La maladie à corps de Lewy est une affection neurodégénérative qui touche de nombreuses personnes, en particulier les personnes âgées. L’une des difficultés majeures rencontrées par les patients atteints de cette maladie et leurs proches est la gestion de l’agressivité, un symptôme fréquent et souvent déroutant. Nous vous proposons 7 conseils pour mieux gérer l’agressivité liée à la maladie à corps de Lewy, afin d’améliorer la qualité de vie des personnes concernées et de leurs aidants.

1. Comprendre les causes de l’agressivité

Afin de mieux gérer l’agressivité liée à la maladie à corps de Lewy, vous devez saisir ses causes. Les agressions peuvent être causées par différents facteurs, tels que :

  • La frustration due à la perte d’autonomie et aux difficultés à réaliser des tâches quotidiennes
  • La confusion et la désorientation, qui peuvent entraîner de la peur et de la méfiance
  • Les hallucinations et les délires, qui peuvent provoquer des réactions de défense ou d’attaque en réponse à des menaces perçues
  • Les troubles du sommeil et la fatigue, qui peuvent rendre les patients plus irritables et moins tolérants
  • Les douleurs physiques ou les malaises, qui peuvent provoquer de l’irritabilité et de l’agressivité

En identifiant les causes de l’agressivité, il est plus facile de mettre en place des stratégies adaptées pour la gérer et la réduire.

2. Adapter l’environnement

Un environnement calme et sécurisant peut aider à réduire l’agressivité chez les personnes atteintes de la maladie à corps de Lewy. Voici quelques conseils pour adapter l’environnement :

  • Minimiser le bruit et les distractions, comme la télévision ou la radio qui peuvent aggraver la confusion et l’anxiété
  • Créer des espaces de repos et de détente, avec des couleurs apaisantes et une lumière douce
  • Assurer une bonne organisation et un rangement clair des objets, pour faciliter la réalisation des tâches quotidiennes
  • Sécuriser l’environnement pour prévenir les chutes et les accidents domestiques, en éliminant les obstacles et les dangers potentiels
femme senior dans un environnement calme et sans bruit

3. Adopter une communication bienveillante

La manière dont on communique avec une personne atteinte de la maladie à corps de Lewy peut influencer son comportement et son humeur. Voici quelques conseils pour adopter une communication bienveillante :

  • Parler lentement, distinctement et avec des phrases simples
  • Éviter de poser des questions ouvertes, qui peuvent être difficiles à comprendre et à répondre
  • Utiliser des gestes et des mimiques pour soutenir la compréhension et l’expression
  • Valider les émotions et les ressentis de la personne, même si ses propos peuvent sembler irrationnels ou déconnectés de la réalité
  • Éviter de contredire ou de corriger inutilement, ce qui peut provoquer de la frustration et de l’agressivité

4. Favoriser les activités adaptées

Les activités adaptées peuvent aider à canaliser l’énergie et à réduire l’agressivité chez les personnes atteintes de la maladie à corps de Lewy. Voici quelques idées d’activités :

  • La marche, qui permet de se dépenser physiquement et de profiter des bienfaits de l’exercice et de la nature
  • Les activités artistiques, comme le dessin, la peinture ou la musique, qui offrent un moyen d’expression et de détente
  • Les activités de stimulation cognitive, comme les jeux de mémoire ou les puzzles, qui aident à maintenir les capacités cognitives
  • Les activités de relaxation, comme la méditation, le yoga ou la sophrologie, qui favorisent le calme et l’apaisement

5. Assurer un suivi médical régulier

Le suivi médical est essentiel pour gérer au mieux la maladie à corps de Lewy et ses symptômes, dont l’agressivité. Les médecins et les professionnels de santé peuvent :

  • Ajuster le traitement médicamenteux, pour optimiser la prise en charge des symptômes et minimiser les effets secondaires
  • Évaluer la présence d’autres troubles ou affections pouvant aggraver l’agressivité, comme les infections, les problèmes thyroïdiens ou les carences en vitamines
  • Proposer des thérapies non médicamenteuses, comme la psychothérapie, l’ergothérapie ou la physiothérapie, pour améliorer le bien-être et la qualité de vie
  • Orienter vers des ressources et des services d’aide et de soutien, pour les patients et leurs aidants
femme senior atteinte de la maladie à corps de Lewy et discutant avec un médecin

6. Prendre soin de soi en tant qu’aidant

Les aidants des personnes atteintes de la maladie à corps de Lewy ont un rôle crucial et souvent difficile à assumer. Il est important pour eux de prendre soin d’eux-mêmes, afin de préserver leur santé et leur énergie. Voici quelques conseils :

  • Se ménager des temps de repos et de détente, pour recharger les batteries et éviter l’épuisement
  • Partager ses émotions et ses préoccupations avec des proches ou des professionnels, pour ne pas rester seul face aux difficultés
  • S’informer et se former sur la maladie à corps de Lewy, pour mieux comprendre et gérer les symptômes et les comportements
  • Faire appel à des services d’aide et de soutien, comme les associations, les groupes de parole ou les intervenants à domicile, pour alléger la charge et partager les responsabilités

7. Instaurer des routines et des rituels

Les routines et les rituels peuvent aider les personnes atteintes de la maladie à corps de Lewy à se repérer dans le temps et l’espace, à se sentir en sécurité et à mieux gérer leurs émotions et comportements. Voici quelques suggestions pour instaurer des routines et des rituels :

  • Établir un emploi du temps régulier pour les repas, les activités, et les périodes de repos et de sommeil, en tenant compte des préférences et des besoins de la personne
  • Créer des rituels de transition, comme des routines du matin et du soir, pour faciliter les changements d’activité et les moments de la journée
  • Utiliser des repères visuels et sonores, comme des horloges, des calendriers ou des alarmes, pour aider la personne à se situer et à anticiper les événements
  • Adapter les routines et les rituels en fonction de l’évolution de la maladie et des capacités de la personne, en restant flexible et à l’écoute de ses besoins et de ses limites

Gérer l’agressivité liée à la maladie à corps de Lewy est un défi quotidien pour les patients et leurs aidants. En adoptant une approche globale, centrée sur la compréhension des causes, l’adaptation de l’environnement, la communication bienveillante, les activités adaptées, le suivi médical, le soutien aux aidants et l’instauration de routines et de rituels, il est possible de mieux gérer cette problématique et d’améliorer la qualité de vie de tous les acteurs concernés. N’hésitez pas à vous entourer de professionnels et à vous appuyer sur les ressources disponibles pour vous accompagner dans ce parcours.

Note de l’article (10 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Commentaires (0)

Réagissez, posez une question…

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus