5 conseils pour protéger nos Aînés en hiver

Si la saison estivale est redoutée par les aînés en raison des risques de canicule, l’hiver n’est pas pour autant dépourvu de dangers. Dès lors que le thermomètre baisse de façon significative, il faut se montrer vigilant et aménager le quotidien des personnes âgées. Grâce à un accompagnement adapté, vous pouvez aider les personnes âgées à passer l’hiver en sécurité.

5 conseils pour protéger nos Aînés en hiver

Les personnes âgées doivent éviter de sortir en hiver

Les vagues de grand froid sont, comme les vagues de canicule, les ennemis des personnes âgées. Par mesure de prudence, les personnes âgées en hiver doivent autant que possible s’abstenir de sortir, pour éviter tout risque de chute les jours de neige et de verglas, et préserver leur santé.

Ce conseil est tout particulièrement valable pour les personnes âgées souffrant de pathologies cardiaques ou respiratoires, les asthmatiques et les personnes atteintes par l’angine de poitrine. En effet, le froid peut très rapidement aggraver les pathologies.

Lorsque la personne âgée doit sortir en hiver, il est conseillé qu’elle soit accompagnée. Par ailleurs, en prévision d’une vague de froid, mieux vaut faire les courses pour une période plus longue.

Des vêtements adaptés pour protéger les aînés en hiver

Si la personne âgée est amenée à sortir en hiver, elle doit suivre plusieurs règles vestimentaires :

  • se munir d’un bonnet, de gants et d’une écharpe,
  • préférer la superposition de plusieurs couches de vêtements,
  • bien se chausser pour limiter les risques de chutes à l’extérieur.

Idéalement, les personnes âgées porteront des bottes d’hiver. Il faut néanmoins vérifier qu’elles sont bien isolées et imperméables, dotées de semelles épaisses et antidérapantes, avec un talon bas et large.

Gare aux médicaments en hiver

En hiver, une personne âgée qui consomme des neuroleptiques, des antihypertenseurs, des vasodilatateurs ou encore des traitements de la thyroïde, doit prendre conseil auprès du médecin traitant. Certains de ces médicaments ont pour effet d’empêcher les vaisseaux de se contracter pour lutter contre le froid, ce qui aggrave les conséquences des basses températures de l’hiver chez les personnes âgées.

D’autres encore peuvent entraîner une forte contraction des vaisseaux sanguins, réaction normale au froid, mais qui, quand elle est exacerbée, empêche la circulation normale du sang dans l’organisme.

Prendre soin à l’alimentation des personnes âgées en hiver

Il est nécessaire de se nourrir suffisamment pour permettre à l’organisme de lutter contre la déperdition de calories due au froid. En hiver, la personne âgée ne doit pas hésiter à boire en quantité suffisante et de préférence des boissons chaudes. Les soupes de légumes, digestes et saines, sont également une bonne source de vitamines et réchauffent très bien.

Savoir réagir en cas de blessure

Le grand froid peut entraîner des blessures chez les personnes âgées vulnérables aux températures de l’hiver. Il existe trois types de lésions qui nécessitent une attention particulière :

  • les engelures : elles touchent généralement les doigts. Ils sont gonflés, engourdis et enflés et des plaques rouges, dures et douloureuses apparaissent. Pour aider la personne âgée atteinte d’engelures en hiver, il faut lui tremper les doigts dans de l’eau tiède, ne pas frotter et éviter toute source de chaleur.
  • les gelures : elles sont dues à un gel des tissus. On les reconnaît à la couleur bleue noirâtre de la peau, devenue insensible et cloquée. Il s’agit d’une urgence et il convient d’appeler les secours, en composant le 15 ou le 112.
  • l’hypothermie : ses symptômes principaux sont les frissons, les grelottements, la confusion, la maladresse et la fatigue soudaine. Si la personne âgée souffre d’hypothermie en hiver, on doit appeler les secours. Il convient de la mettre à l’abri du froid, de la couvrir et de la faire boire, en attendant l’ambulance.

Documents associés

Quels documents souhaitez vous recevoir

Articles connexes

Évaluer les soins nécessaires en Ehpad avec le modèle PATHOS

Évaluer les soins nécessaires en Ehpad avec le modèle PATHOS

Le modèle PATHOS est un outil utilisé par les professionnels, notamment les médecins coordonnateurs d’Ehpad, pour évaluer l’ensemble des soins requis pour une personne âgée donnée. Associé à la grille AGGIR, il permet de déterminer les moyens nécessaires pour une prise en charge optimale des résidents.

Lire la suite

La démence à corps de Lewy

La démence à corps de Lewy

La démence à corps de Lewy est une maladie neurodégénérative. Elle entraîne une perte d’autonomie et des difficultés assez similaires à celles la maladie d’Alzheimer. Une prise en charge en Ehpad est souvent nécessaire lorsque les symptômes s’aggravent.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :

    Copyright © 2016 - Cap Retraite

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer une navigation optimale. Pour en savoir plus, cliquez ici