La donation est un excellent moyen de transmettre son patrimoine de son vivant, notamment pour aider ses proches ou anticiper sa succession. Cependant, certaines spécificités s’appliquent aux donations réalisées après 70 ans, notamment en ce qui concerne les abattements fiscaux et les droits de donation.

Nous vous proposons un tour d’horizon complet des règles applicables aux donations après 70 ans en France, afin de vous éclairer sur les avantages et les inconvénients de ce dispositif et de vous aider à prendre les meilleures décisions pour optimiser la transmission de votre patrimoine.

Les principes généraux de la donation en France

Pour bien comprendre les spécificités des donations après 70 ans, il convient tout d’abord de revenir sur les principes généraux de la donation en France.

La donation est un acte juridique par lequel une personne, appelée le donateur, transmet gratuitement et de son vivant une partie de son patrimoine à une autre personne, appelée le donataire. Le donateur peut être âgé de moins ou de plus de 70 ans, et le donataire peut être un enfant, un petit-enfant, un conjoint, un neveu, une nièce, une association ou toute autre personne physique ou morale.

En France, les donations sont soumises à des règles fiscales spécifiques, qui varient en fonction du lien de parenté entre le donateur et le donataire, du type de bien donné (immeuble, meuble, somme d’argent, etc.) et de l’âge du donateur. Les principales règles fiscales applicables aux donations sont les suivantes :

  • Les donations sont soumises à des droits de donation qui sont calculés sur la valeur des biens donnés, après application d’abattements et de réductions.

  • Les abattements et réductions dépendent du lien de parenté entre le donateur et le donataire et sont renouvelables tous les 15 ans.

  • Les donations en pleine propriété sont exonérées de droits de donation jusqu’à un certain montant, appelé abattement, qui varie en fonction du lien de parenté entre le donateur et le donataire.

  • Les donations en nue-propriété (c’est-à-dire lorsque le donateur se réserve l’usufruit du bien donné) bénéficient d’une réduction de droits de donation en fonction de l’âge du donateur.
Une personne âgée signant une donation pour son enfant

EN SAVOIR PLUS : Les secrets d’une retraite épanouissante : Voici comment tirer le meilleur parti de vos années dorées

Les spécificités des donations après 70 ans

Si vous êtes âgé de plus de 70 ans et que vous envisagez de réaliser une donation, il est important de connaître les spécificités qui s’appliquent à votre situation.

  • Les abattements fiscaux : Les abattements applicables aux donations après 70 ans sont les mêmes que ceux applicables aux donations réalisées avant cet âge. Ainsi, pour une donation à un enfant, l’abattement est de 100 000 €, tandis que pour une donation à un conjoint, il est de 80 724 €. Toutefois, il convient de noter que ces abattements sont renouvelables tous les 15 ans, et qu’il est donc possible de donner plusieurs fois à ses proches sans avoir à payer de droits de donation, à condition de respecter ce délai de 15 ans entre deux donations.

  • Les droits de donation : Les droits de donation applicables aux donations après 70 ans sont les mêmes que ceux applicables aux donations réalisées avant cet âge. Ils varient en fonction du lien de parenté entre le donateur et le donataire et sont calculés sur la valeur des biens donnés, après application des abattements et réductions. Les taux de droits de donation varient de 5 % à 45 %, selon le montant donné et le degré de parenté entre le donateur et le donataire.

  • La réduction de droits de donation en cas de donation en nue-propriété : Les donations en nue-propriété (c’est-à-dire lorsque le donateur se réserve l’usufruit du bien donné) bénéficient d’une réduction de droits de donation en fonction de l’âge du donateur. Toutefois, cette réduction est moins avantageuse pour les donateurs âgés de plus de 70 ans que pour les donateurs plus jeunes. En effet, la réduction est de 50 % pour les donateurs âgés de moins de 71 ans, de 30 % pour les donateurs âgés de 71 à 81 ans, et de 20 % pour les donateurs âgés de plus de 81 ans.

  • Les donations temporaires d’usufruit : Les donations temporaires d’usufruit, qui permettent au donateur de transmettre temporairement l’usufruit d’un bien à un donataire sans pour autant se déposséder définitivement de la propriété de ce bien, sont possibles après 70 ans. Toutefois, il convient de noter que la durée de ces donations doit être limitée (généralement à 3, 6 ou 9 ans) et que l’âge du donateur peut influencer le montant des droits de donation à payer, dans la mesure où la valeur de l’usufruit dépend de l’âge du donateur.

EN SAVOIR PLUS : Les dispositifs fiscaux avantageux pour les retraités 

Les avantages et les inconvénients des donations après 70 ans

Les donations après 70 ans présentent à la fois des avantages et des inconvénients, qu’il convient de peser soigneusement avant de prendre une décision.

Avantages des donations après 70 ans :

  • Transmission de patrimoine de son vivant : Possibilité de transmettre une partie de son patrimoine de son vivant, en aidant ses proches ou en anticipant sa succession.

  • Abattements et réductions : Possibilité de bénéficier des abattements et réductions applicables aux donations, avec la particularité de renouveler ces avantages tous les 15 ans.

  • Options de donations spécifiques : Possibilité de réaliser des donations en nue-propriété ou des donations temporaires d’usufruit, permettant au donateur de conserver l’usage et la jouissance de son bien tout en transmettant la valeur à ses proches.

Inconvénients des donations après 70 ans :

  • Réduction de droits de donation moins avantageuse : La réduction de droits de donation en cas de donation en nue-propriété est moins avantageuse pour les donateurs âgés de plus de 70 ans que pour les donateurs plus jeunes.

  • Coût fiscal potentiellement plus élevé : La valeur de l’usufruit en cas de donation temporaire d’usufruit peut être plus élevée pour les donateurs âgés, entraînant un coût fiscal plus important.

  • Impact sur les droits des héritiers : La donation après 70 ans peut, dans certains cas, avoir un impact sur les droits des héritiers réservataires (notamment les enfants), qui peuvent demander une réduction de la donation en cas de dépassement de la quotité disponible.
Un couple de personnes âgées étudiant les avantages et les inconvénients de la donation pour transmettre leur patrimoine

EN SAVOIR PLUS : Les avantages fiscaux pour les résidents en maison de retraite

Les donations après 70 ans en France sont un dispositif intéressant pour transmettre une partie de son patrimoine de son vivant, en bénéficiant des abattements et réductions applicables aux donations. Toutefois, il convient de bien connaître les spécificités de ce dispositif et de peser soigneusement les avantages et les inconvénients avant de prendre une décision. N’hésitez pas à consulter un professionnel du droit ou de la gestion de patrimoine pour vous accompagner dans vos démarches et vous aider à optimiser la transmission de votre patrimoine.

Note de l’article (414 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

Les aides financières

Les personnes âgées, demeurant à domicile ou en maison de retraite, peuvent bénéficier d'aides financières et de subventions diverses. Les pouvoirs publics ont entrepris de…

En savoir plus

Les droits des personnes âgées

Le vieillissement se déroule, de manière générale, dans la sérénité, mais il peut aussi se caractériser par une perte progressive de l'autonomie de la personne…

En savoir plus

L'APA

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie est la principale mesure d’aide proposée aux personnes âgées dépendantes. Cette prestation phare de l’action sociale des départements remplace la PSD (Prestation…

En savoir plus

Les structures d'information

Pour s’y retrouver dans les prestations pour personnes âgées (allocation personnalisée d’autonomie versée par le département, aide pour les aidants, aide à domicile par des…

En savoir plus