Comment reconnaître et soigner la dépression chez les seniors ?
Le 08/10/2017 - Santé

La dépression chez les personnes âgées est courante, et la plupart du temps, non diagnostiquée. Elle ne fait pas partie du processus normal de vieillissement, la dépression est bel et bien une maladie, qui nécessite un traitement. Comment repérer les signes d’une dépression chez vos proches ? Comment leur venir en aide ? Zoom sur la dépression chez les seniors.

Comment reconnaître et soigner la dépression chez les seniors ?

Comment repérer les symptômes de la dépression chez les seniors ?

La dépression touche de nombreux seniors en France, avec des formes plus ou moins sévères. Une maladie difficile à détecter, d’autant plus que les personnes âgées sont souvent assez réservées sur la question et parlent peu de leurs problèmes psychologiques avec leurs proches.

Les causes de la dépression peuvent être variées : l’évolution de l’état de santé, la perte d’êtres chers, des difficultés financières, et pour beaucoup de personnes âgées, l’isolement social.

Être triste après un évènement difficile est normal, avoir une petite période de déprime aussi, c’est quand le mal s’installe sur la durée, et qu’il n’y a plus aucune forme de plaisir et de bonheur chez la personne qu’il faut s’inquiéter. Les symptômes les plus courants de la dépression sont :

  • Une tristesse profonde proche du désespoir ;
  • Une fatigue physique ;
  • Des troubles du sommeil (trop dormir ou pas assez) ;
  • Une perte d’intérêt même dans les activités qui passionnent habituellement la personne ;
  • Une prise ou perte importante de poids ;
  • Un renfermement sur soi et une baisse de l’estime ;
  • Une consommation abusive d’alcools ou de médicaments ;
  • L’évocation de pensées suicidaires.

Il s’agit de symptômes qui peuvent être difficiles à détecter si vous ne vivez pas avec la personne, mais il faut prêter attention lorsque vous rendez visite à votre proche, s’il se plaint de douleurs plus que d’habitude, s’il vous fait part de son anxiété, s’il est irritable. Dans le diagnostic et le traitement de la dépression, l’attention des proches joue un rôle considérable.

Comment faire la différence entre une dépression et un deuil ?

Le deuil est probablement un des aspects les plus difficiles du vieillissement. Parmi les amis ou la famille, il est difficile de voir partir des personnes que l’on aime beaucoup. En soi, la fin de la vie active ou la fin d’une « bonne santé » sont aussi des deuils à faire, et à surmonter.

La différence entre une personne âgée en deuil, et un senior souffrant de dépression est la durée de cette période de tristesse, mais surtout, sa capacité à continuer de vivre. On peut être triste et continuer de sortir, manger, dormir, continuer de vivre sa vie normalement. Par contre, lorsque la personne modifie son mode de vie, en laissant les choses aller, en rencontrant des difficultés à simplement vivre, il faut se poser la question de la dépression. Si la personne « vit par habitude », se contente d’exister et d’attendre que le temps passe, sans prendre soin d’elle ni profiter des plaisirs de la vie, il faut réagir.

Quels sont les traitements pour soigner la dépression ?

Pour soigner la dépression chez les seniors, il faut en premier lieu consulter le médecin traitant, qui ayant connaissance de l’état de santé général du patient, sera plus à même de vous orienter vers le traitement ou le spécialiste adéquat.

La dépression peut être soignée par psychothérapie. Il existe aujourd’hui  de nombreuses formes de thérapies, seul ou en groupe, axées sur la parole ou sur des formes de méditation ou d’hypnose. Vous pouvez aussi échanger avec des personnes dans le même cas que vous par le biais de groupes de soutien. La psychothérapie permet de dénouer le nœud du problème, et d’apprendre à mieux se comprendre et mieux gérer ses pensées négatives. Elle permet aussi d’éviter les risques des médicaments antidépresseurs, bien que psychothérapie et médicaments puissent se compléter.

Les traitements médicamenteux soulagent effectivement les symptômes de la dépression, mais ils ne soulagent pas la cause pour autant. Aussi, ils présentent de nombreux effets secondaires, qui peuvent poser problème si vous suivez d’autres traitements médicaux. Cependant dans une situation d’urgence, ils peuvent vous aider le temps de mettre en place une psychothérapie adaptée.

 

Même si la tristesse peut être plus présente chez les seniors qui ont du mal à « accepter de vieillir », elle ne doit pas représenter un mal permanent qui empêche la personne de vivre normalement. Si votre proche présente des symptômes de la dépression, il  est nécessaire de réagir et d’aborder la question.

Laissez un commentaire

Vous pouvez réagir à cet article en laissant un commentaire

Articles connexes

Comment prévenir les fractures liées à l’ostéoporose ?

Comment prévenir les fractures liées à l’ostéoporose ?

Avec l’âge, notre corps s’affaiblit : la densité des os diminue et nos articulations s’usent. À l’occasion de la Journée mondiale de l’ostéoporose, Cap Retraite vous rappelle quelques-uns des gestes à adopter pour prévenir les risques de l’ostéoporose et éviter les fractures et la perte d’autonomie associées à cette maladie encore insuffisamment connue.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :