Alzheimer et sommeil : comment soulager les troubles du sommeil
Maladie d'Alzheimer

Publié le 20/11/2017 . Mis à jour le 10/02/2019

Publié le 20 Nov. 2017 . Mis à jour le 10 Fév. 2019

Apprenez les causes des troubles du sommeil liés à la maladie d’Alzheimer et comment les soulager. Pour les personnes atteintes d’une démence et leurs aidants, le manque de sommeil cause une véritable détresse, compliquant la vie et les relations au quotidien. Des solutions existent toutefois.

Alzheimer et sommeil : comment soulager les troubles du sommeil

Quelles sont les causes des troubles du sommeil chez les malades d’Alzheimer ?

Pour faire face aux troubles du sommeil que vous rencontrez chez votre proche âgé atteint de la maladie d’Alzheimer, il est utile d’en déterminer les causes.

Les troubles du sommeil chez les personnes âgées, et plus particulièrement chez celles atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une pathologie apparentée, sont dus notamment aux facteurs suivants :

  • des changements liés au vieillissement : le sommeil des personnes âgées est souvent plus léger et fragmenté. Le temps de sommeil profond et de sommeil paradoxal diminue, au profit du sommeil léger. Ces changements sont normaux, mais fragilisent le sommeil, surtout associés de douleurs dues à l’arthrose qui réveillent alors plus facilement la personne âgée. Le rythme circadien change également avec l’âge, par exemple les seniors se couchent plus tôt pour se lever plus tôt. Des études montrent aussi que le manque de sommeil profond accroît les risques de développer la maladie d’Alzheimer.
  • les troubles médicaux et effets secondaires des médicaments : les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer souffrent souvent d’autres problèmes de santé qui entraînent des troubles du sommeil. Parmi ces troubles, les problèmes cardiaques ou pulmonaires, l’incontinence, les troubles de l’humeur (comme l’anxiété et la dépression) ou les effets secondaires des médicaments peuvent dérégler le sommeil.
  • l’atteinte du cerveau liée à la maladie d’Alzheimer et aux autres démences affecte elle-même le sommeil. La démence à corps de Lewy est souvent associée au trouble comportemental en sommeil paradoxal, entraînant des mouvements violents pendant le sommeil.

Quelles techniques adopter pour soulager les troubles du sommeil chez un malade d’Alzheimer ?

L’approche à adopter pour traiter les troubles du sommeil chez une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer dépendra de ses causes exactes. En attendant de consulter le médecin traitant et pour renforcer l’efficacité du traitement, il est possible d’améliorer les conditions de sommeil de votre proche atteint de la maladie d’Alzheimer.

  • Une thérapie lumineuse au cours de la journée: la lumière vive venant de l’extérieur aide le corps à garder son rythme circadien. Pour les seniors qui ne peuvent pas sortir au moins une heure par jour, la luminothérapie à l’aide d’une lampe spéciale prévue à cet effet peut améliorer le sommeil.
  • Une activité physique accrue : une étude, publiée en 2011 dans le Journal of the American Geriatrics Society, suggère que marcher pendant la journée permettrait d’améliorer le sommeil des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
  • Des repères environnementaux pour stimuler le sommeil : Il est recommandé de maintenir un environnement sombre et calme, la nuit, pour favoriser le sommeil du patient atteint de la maladie d’Alzheimer.
  • Une routine régulière permet d’améliorer le sommeil chez les seniors. L’idéal est d’adopter des heures fixes de coucher et de lever, mais il est conseillé de commencer par l’heure du lever.

Les médicaments peuvent-ils soulager les troubles du sommeil ?

On pense naturellement aux médicaments lorsque les troubles du sommeil de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer sont gênants. Il est avant tout recommandé de vérifier que les traitements médicamenteux que le senior reçoit actuellement pour différents problèmes de santé ne sont pas la cause de ses troubles du sommeil. Il est parfois possible de changer de molécule et de réduire les effets indésirables.

Des somnifères, tranquillisants et sédatifs existent et sont même souvent prescrits aux malades d’Alzheimer pour leur permettre de passer une nuit plus calme. Ils comprennent notamment des antipsychotiques ou des benzodiazépines. Mais ces médicaments ont souvent des effets indésirables inquiétants chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer : ils peuvent empirer le déclin cognitif et accroître les risques de chute. Les antipsychotiques sont également associés à un risque de mortalité accru.

Deux molécules sont considérées comme moins dangereuses et peuvent être utilisées pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer :

  • la mélatonine : hormone du sommeil, la mélatonine peut améliorer le sommeil des malades d’Alzheimer, à raison d’une prise de 2 mg, d’après une étude écossaise.
  • la trazodone : cet antidépresseur léger est également sédatif et de nombreux gériatres l’utilisent à la place de somnifères plus puissants.
L'avis des utilisateurs sur cet article
4.7/5 - 10 votes - Votre vote :

Articles connexes