Au sommaire

    Comparateur en ligne 100 % gratuit

    Trouver une résidence senior

    Partager :

    Cet article a été noté par 18 lecteurs

    L’accueil en résidence senior se présente souvent comme une solution idéale, un juste milieu entre le maintien à domicile et l’hébergement en EHPAD. Cependant, face au danger d’une résidence senior mal choisie, il est essentiel de trouver un lieu de vie adapté et sécurisé. Ces espaces sont conçus spécifiquement pour les seniors : ils offrent un environnement et des services adaptés aux besoins de la vieillesse.

    Malgré cela, il est crucial de rester vigilant : des aménagements mal pensés pour certaines pathologies, un risque de maltraitance ou des frais cachés peuvent exister. Chez Cap Retraite, nous sommes là pour vous aider à éviter les pièges et à faire le meilleur choix pour vos proches.

    Sécurité et aménagements : comment éviter les dangers en résidence senior ?

    Imaginez Monsieur Dubois, 75 ans, récemment installé dans une résidence senior du centre de la France. L’avantage évident pour lui est un logement spécialement adapté à ses besoins croissants en tant que personne vieillissante

    Mais derrière l’apparente tranquillité de la vie de Monsieur Dubois, se cache une préoccupation majeure. En effet, ces structures, bien qu’idéales pour des personnes autonomes comme lui, ne sont pas exemptes de risques. Il est essentiel de garder à l’esprit que le choix d’un établissement doit être effectué judicieusement. Le but : éviter le danger d’une résidence senior non adaptée aux besoins spécifiques de votre proche, en matière de soutien et de sécurité.

    Prévention du risque de chute

    • Une adaptation du logement pensée pour la sécurité : même si une résidence accueille principalement des seniors autonomes, les détails comptent. Les meilleurs établissements prennent des mesures proactives pour réduire les chutes, un risque fréquent chez les aînés. Vérifiez les aménagements comme les sols antidérapants, surtout dans les salles de bain. Des barres d’appui bien placées et l’absence d’obstacles au sol sont aussi des signes d’un environnement sécurisé.
    • Choix de mobilier adapté : un mobilier bien choisi est un autre facteur clé. Recherchez des meubles stables, sans angles dangereux, et vérifiez l’absence de tapis susceptibles de glisser. Ces éléments réduisent le risque de chute et augmentent la sécurité.
    • L’éclairage, un aspect crucial : un bon éclairage dans la résidence est essentiel. Il doit couvrir tous les espaces, en particulier les couloirs, les escaliers et les lieux de passage. Un conseil ? Visitez la résidence en fin d’après-midi. Cela vous permet d’évaluer l’éclairage dans des conditions réelles, un moment clé de la journée.

    Ces précautions sont fondamentales pour assurer un cadre de vie sûr et confortable, minimisant le risque de chute dans la résidence senior.

    Une salle de bain aménagée pour éviter tout danger en résidence senior

    Surveillance et téléassistance dans les résidences seniors

    • La question de la surveillance : même si le désir d’indépendance est respecté, une surveillance limitée en résidence senior n’est pas sans risques. Nos aînés, bien que souvent autonomes, ne sont jamais totalement à l’abri d’un accident. C’est particulièrement vrai pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, même à un stade modéré. Elles peuvent vivre seules, mais le risque demeure. Une surveillance adaptée est donc cruciale pour leur sécurité.
    • L’importance du système de téléassistance : pour pallier ce risque, les résidences de qualité mettent en place des systèmes de téléassistance dans chaque appartement. Cette technologie permet aux résidents d’alerter rapidement le personnel en cas de besoin, même lorsqu’ils sont seuls. Demandez une démonstration de ces dispositifs lors de votre visite. Cela vous donne une idée claire de la réactivité et de l’efficacité de la résidence en matière de sécurité.

    Ces éléments sont essentiels pour garantir un environnement sûr et serein pour vos proches en résidence senior.

    Sécurité dans les espaces communs

    • Anticiper les risques : les espaces de vie commune, comme les piscines ou les salles de sport, sont des atouts. Mais ils peuvent cacher des dangers si la surveillance et l’équipement ne sont pas à la hauteur. Il est crucial de s’assurer que ces lieux sont sûrs pour tous.
    • Des solutions pour la sécurité : une résidence attentive met en place des mesures de sécurité adéquates. Cherchez la présence de barres de soutien, de sols antidérapants et l’existence d’une surveillance efficace. Ces détails sont parfois négligés, surtout si la majorité des résidents sont autonomes. Il est essentiel de les vérifier, particulièrement pour les personnes ayant des besoins spécifiques, comme un début de déclin cognitif.

    En contrôlant ces aspects, vous pouvez être plus serein quant à la sécurité des espaces communs dans la résidence senior. Cela garantit un environnement non seulement agréable, mais aussi sécurisé pour vos proches.

    Conseils pratiques de Cap Retraite

    • Visitez en personne : rien ne vaut une visite sur place pour évaluer une résidence senior. C’est le meilleur moyen de vérifier si les aménagements et services promis sont réellement au rendez-vous. Voir de vos propres yeux vous donne une perspective claire et actuelle.
    • Méfiez-vous des apparences en ligne : les sites internet peuvent être séduisants, mais parfois trompeurs. Certaines informations pourraient ne pas être à jour ou pourraient embellir la réalité. Une visite vous permet de voir au-delà des belles images.
    • L’expertise de Cap Retraite à votre service : pour naviguer dans cet univers complexe, faites appel à nos conseillers. Forts de leur expérience avec des milliers de familles, ils connaissent la réalité des résidences seniors. Leur connaissance approfondie des établissements assure un choix fiable.
    • Une qualité vérifiée pour vous : nos experts ont examiné la qualité et les services de chaque résidence que nous recommandons. Les retours des familles ayant déjà fait le choix de ces établissements enrichissent notre base de données. Ainsi, nous vous guidons vers des options sûres et adaptées.

    Chez Cap Retraite, nous sommes dédiés à vous orienter vers une résidence senior sans danger et parfaitement adaptée à vos besoins. Nos conseils sont fondés sur des informations vérifiées et des expériences réelles.

    Frais cachés : comment savoir combien on va réellement payer en résidence senior ? 

    En juin 2023, la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) a pointé du doigt le manque de clarté dans de nombreuses résidences seniors. Le problème ? Un flou autour des prestations et de leurs coûts, constituant un danger dans le choix d’une résidence senior. Bien que la situation se soit améliorée, le risque demeure. Une vigilance accrue est donc essentielle.

    Assurez-vous de bien vérifier ce que comprennent les prestations individuelles et les services collectifs inclus dans le prix de base. Il est recommandé d’en demander la liste exacte.

    Savoir reconnaître les services optionnels et leur coût 

    Des services optionnels sont généralement facturés en supplément du loyer de base publié par les résidences. 

    Ces prestations supplémentaires peuvent être proposées sous différentes formes : 

    • packs de services : la même résidence peut proposer différents packs comprenant un certain nombre de prestations. Entre autres services pouvant être inclus dans un ou plusieurs packs : 
      • téléassistance, 
      • accès au country club et aux installations, comme la piscine, 
      • repas au restaurant de la structure ou portage des repas, 
      • soins de bien-être dans des espaces dédiés, 
      • activités et animations…
    • forfaits mensuels : ils peuvent couvrir notamment le repas, le ménage ou la blanchisserie. Ils sont définis par quantité de service (ex. : heures de ménage, poids de linge à laver et repasser). Il est important de connaître ces détails.
    • services à la carte : vous payez spécifiquement pour ce que vous utilisez, à un tarif unitaire. C’est flexible, mais peut s’additionner. 

    Il est important de comprendre la différence entre les prestations socles et les services supplémentaires (ainsi que leur mode de facturation). 

    Bon à savoir : les prestations de base (incluant tout ce qui est couvert par le loyer standard) doivent être détaillées dans le contrat de séjour.

    Le petit plus de Cap Retraite

    Nos experts vous aident à démêler cette complexité. Ils comparent pour vous les offres, en tenant compte des coûts cachés. 

    Parfois, un loyer de base moins élevé peut induire en erreur. Avec les services additionnels, la facture finale peut être plus salée. 

    Cap Retraite vérifie aussi la réalité des prestations proposées. Nos familles ambassadrices partagent leurs expériences. Avec nous, choisissez une résidence senior transparente et adaptée à vos besoins financiers.

    Personne âgée tenant une facture en résidence senior

    Négligence et maltraitance : comment éviter les dangers en résidence senior ?

    La quête d’une résidence senior idéale est un parcours semé d’embûches. Un choix mal avisé peut mener au danger d’une résidence senior non adaptée. Cela soulève une question essentielle : comment assurer un environnement sûr et respectueux ?

    Quels sont les risques de maltraitance en résidence senior ? 

    La négligence est un problème subtil, mais sérieux. Elle se manifeste par :

    • un manque de soins, 
    • une écoute insuffisante, 
    • un isolement social. 

    Ces aspects nuisent profondément au bien-être des résidents. Ils peuvent dégrader leur qualité de vie et leur santé.

    La maltraitance des personnes âgées, quant à elle, est encore plus alarmante. Elle peut être :

    • physique : coups et blessures,
    • émotionnelle : manque de respect, insultes, violation de la vie privée,
    • financière : vol, extorsion,
    • violation des droits du résident… 

    C’est un danger à ne pas sous-estimer, même en résidence senior. Pourtant, avec vigilance, il est possible de l’éviter.

    Comment reconnaître les signes de maltraitance ?

    Il est crucial de savoir reconnaître les signes de danger d’une résidence senior négligente. Voici quelques indicateurs clés à surveiller :

    • Personnel débordé : un personnel constamment sous pression peut indiquer un manque de ressources. Cela affecte la qualité de l’accompagnement et l’attention portée aux habitants.
    • Plaintes répétées des résidents : écoutez ce que disent les résidents actuels. Des plaintes fréquentes sur divers aspects de la vie quotidienne sont un signal d’alarme.
    • Manque de propreté : une propreté douteuse dans les espaces communs ou privés peut révéler un manque de soins appropriés.
    • Changements d’humeur chez les résidents : observez le comportement des résidents. La tristesse, l’irritabilité ou l’apathie peuvent indiquer un mal-être.
    • Manque de communication : une communication insuffisante entre le personnel et les familles peut cacher des problèmes.
    • Incidents de sécurité non résolus : des incidents fréquents, comme les chutes inexpliquées de personnes âgées, doivent attirer votre attention.
    • Turnover élevé du personnel : un taux de rotation élevé peut être le symptôme d’un environnement de travail problématique.

    Ces signes sont autant de fenêtres sur la réalité interne de la résidence. Ils révèlent souvent des problèmes sous-jacents qui, s’ils ne sont pas adressés, peuvent mener à de la négligence ou de la maltraitance.

    Les conseils pratiques de Cap Retraite

    Pour contourner ces écueils, une approche proactive s’impose :

    • visiter les résidences, 
    • échanger avec le personnel, 
    • rencontrer les résidents actuels…

    Ces étapes clés permettent de se faire une idée juste de la réalité sur place.

    C’est là qu’intervient Cap Retraite. Nos conseillers ont une connaissance approfondie du secteur. Ils identifient les établissements dignes de confiance. Leur expertise est un atout précieux pour faire le bon choix.

    Avec Cap Retraite, trouver une résidence senior sans les dangers de négligence ou de maltraitance devient plus accessible. Notre service gratuit garantit la sérénité pour vous et vos proches. Cet accompagnement personnalisé permet d’aborder cette étape de vie avec confiance et sécurité.

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Yaël A.
    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (2)

    Réagissez, posez une question…

    1. Lesimple.marie paule

      Je suis dans une résidence seniors, j ai l obligations de me restaurer dans la salle commune. Ce mois ci je suis tombée malade 😷 dans l impossible de me restaurer, j ai refusé les repas même à mon appartement. La résidence MARPA me demande de payer mes repas non consommer sous le motif que c est une obligation. Je trouve cela abusif de payer des repas non consommés pour cause médicale. Que dois-je faire

      Répondre
      1. Amandine

        Bonjour

        Je vous remercie pour votre commentaire.
        La nécessité de payer les repas non consommés en raison d’une maladie dans une résidence seniors (MARPA) dépend des conditions spécifiques de l’établissement.
        Bonne journée.
        Amandine

        Répondre

    Pratique

    Les outils et parutions de Cap Retraite