C’est prouvé : une démence prise en charge tôt a plus de chance d’être maîtrisée. Et lorsqu’il s’agit de la maladie d’Alzheimer, le temps presse. Or, le diagnostic d’Alzheimer s’effectue à l’aide de tests de mémoire, d’examens neuropsychologiques, d’imagerie par résonance magnétique, de Pet-Scan ou de ponction lombaire… 

Des méthodes de dépistage longues, fastidieuses et souvent pratiquées trop tard, une fois les premiers symptômes apparents de la maladie. La bonne nouvelle ? Des détections précoces pour contrôler efficacement la démence existent. Découvrez 3 tests pour détecter Alzheimer en quelques minutes seulement ! Apprenez-en davantage sur les autres examens disponibles.

Détecter Alzheimer avec un test urinaire

Un biomarqueur de la maladie d’Alzheimer dans l’urine ? C’est ce qu’ont découvert des chercheurs chinois. En effet, selon une étude menée par l’université de Shanghai et publiée dans Frontiers, l’acide formique, un composé présent dans la miction, pourrait permettre de diagnostiquer la pathologie de manière précoce et de la prendre en charge au plus vite. 

Cette conclusion fait suite à l’analyse des échantillons sanguins et urinaires en comparant 574 patients atteints de la maladie d’Alzheimer à différentes étapes avec des membres d’un groupe témoin en bonne santé. Les résultats démontrent des niveaux d’acide formique urinaire significativement plus élevés chez tous les groupes de patients atteints de la maladie d’Alzheimer (même ceux en début de stade) par rapport aux témoins sains. 

De plus, en analysant les niveaux d’acide formique en combinaison avec les biomarqueurs sanguins de la maladie d’Alzheimer, les scientifiques affirment pouvoir prédire avec plus de précision le stade de l’affection. 

Selon les auteurs de la recherche, ce test urinaire est une solution pratique, abordable et applicable lors des examens de routine des personnes âgées chez leur médecin.

Une prise de sang pour aider au diagnostic d’Alzheimer

Il existe également un nouveau test français pour caractériser la maladie d’Alzheimer grâce à une prise de sang. Appelé Novatest, il est effectué sur prescription du médecin, mais n’est pas remboursé par l’Assurance maladie.

Le résultat se fonde sur des dosages de substances spécifiques (adrénaline, dopamine et noradrénaline), ainsi que sur d’autres critères analysés par ordinateur.

Le patient doit se présenter dans un laboratoire dédié avec son ordonnance et les résultats de son examen MMSE.

Diagnostiquer la maladie d’Alzheimer avec le test SAGE

Un examen géro-cognitif auto-administré

Depuis 2014, les chercheurs du Wexner Medical Center de l’université de l’État d’Ohio ont mis au point l’examen SAGE. Ce sigle signifie Self-Administered Gerocognitive Examination, c’est-à-dire examen géro-cognitif auto-administré . Ce test neurologique détecte les signes précurseurs et subtils de démence, dont ceux de la maladie d’Alzheimer. Disponible sur Internet, il se compose d’une série de questions et d’exercices à imprimer depuis un ordinateur. 

Senior devant test SAGE

Avec cette méthode, un papier et un crayon suffisent à couvrir l’orientation spatio-temporelle d’une personne. C’est-à-dire : 

  • Savoir donner le jour et l’heure de mémoire, en dessinant une horloge.
  • Tester le langage avec la dénomination d’images.
  • Examiner le raisonnement et le calcul mental.
  • Contrôler les capacités visuo-spatiales avec le dessin d’un cube en 3D. 
  • Résoudre des problèmes de géométrie et la capacité de mémoire.

Un dépistage précis en 15 minutes

Le test SAGE a été développé en suivant 665 patients pendant huit ans. L’épreuve a été réalisée à plusieurs reprise pour évaluer la perte cognitive des personnes âgées suivies.

Parmi les participants, 164 patients présentaient une déficience cognitive légère au début de l’étude. Celle-ci s’est transformée en démence chez 70 d’entre eux, au cours des trois à quatre années suivantes, soit un taux de conversion de 43 %. 

Grâce à ces résultats, SAGE peut déceler avec précision et en moins de 15 minutes, si les patients sont atteints de troubles cognitifs légers. Il obtient ce diagnostic six mois plus tôt qu’avec la méthode de diagnostic, le Mini-Mental State Examination (MMSE). Cette épreuve contient 4 formulaires au total. Le test SAGE téléchargeable ici.

Une chance pour la personne malade qui bénéficiera d’une prise en charge précoce et donc plus efficace. En adressant les difficultés plus tôt, le traitement permet en effet de maintenir une meilleure qualité de vie.

Un test cognitif gratuit

Simple, rapide et sans matériel spécialisé, l’épreuve peut être utilisée par : 

  • Les médecins de premier recours pour identifier les déficits cognitifs subtils et recommander un suivi plus approfondi. 
  • Les patients eux-mêmes pour suivre leur propre fonction cognitive au fil du temps. 

En plus de détecter précocement les maladies cognitives, le test SAGE évalue l’efficacité des traitements et détermine si un patient a besoin de mesures de soutien supplémentaires : 

  • surveillance des médicaments,
  • aide à domicile,
  • limitation de conduite automobile, etc.

Le Mini-Mental State Examination (MMSE), outil classique pour évaluer le patient

Le Mini-Mental State Examination (MMSE) est un outil couramment utilisé pour évaluer les fonctions cognitives, en particulier chez les personnes âgées. Il est appelé Mini-Examen de l’État mental (MEEM) en français. Son rôle : dépister les troubles cognitifs tels que la démence et suivre leur évolution au fil du temps.

Le MMSE comporte une série de questions et de tâches simples couvrant différents aspects de la cognition, notamment :

  • L’orientation : On demande à la personne de préciser la date du jour, le lieu où elle se trouve, etc.
  • La mémoire immédiate : On énumère une série de mots que le patient doit répéter immédiatement.
  • L’attention et le calcul : Par exemple, on peut demander au senior de soustraire 7 à partir de 100, et de continuer à soustraire 7 du résultat plusieurs fois.
  • Le rappel : On demande à l’aîné de rappeler les mots énumérés précédemment.
  • Le langage : On évalue la capacité de la personne à nommer des objets, à répéter une phrase simple, à suivre des instructions écrites, etc.

Le score total du MMSE est de 30 points. Un score inférieur à 24 est généralement considéré comme indicatif d’une déficience cognitive. L’interprétation peut varier en fonction de l’âge et du niveau d’éducation du patient.

Le MMSE n’est pas un outil de diagnostic en soi. Il sert à évaluer les signes cognitifs et leur évolution, mais ne peut pas déterminer la cause de ces symptômes. Une évaluation plus approfondie est nécessaire pour diagnostiquer des conditions spécifiques comme la maladie d’Alzheimer. Il est souvent utilisé en consultation mémoire, dans le cadre d’un bilan complet à l’hôpital (CHU) ou chez un neurologue libéral.

Infographie présentant cinq tests pour détecter Alzheimer en quelques minutes

Optimind, l’application pour déceler les troubles cognitifs

Un test de démence ludique

Les symptômes les plus courants de la maladie d’Alzheimer sont les troubles du langage, de confusions et de mémoire défaillante. De ce constat, la société de santé britannique, Cognetivity développe l’application Optimind.

Un jeu de 5 minutes qui décèle et prédit les troubles cognitifs comme les problèmes de mémorisation, de concentration et d’apprentissage dans les 5 années à venir. 

Le principe est simple : l’application présente une centaine d’images de paysages naturels et demande à l’utilisateur s’il y distingue rapidement des animaux ou non. En jouant sur la capacité du cerveau à traiter visuellement les informations, l’appli mesure la réactivité et la précision du joueur à appuyer sur l’écran.

Personne âgée en train de passer un test de dépistage Alzheimer sur une application téléphone

En toute logique, plus vous êtes rapide, meilleurs seront votre score et votre état de santé ! À savoir qu’un cerveau sain met moins de 200 millisecondes. À l’inverse, une personne atteinte par la maladie d’Alzheimer, ou présentant des troubles cognitifs légers, aura un score de vitesse et de précision supérieur. 

Et impossible de tricher, car à chaque utilisation, le test de démence change !

Un diagnostic précoce et fiable à 80 %

Évalué par les scientifiques et approuvé par l’agence américaine de produits alimentaires et médicamenteux : Food and Drug Administration… Les résultats d’Optimind ont été publiés dans la revue Frontiers in Psychiatry. En effet, le test réussit à détecter avec succès une déficience cognitive légère et la démence causée par la maladie d’Alzheimer dans deux populations distinctes, avec une précision de plus de 80%. 

Enfin, le test aidera les cliniciens et chercheurs à mieux suivre les changements cognitifs au fil du temps, en identifiant une diminution de la fonction cognitive si les réponses d’une personne ralentissent au fil des mois.

Téléchargeable directement sur votre smartphone ou tablette, l’application, comme d’autres tests de dépistage en ligne,  est un moyen facile et ludique de faire le point sur votre mémoire et vos capacités cérébrales ! 

Avec l’âge, les pertes de souvenirs et les symptômes de désorientations peuvent : 

  • survenir sans lien avec une quelconque démence,
  • passer inaperçue durant de nombreuses années… jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour la traiter. 

Grâce à ces dernières découvertes, ces tests permettent de diagnostiquer la pathologie de façon précoce… Et donc, d’obtenir une prise en charge plus rapide des patients atteints d’Alzheimer, de plus en plus jeunes et nombreux.

Note de l’article (299 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Commentaires (18)

Réagissez, posez une question…

  1. Brigitte De Mesmay

    Bonjour, pourquoi le médecin traitant ne propose ni test ni prévention en matière d’alzheimer?

    Répondre
    1. Amandine

      Bonjour

      Je vous remercie pour votre commentaire.
      Il est recommandé de discuter des préoccupations liées à la maladie d’Alzheimer avec son médecin traitant afin d’évaluer les besoins spécifiques et d’envisager des tests ou des mesures préventives appropriés.
      Bonne journée.
      Amandine

      Répondre
  2. Lise-Marie Croteau

    Merci tres utile pour moi et mon cercle d amies Felicitations

    Répondre
Voir plus de commentaires

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus