à 10 millions de personnes atteintes. C’est 65 % des 65 ans et plus, et 80 % des 80 ans et plus qui sont concernés, pour autant, certaines personnes peuvent présenter de l’arthrose très jeune. Quelles sont les causes et les conséquences de l’arthrose ? Comment soulager les douleurs ? Cap Retraite vous dit tout sur l’arthrose !

Mieux connaître l’arthrose pour soulager les douleurs

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une maladie dont l’origine exacte reste encore floue, avec des personnes pouvant être touchées très jeunes. On distingue :

  • l’arthrose primaire, lorsque la maladie n’a pas de prédispositions particulières,
  • l’arthrose secondaire, lorsque le patient est atteint de pathologies pouvant favoriser l’arthrose.

La cause principale de l’arthrose est l’usure des articulations, c’est pour cela qu’elle est bien plus présente chez les personnes âgées et chez les sportifs. L’arthrose se manifeste par des douleurs ciblées autour de l’articulation, et une certaine raideur dans les mouvements.

Selon les personnes, l’arthrose se manifeste alors par :

  • une simple gêne lors des mouvements à des douleurs mécaniques lorsque l’articulation est sollicitée,
  • une sensibilité de l’articulation au toucher,
  • ou encore des sensations de blocages et de craquements.

L’arthrose peut toucher une à plusieurs zones du corps. La plupart du temps, il s’agit des mains, des poignets, des hanches, des genoux, du dos et des cervicales. Avec le temps, le cartilage qui maintient les articulations en place disparaît peu à peu, pour laisser l’os à nu. Lorsque l’articulation est sollicitée, il y a un frottement des os, qui peut provoquer une déformation de l’articulation et des excroissances osseuses.

Comment prévenir l’arthrose ?

Même si la cause de la maladie et de son avancement plus ou moins rapide reste difficile à expliquer, le corps médical a identifié plusieurs facteurs de risques :

  • L’exercice d’une profession physique,
  • La pratique intense, voire professionnelle, du sport,
  • Des blessures type entorse, fracture, luxation de l’articulation,
  • L’obésité et le surpoids,
  • La présence de maladies métaboliques,
  • Des prédispositions héréditaires.

Pour prévenir l’arthrose, il est important d’avoir une bonne hygiène de vie, avec une activité physique régulière sans être trop intense, une bonne hygiène alimentaire, et une prise en charge rapide des blessures et maladies prédisposant à l’arthrose.

Quels sont les traitements de l’arthrose ?

Attention, lorsqu’on parle de traitement de l’arthrose, il s’agit uniquement de traiter la douleur. L’arthrose est une maladie qui ne disparaît pas et dont les dégâts sont irréversibles. Cependant, on peut soulager les douleurs et ralentir l’évolution de la maladie par plusieurs moyens.

Les traitements médicaux

L’arthrose peut être traitée par médicaments. Votre médecin peut vous prescrire des antalgiques (notamment du paracétamol), mais aussi des anti-inflammatoires. Ils peuvent aider au quotidien, notamment à gérer des épisodes de crises inflammatoires, lorsque le cartilage se détruit et que l’articulation gonfle.

En cas de crise de douleurs trop importante, une injection intra-articulaire de corticoïdes peut être réalisée par le médecin. La viscosupplémentation, une injection à base d’acide hyaluronique, permet de redonner de la souplesse à l’articulation et d’apaiser douleurs et raideurs sur environ un an. Elle est surtout pratiquée sur le genou.

Enfin, en dernier recours, la chirurgie peut être envisagée, en plaçant une prothèse à la place de l’articulation endommagée, ou en corrigeant les déformations de l’articulation si cette dernière peut être conservée. Ces opérations sont souvent pratiquées dans des cas d’arthrose du genou et de la hanche.

Les traitements naturels

En premier lieu, la rééducation par kinésithérapie est vivement conseillée aux patients atteints d’arthrose. Le kinésithérapeute pourra vous montrer des petits exercices à faire chez vous. Car oui, en cas d’arthrose, l’activité physique est la clé : si l’articulation ne bouge plus, elle se fragilise et l’arthrose se développera encore plus vite. Si l’articulation reste active, elle se renforce et cela permet de ralentir la maladie. Il faut simplement trouver un juste milieu pour garder l’articulation active, sans trop forcer.

La phytothérapie permet également de soulager les douleurs, notamment avec des plantes comme l’ortie, le cassis, la prêle, ou l’arnica. Des médecines douces comme l’acupuncture et la réflexologie plantaire peuvent également soulager les douleurs de l’arthrose. Des cures thermales ont  aussi été mises au point, avec des résultats concluants. En complément ou en traitement d’attaque, la médecine douce peut être une bonne alternative aux médicaments afin d’éviter surdoses et effets secondaires !

Vous souffrez vous aussi d’arthrose ? Quelles sont vos astuces pour soulager les douleurs ? Partagez votre expérience en commentaires !

Laissez un commentaire

Vous pouvez réagir à cet article en laissant un commentaire

Articles connexes

Comment prévenir les fractures liées à l’ostéoporose ?

Comment prévenir les fractures liées à l’ostéoporose ?

Avec l’âge, notre corps s’affaiblit : la densité des os diminue et nos articulations s’usent. À l’occasion de la Journée mondiale de l’ostéoporose, Cap Retraite vous rappelle quelques-uns des gestes à adopter pour prévenir les risques de l’ostéoporose et éviter les fractures et la perte d’autonomie associées à cette maladie encore insuffisamment connue.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :