Prendre en charge les personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis
Le 17/02/2017 - Maintien à domicile

Lorsque la perte d’autonomie s’installe, le maintien à domicile devient plus délicat, mais reste possible avec une bonne organisation. Moins d’un dixième des personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis sont d’ailleurs prises en charge en maison de retraite. Des aides financières permettent la mise en place de l’accompagnement adapté pour chaque aîné dépendant.

Prendre en charge les personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis

Vers une augmentation du nombre de seniors dépendants en Seine-Saint-Denis

La loi sur l’adaptation de la société au vieillissement a permis de mieux prendre conscience de la question de la prise en charge des personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis comme partout dans l’Hexagone. Alors que les générations du baby-boom atteignent aujourd’hui le grand âge, le nombre de personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis va augmenter et représenter un enjeu majeur pour le département.

Ainsi, le nombre de personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis devrait faire un bond de plus de 20 % entre 2020 à 2030, d’après les projections de l’Insee et de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France. Près de 20 500 aînés de 75 ans et plus seront dépendants en 2030. Cette augmentation représente presque le double de celle qu’enregistrera Paris dans le même temps (évolution estimée de 11,6 %).

Divers dispositifs ont déjà été mis en place par la collectivité pour permettre un accompagnement adapté des personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis, aussi bien à domicile qu’en établissement.

Le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis

    La grande majorité des seniors vivent à domicile dans le département : 9 personnes âgées (de 80 ans et plus) sur 10 vivent à domicile. Néanmoins, le maintien à domicile d’un aîné dépendant n’est pas toujours facile, surtout lorsqu’on considère que 80 % des femmes de cet âge vivent seules dans leur logement.

    Pour continuer à vivre chez elles en toute sécurité, les personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis peuvent recourir à divers dispositifs d’aide à domicile :

    • les services d’aide à la personne, dont les adresses peuvent être trouvées dans l’un des sept centres locaux d’informations et de coordination (CLIC) d’Aubervilliers, Aulnay-Sous-Bois, Bondy, Gagny, Montreuil, Saint-Ouen ou Saint Denis, ou dans les centres communaux d’action sociale (CCAS) de la plupart des villes du département ;
    • le portage des repas : proposé par le CCAS, il s’agit d’un service de livraison de repas chauds et équilibrés chez les personnes âgées dépendantes en Seine Saint de Denis ;
    • le dispositif Téléassistance 93 : mis en place par le département, il est installé gratuitement au domicile de la personne âgée, et moyennement un abonnement mensuel de 8,8 €, il permet de sécuriser le maintien à domicile, grâce à un système d’appel de détresse (Numéro Azur : 0 810 111 200).

    La prise en charge médicale des personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis peut être assurée directement chez ces dernières, grâce aux dispositifs suivants :

  • des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) : les aides-soignantes et infirmières des 30 SSIAD du département (réunissant près de 1 900 places) assurent des soins infirmiers directement chez la personne âgée fragile. Ces prestations sont prises en charge par l’assurance maladie, mais le bénéficiaire doit être orienté par son médecin traitant ;
  • des services d’hospitalisation à domicile (HAD) : cinq services d’HAD peuvent prendre en charge les besoins médicaux lourds des personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis.

La prise en charge de la dépendance en établissement

    Lorsque la perte d’autonomie ne permet plus le maintien à domicile, il est en général recommandé d’opter pour un accueil de la personne âgée au sein d’une maison de retraite.
    Plusieurs sortes de maisons de retraite en Seine-Saint-Denis peuvent accueillir des aînés en perte d’autonomie :
  • 59 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad – plus de 5 000 lits) : pour une prise en charge globale des besoins des résidents, y compris les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer accueillies dans des Cantous ;
  • 5 unités de soins de longue durée (USLD – près de 500 lits) : elles permettent d’assurer une surveillance médicale continue.

Les aides financières pour les personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis

    Prendre en charge un senior dépendant, à domicile comme en institution, peut s’avérer fort onéreux : aménagement du logement, emploi de services professionnels d’aide à la personne, accueil de jour spécialisé…

    Plusieurs aides légales permettent de contribuer au financement des dispositifs d’assistance pour les personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis :

  • l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) : perçue par 20 240 personnes âgées dépendantes en Seine-Saint-Denis, elle participe au financement d’un plan d’aide (portage des repas, téléassistance, ménage…) ou du tarif dépendance en Ehpad ;
  • l’aide ménagère à domicile des caisses de retraite : 2 240 retraités du régime général en bénéficient en Seine-Saint-Denis. Elle s’adresse aux aînés valides (GIR 5-6), qui ont néanmoins besoin d’une assistance dans certains actes de la vie quotidienne ;
  • l’aide sociale du département : semblable à l’aide ménagère des caisses de retraite, elle est octroyée à 189 aînés, en fonction de barèmes régulièrement mis à jour.
  • Laissez un commentaire

    Vous pouvez réagir à cet article en laissant un commentaire

    Articles connexes

    Aide à domicile vs soins à domicile : connaître les différences

    Aide à domicile vs soins à domicile : connaître les différences

    L’aide à domicile et les soins à domicile sont deux différents types de prise en charge dispensés directement chez la personne âgée. Les prestations, les intervenants et le mode de financement diffèrent. Découvrez les principales différences entre ces services à domicile pour mieux comprendre le type d’accompagnement adapté à vos besoins ou à ceux de […]

    Lire la suite

    10 habitudes pour réduire le stress de son rôle d’aidant

    10 habitudes pour réduire le stress de son rôle d’aidant

    Les deux tiers des aidants familiaux se sentent isolés dans l’accompagnement de leur proche. L’isolement et le stress de l’aidant familial ne doivent pas devenir une fatalité. À l’occasion de la Journée nationale des aidants, Cap Retraite vous conseille sur ces compétences qui faciliteront votre quotidien et réduiront votre stress.

    Lire la suite

    Je cherche une maison de retraite à :