Au sommaire

    Comparateur en ligne 100 % gratuit

    Trouver une aide à domicile

    Partager :

    Cet article a été noté par 1 lecteurs

    La colocation seniors est une solution de logement originale et avantageuse. Elle permet de continuer à vivre chez soi à moindre coût, tout en enrichissant sa vie communautaire. Une bonne organisation est nécessaire pour tirer le meilleur parti de ce mode de vie. Il est aussi possible de se faire aider par une plateforme spécialisée afin de trouver des maisons partagées pour les seniors en campagne, comme en ville. 

    Qu’est-ce qu’une colocation seniors ? 

    La colocation seniors est un type d’habitat partagé entre des personnes âgées, et parfois avec des jeunes

    Un habitat inclusif pour une meilleure qualité de vie 

    Cette forme de logement innovante est à mi-chemin entre le maintien à domicile et la résidence senior. Elle met l’accent sur la vie en communauté et les espaces communs, tout en laissant à chacun son indépendance et son autonomie

    Le principe est similaire à la colocation classique : plusieurs seniors louent ensemble un logement commun. Chaque personne dispose de sa propre chambre ou de plusieurs pièces, en fonction de la taille de l’habitation. En outre, les colocataires partagent différents espaces, tels que la cuisine, la salle à manger et le jardin. Ils peuvent y mettre en œuvre un projet de vie sociale et partagée. On parle alors d’habitat inclusif.

    Cette nouvelle tendance a le vent en poupe en France. Et pour cause : elle favorise le bien vieillir, à la fois chez soi et dans un environnement sûr et stimulant.

    La colocation intergénérationnelle 

    Il n’y a pas d’âge pour vivre ensemble ! De nombreux seniors choisissent de cohabiter avec des étudiants ou des jeunes actifs.

    La loi ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) définit même une colocation intergénérationnelle solidaire. Le but : améliorer le lien social des aînés et favoriser l’accès au logement des jeunes. 

    Il est possible d’organiser la location seniors soi-même ou d’opter pour des maisons gérées par une société, telle que CetteFamille. Celle-ci propose un accompagnement complet des colocataires, de la prise en charge par des professionnels, dans un cadre sécurisé, jusqu’à la gestion administrative.

    Quels sont les avantages de la colocation seniors ? 

    La colocation seniors présente plusieurs avantages, ce qui en fait un mode de vie attractif pour les retraités :

    • solution d’hébergement économique : partager son logement permet de réduire les dépenses et d’augmenter le pouvoir d’achat. La colocation seniors revient souvent moins cher qu’un accueil en maison de retraite (résidence-services ou EHPAD) et même que le maintien à domicile ;
    • sécurité accrue : vivre avec des colocataires assure un sentiment de sécurité. La personne âgée n’est jamais seule pendant une longue période. Il y aura toujours quelqu’un pour donner l’alerte en cas de soucis de santé ou autre ;
    • lien social assuré : de nombreuses personnes âgées vivant seules à domicile souffrent de solitude. Partager son toit avec d’autres locataires permet de lutter contre l’isolement et de vivre dans une véritable communauté de pairs avec qui communiquer et échanger au quotidien ;
    • indépendance : avec un nombre de colocataires généralement limité à moins de dix personnes, cette formule permet de garder une grande indépendance ;
    • mise en commun de l’aide à domicile : les colocataires peuvent avoir recours aux mêmes auxiliaires de vie pour les tâches ménagères et la préparation des repas. L’aide à domicile n’a besoin de faire les courses qu’une seule fois et elle peut proposer des activités à tous les résidents à la fois. 
    LIRE AUSSI:  Le congé de proche aidant (AJPA) : conditions et avantages
    Personnes âgées en colocation seniors jouant aux cartes

    Comment organiser une colocation seniors de A à Z ? 

    La colocation seniors ne s’improvise pas. Pour vivre une expérience gratifiante et bénéficier des avantages de cet habitat partagé, il est important de mettre tous les atouts de son côté. Au grand-âge, partir d’un bon pied est d’autant plus important que ce changement de mode de vie peut présenter des défis.

    Voici quelques conseils pour organiser une colocation seniors réussie : 

    1. Définir des objectifs communs

    Identifiez les valeurs et les attentes de chacun. Il est essentiel que les colocataires partagent des valeurs et des objectifs similaires pour assurer une bonne cohésion. Organisez des réunions pour discuter des attentes en matière de vie quotidienne, d’activités et de soutien mutuel.

    2. Établir des règles claires

    • Règles de vie et responsabilités : définissez des règles de vie commune, telles que la répartition des tâches ménagères, les horaires de tranquillité et les règles de visite. Il est possible de rédiger un règlement pour prévenir les conflits et maintenir une atmosphère harmonieuse.
    • Gestion des finances : précisez la répartition des dépenses communes (loyer, charges locatives, alimentation).

    3. Choisir le bon logement

    Assurez-vous que le logement est adapté au vieillissement, avec des installations accessibles et sécurisées. Les pièces communes doivent être conviviales et propices aux interactions sociales. 

    4. Favoriser la communication et la participation

    • Réunions régulières : organisez des réunions pour discuter des besoins, préoccupations et suggestions de chaque colocataire. Cette démarche renforce le sentiment de communauté et permet de résoudre rapidement les problèmes éventuels.
    • Activités sociales : encouragez les activités sociales et les projets communs pour renforcer les liens entre les colocataires. Il peut s’agir de repas partagés, de sorties ou d’ateliers. 

    5. Recourir à un soutien externe et à une aide à domicile

    • Services professionnels : envisagez de faire appel à des professionnels pour des services d’aide à la personne, tels que le ménage, les soins de santé à domicile ou l’assistance administrative. Cet accompagnement allège la charge des colocataires en perte d’autonomie et assure une qualité de vie optimale.
    • Médiation : en cas de conflits, n’hésitez pas à faire appel à un médiateur pour faciliter la résolution des différends de manière équitable et respectueuse.

    En appliquant ces principes, vous pouvez créer une colocation seniors harmonieuse et enrichissante pour tous les habitants.

    Infographie présentant les avantages de la colocation seniors en maison partagée

    Où trouver des solutions de colocation seniors clé en main ?

    Mettre en place une colocation seniors soi-même n’est pas une mince affaire. Trouver un logement adapté et des colocataires ayant les mêmes attentes peut s’avérer compliqué. Si l’idée séduit lors des rencontres entre amis de longue date, la mise en œuvre sur le terrain demande un certain savoir-faire.

    Il existe aujourd’hui des associations et entreprises offrant leur soutien aux particuliers souhaitant vivre dans un habitat inclusif ou partagé. Elles facilitent la recherche pour les seniors désireux de vivre ensemble et de créer un projet de vie efficace. 

    LIRE AUSSI:  Guide de la norme PMR : garantir l’accessibilité pour tous

    La colocation seniors dans les maisons partagées CetteFamille

    La plateforme CetteFamille propose des colocations seniors dans des maisons partagées adaptées aux besoins des personnes âgées en perte d’autonomie. Cette entreprise solidaire gère une quarantaine d’habitations sur l’ensemble du territoire français et en Belgique. D’autres ouvriront leurs portes prochainement.

    Plusieurs de ces maisons sont conçues spécifiquement pour l’accueil des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. Elles permettent aux seniors présentant des troubles cognitifs de profiter également de la colocation et de ses atouts, grâce à un accompagnement renforcé.

    Un service complet pour une qualité de vie optimale

    CetteFamille propose à la fois :

    • un accompagnement quotidien adapté à la situation de chacun : présence 24 h/24, 7 j/7 d’assistants de vie dans les maisons ;
    • une prise en charge complète : des repas équilibrés préparés quotidiennement et un service de blanchisserie soigné.
    • des animations enrichissant la vie sociale : des activités variées et stimulantes sont organisées pour animer le quotidien des colocataires, Tovertafel, gym douce, jeux de société, zoothérapie, atelier cuisine, etc.
    • la gestion administrative facilitée grâce à une équipe dédiée : accompagnement dans toutes les démarches administratives. 

    Combien coûte la colocation seniors ? 

    L’un des principaux atouts de la colocation seniors est son prix avantageux. 

    Colocation senior : prix variable selon les besoins et préférences

    Le coût de la colocation seniors dépend de plusieurs facteurs : 

    • tarifs de l’immobilier et de la location dans le secteur géographique choisi : différences de loyers entre la province et Paris, la ville et la campagne…
    • nombre de colocataires : plus les habitants sont nombreux, plus les coûts fixes (loyer, charges) sont répartis ;
    • caractéristiques du logement : aménagements pour les seniors (douche accessible…), mobilier et standing… 
    • services inclus dans la colocation : aide à domicile, téléassistance, gestion administrative… 
    • durée du bail : les engagements à long terme sont souvent plus avantageux.

    Le prix de la colocation varie ainsi selon la situation personnelle de chacun.

    Lorsque vous optez pour une colocation seniors clé en main, des spécialistes effectuent un bilan de situation. Ils évaluent les besoins de chacun et proposent l’accompagnement le plus adapté pour assurer une qualité de vie optimale. Les tarifs reflètent ainsi la réponse individuelle apportée à chaque colocataire.

    Les aides financières pour la colocation seniors 

    La colocation seniors ouvre droit à plusieurs aides financières allégeant la facture :

    • allocation personnalisée d’autonomie (APA) : réservée aux personnes âgées dépendantes (GIR 1 à 4), elle contribue au financement d’un plan d’aide à domicile. Les colocataires peuvent mettre en commun leurs droits individuels à l’APA pour optimiser le recours à des aides techniques et humaines. Cette méthode permet d’augmenter les temps de présence des auxiliaires de vie ;
    • crédit d’impôt : le colocataire peut bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % de ses dépenses au titre de l’aide à la personne, après déduction des autres aides. Ces dépenses sont plafonnées à 12 000 €, plus 1 500 € par membre du foyer âgé de 65 ans et plus (maximum 15 000 €) ;
    • aide au logement (APL ou ALS) : accordée sous conditions liées à la composition du foyer et aux ressources, elle peut être demandée individuellement par chaque colocataire.

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Yaël A.
    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (0)

    Réagissez, posez une question…

    Pratique

    Les outils et parutions de Cap Retraite