Sur Internet, beaucoup de forums parlent de cette fameuse huile. L’huile de coco a bonne réputation dans le domaine de la santé. Certains chuchotent même qu’elle ralentirait les dommages causés au cerveau par la maladie d’Alzheimer. Cap Retraite fait le point ci dessous.

C’est l’histoire de deux Américains, Steve et Mary. Steve souffre d’une forme précoce de la maladie d’Alzheimer. Son épouse, le Dr Mary Newport, d’abord désemparée, finit par se plonger dans la littérature scientifique. Et en tire sa propre théorie : les cellules du cerveau, en manque de glucose dans les maladies neurodégénératives, pourraient, en consommant les acides gras à chaîne moyenne que l’on trouve dans l’huile de coco, former un combustible de substitution au glucose. Elle teste illico l’idée sur Steve, et observe de bons résultats sur la mémoire de son époux.

Dans son livre « Maladie d’Alzheimer, et s’il existait un traitement ? » (éd. Josette Lyon), elle recommande de consommer de l’huile de coco chaque jour. D’abord à petites doses, puis de plus en plus, jusqu’à 75g par jour.

De l’huile, et du sport

« Pour l’instant, l’intérêt de l’huile de coco pour ralentir la maladie d’Alzheimer n’a pas été validé scientifiquement », modère le Dr Maï Panchal, directrice scientifique de la Fondation Vaincre Alzheimer.

« Il manque encore un essai clinique, qui apporterait une preuve formelle. »

Ceci dit, « l’huile de coco pourrait contrer l’inflammation des cellules du cerveau, observée dans la maladie d’Alzheimer. »

Son verdict ? « L’huile de coco, pourquoi pas, mais l’important est d’avoir une alimentation variée et équilibrée, avec aussi des huiles d’olive, de colza, etc. » Plusieurs études épidémiologiques ont montré un lien entre le fait de suivre un régime méditerranéen et la réduction du risque de maladies neurocognitives. « Il a aussi été prouvé que la pratique régulière d’une activité physique diminuait le déclin cognitif. » Une autre excellente raison de chausser ses baskets…

Démêler le vrai du faux

Le Dr Matthieu Lilamand, gériatre à l’hôpital Bichat – Claude-Bernard (APHP), donnera le coup d’envoi en janvier 2021, grâce à un financement de France Alzheimer, d’une étude sur l’impact du régime cétogène dans la maladie d’Alzheimer.

Pour rappel, le régime cétogène consiste à quasiment supprimer tous les sucres de son alimentation (consommation d’au maximum 50g de glucides par jour), au profit du gras (les lipides représentent alors 70 à 90% de l’apport énergétique total).

« Le cerveau fonctionne en utilisant le glucose comme carburant », rappelle le Dr Lilamand. « Dans la maladie d’Alzheimer, les cellules cérébrales ont du mal à utiliser ce carburant, ce qui entraîne des troubles de la mémoire. »

De ce constat, est née une envie : fournir un autre carburant au cerveau, avec les corps cétoniques. « Ces corps cétoniques sont produits par le foie quand on mange des acides gras à chaîne moyenne. » Or, sur la liste de ces fournisseurs d’acides gras à chaîne moyenne se trouve… l’huile de coco !  « Il est vrai qu’aujourd’hui on n’a pas encore assez d’éléments pour assurer scientifiquement que l’huile de coco est efficace contre Alzheimer. Et ce n’est de toute évidence pas un remède miracle.

Mais qu’elle puisse apporter quelque chose de positif aux patients Alzheimer, c’est tout à fait dans l’ordre du possible. » A cette question qui taraude nombre de personnes, une réponse sera apportée « dans les meilleurs délais. »

Note de l’article (22 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

Commentaires (2)

Réagissez, posez une question…

  1. Ghit Mohamed Sofiane

    Bonjour je suis de l’Algérie ma mére avait un prb d’hypertension.en août un résultat de scanner a montrer une atrophie du cerveau .tout allait presque bien car elle avait que des maux de tête..tout a basculé apres une ponction lombaire quelle a fait. Après deux jours elle a eu une grosse métamorphose perte de mémoire et signe avancé de démences perte de vitalité . Perte de marche .esque une ponction peut déclancher la maladie d’Alzheimer ? S’il vous plaît aidez moi a avoir une réponse .car un grand sentiment de culpabilité me ronge l’ésprit

    Répondre
    1. Tia to

      Mon père, il y a très longtemps ,a fait une ponction lombere suite à cela il a eu des problèmes de mémoires , on lui a donc dit que la ponction lombere avait été mal faite.

      Répondre

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus