Le tarif des maisons de retraite d’Ile-de-France
Maisons de retraite

Publié le 11/12/2016 . Mis à jour le 12/11/2017

Publié le 11 Déc. 2016 . Mis à jour le 12 Nov. 2017

Habiter dans la région parisienne coûte cher, même au grand âge. Rien d’étonnant donc que le tarif des maisons de retraite d’Ile-de-France soit, en moyenne, le plus élevé de l’Hexagone. Quelles solutions pour les personnes âgées dont les pensions ne suivent pas la tendance ?

Le tarif des maisons de retraite d’Ile-de-France

Le coût moyen de l’accueil dans les maisons de retraite d’Ile-de-France

Le prix de l’hébergement dans un établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ou autonomes (résidences-autonomie ou résidences-services) varie fortement d’une région à l’autre. Le coût de l’accueil en maison de retraite, très lourd pour la personne âgée et sa famille, peut même aller du simple au double dans un même département, d’après un rapport de la Cour des comptes publié fin 2014.

La région parisienne affiche du reste les tarifs journaliers les plus élevés du pays. Ainsi, le tarif hébergement des maisons de retraite d’Ile-de-France s’élève en moyenne à plus de 2 500 € par mois (soit au moins 700 € de plus que la moyenne nationale). À cette somme, il convient en outre d’ajouter le tarif dépendance, variable en fonction du niveau de perte d’autonomie du résident âgé. En revanche, le tarif soins (couvrant les services liés à la santé des résidents) est payé par l’assurance maladie. (Source : Observatoire Cap Retraite)

Le coût moyen mensuel de l’accueil en maison de retraite en Ile-de-France est relativement stable d’un département à l’autre, si l’on excepte Paris qui affiche des tarifs hébergement moyens de près de 3 300 € et les Hauts-de-Seine, où le coût de l’accueil en maison de retraite atteint plus de 2 800 €.

On remarque également que le tarif des maisons de retraite d’Ile-de-France est plus élevé d’environ 1 000 euros que le coût moyen dans les Pays-de-la-Loire, le département le moins cher de France. Cette forte disparité peut être une raison pour les seniors ne disposant pas de moyens suffisants et ne craignant pas un changement de déménager, pour s’installer dans une région moins chère, telle que les Pays-de-la-Loire, mais aussi la Lorraine ou encore l’Auvergne.

Pour ceux qui souhaitent malgré tout séjourner dans l’une des maisons de retraite d’Ile-de-France, il existe des aides financières aux personnes âgées, permettant d’alléger la facture.

Trouver une maison de retraite en Ile de France

Les aides pour financer le séjour dans les maisons de retraite d’Ile-de-France

    Le tarif mensuel de l’accueil dans les maisons de retraite d’Ile-de-France dépasse d’environ 500 € la pension moyenne des retraités de la région parisienne. Le reste à charge est donc particulièrement élevé pour les familles.

      Fort heureusement, il existe diverses allocations aux personnes âgées permettant de financer le coût du séjour en maison de retraite en Ile-de-France :
    • Les aides au logement : l’APL et l’ALS sont versées par la CAF ou la MSA, suivant le régime de protection sociale du résident ;
    • L’aide sociale à l’hébergement (ASH) : perçue par plus de 18 000 personnes âgées résidant dans les maisons de retraite d’Ile-de-France, cette allocation départementale complète les ressources lorsqu’elles ne suffisent pas pour payer le coût du séjour dans ces établissements ;
    • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) : versée à près de 54 000 résidents de maisons de retraite en Ile-de-France, elle participe au financement du tarif dépendance ;
  • Les aides fiscales : les personnes âgées résidant en établissement bénéficient dans certaines conditions d’un abattement d’impôts et d’une remise de la taxe d’habitation lorsqu’elles sont encore en possession de leur maison.
L'avis des utilisateurs sur cet article
4/5 - 8 votes - Votre vote :

Articles connexes