La démence à corps de Lewy

La démence à corps de Lewy est moins connue, mais toute aussi handicapante que la maladie d’Alzheimer. En raison de la dépendance physique et psychique qu’elle entraîne, l’entrée en Ehpad est souvent nécessaire. En effet, l’accueil en établissement permet un accompagnement sur le long terme et adapté à l’évolution de la maladie.

La démence à corps de Lewy

Qu’est-ce que la démence à corps de Lewy ?

Voisine des maladies d’Alzheimer et de Parkinson, la maladie à corps de Lewy est la deuxième cause de démence en fréquence chez les personnes âgées. En effet, elle constitue de 10 à 20 % de l’ensemble des cas de pathologies neurodégénératives de ce type.

La démence à corps de Lewy se caractérise par :

  • l’accumulation de dépôts anormaux de la protéine appelée alpha-synucléine ;
  • ces dépôts, appelés des « corps de Lewy », se forment à l’intérieur des neurones.

Les causes de la pathologie demeurent encore inconnues. Contrairement à la maladie d’Alzheimer au cours de laquelle les cellules du cerveau meurent définitivement, dans la démence à corps de Lewy :

  • seuls 15 % des neurones meurent ;
  • les autres ont des problèmes de fonctionnement.

La démence à corps de Lewy peut :

  • se développer seule,
  • ou apparaître en association avec la maladie d’Alzheimer ou celle de Parkinson.

Par ailleurs, les statistiques montrent que la démence à corps de Lewy est nettement plus fréquente chez les hommes que les femmes.

Les symptômes de la démence à corps de Lewy

La démence à corps de Lewy touche particulièrement les zones cérébrales responsables du mouvement et de la pensée. Les signes caractéristiques de cette pathologie ressemblent fort aux symptômes de la maladie d’Alzheimer et à ceux du syndrome parkinsonien :

  • la désorientation spatio-temporelle,
  • les troubles de l’attention,
  • les pertes de mémoire,
  • la rigidité des muscles.

Puis, des symptômes plus graves apparaissent :

  • hallucinations auditives ou visuelles (chez quatre patients sur cinq),
  • dépression et l’anxiété conduisant à des comportements agressifs.

La démence à corps de Lewy a en commun avec la maladie d’Alzheimer une dégénérescence progressive de la mémoire, du langage, de la capacité de jugement et d’autres exercices intellectuels, tels que le calcul. En revanche, la pathologie progresse habituellement plus rapidement, et les pertes de mémoire peuvent n’apparaître que dans phases avancées de la maladie. Le diagnostic est souvent difficile à définir, il est prononcé en éliminant les autres raisons possibles des symptômes.

Dès lors, garder le patient à la maison nécessite la mise en place d’aide à domicile 24 heures sur 24, ce qui reste complexe et onéreux. L’accueil en Ehpad est donc la solution retenue par un nombre croissant de familles pour cette forme de démence.

La prise en charge de la maladie à corps de Lewy en Ehpad

Aujourd’hui, aucun traitement curatif n’existe pour soigner la démence à corps de Lewy. La raison principale de l’impuissance du corps médical est la complexité à mettre en place un traitement.

Il est par exemple possible d’améliorer soit les troubles intellectuels, soit les symptômes parkinsoniens, soit les hallucinations, mais il est quasi-impossible de traiter les trois en même temps. C’est pourquoi on choisit de traiter les symptômes selon leur niveau de gravité. De plus, si l’usage de neuroleptiques peut atténuer les symptômes d’agitation, il est contre-indiqué dans le traitement de la démence à corps de Lewy.

L’accompagnement d’un malade atteint de cette maladie reste très lourd à assurer pour les aidants familiaux, de par son caractère évolutif. La prise en charge de la démence à corps de Lewy en Ehpad est souvent nécessaire, elle permet d’assurer un accompagnement médicalisé et adapté aux besoins du résident.

L’accueil dans une unité spécifique, initialement destinée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de démences apparentées, permet de renforcer les soins aux malades souffrant de la démence à corps de Lewy. Grâce à un ratio de personnel soignant important et un équipement adapté, les personnes sont hébergées dans un cadre sécurisé, avec des activités stimulantes, convenant au handicap de chacun.

Les conseillers de Cap Retraite vous aideront à chercher un établissement adapté.

Documents associés

Quels documents souhaitez vous recevoir

Articles connexes

Évaluer les soins nécessaires en Ehpad avec le modèle PATHOS

Évaluer les soins nécessaires en Ehpad avec le modèle PATHOS

Le modèle PATHOS est un outil utilisé par les professionnels, notamment les médecins coordonnateurs d’Ehpad, pour évaluer l’ensemble des soins requis pour une personne âgée donnée. Associé à la grille AGGIR, il permet de déterminer les moyens nécessaires pour une prise en charge optimale des résidents.

Lire la suite

Les dangers de la canicule pour les Aînés

Les dangers de la canicule pour les Aînés

Les fortes chaleurs peuvent avoir des répercussions graves sur la santé, en particulier chez les personnes âgées, plus exposées aux risques de déshydratation. Depuis la canicule de l’été 2003 et ses conséquences dramatiques, les pouvoirs publics ont mis en place des dispositifs de prévention et publient des conseils à suivre.

Lire la suite
Copyright © 2016 - Cap Retraite