Vous vous êtes récemment fait analyser votre sang et vous avez découvert que votre taux de créatinine est plus bas que la normale ? Pas de panique, il existe des solutions pour remonter ce niveau et préserver votre santé. Nous vous dévoilons 7 choses à faire pour augmenter votre taux de créatinine bas et vous aider à retrouver un équilibre.

1. Comprendre la créatinine et son rôle dans l’organisme

Avant de passer aux solutions pour augmenter votre taux de créatinine, il convient de noter ce qu’est cette molécule et quel est son rôle dans l’organisme. La créatinine est un déchet produit par la dégradation de la créatine, elle-même issue des muscles. Elle est ensuite éliminée par les reins dans les urines. Un taux de créatinine bas dans le sang peut être le signe d’une mauvaise fonction rénale ou d’un faible taux de créatine dans les muscles.

  • La créatine : est un acide aminé présent naturellement dans l’organisme et qui participe à la production d’énergie au niveau des muscles et du cerveau.
senior faisant du sport pour augmenter son taux de créatinine bas
  • Les reins : sont les principaux responsables de l’élimination de la créatinine. Ils filtrent le sang et éliminent les déchets, dont la créatine, sous forme d’urine.

  • Le taux de créatinine : est un indicateur important de la santé des reins. Un taux bas peut signifier une mauvaise filtration rénale ou une faible production de créatine par les muscles.

2. Adapter votre alimentation

Le premier réflexe pour augmenter votre taux de créatinine bas est de revoir votre alimentation. En effet, certains aliments sont riches en créatine et peuvent vous aider à augmenter votre taux de créatinine naturellement.

  • Consommer des protéines : Les aliments riches en protéines, comme la viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers, sont riches en créatine. Augmenter votre consommation de protéines peut donc contribuer à augmenter votre taux de créatinine.

  • Manger des aliments complets : Les aliments complets, comme les céréales complètes, les légumineuses et les légumes-feuilles, sont riches en vitamines et minéraux essentiels pour la production de créatinine. Privilégiez ces aliments pour favoriser un bon équilibre nutritionnel.

  • Éviter les régimes restrictifs : Les régimes faibles en calories ou en protéines peuvent entraîner une diminution de la production de créatine. Évitez ce type de régime si votre taux est bas.

3. Faire de l’exercice physique

La pratique d’une activité physique régulière est bénéfique pour augmenter votre taux de créatinine bas. L’exercice sollicite vos muscles, ce qui stimule la production de créatine et, par conséquent, votre taux de de créatinine.

  • Opter pour des exercices de résistance : Les exercices de résistance, comme la musculation, sont particulièrement efficaces pour augmenter la production de créatinine. Ils sollicitent les muscles en profondeur et favorisent leur croissance.

  • Privilégier la régularité : Pour observer des résultats, il est important de pratiquer une activité physique régulière, idéalement 3 à 4 fois par semaine.

  • Variété : Variez les exercices et les activités pour solliciter l’ensemble de vos muscles et éviter la routine.

4. Prendre des compléments alimentaires

Si votre taux de créatinine bas persiste malgré une alimentation équilibrée et une activité physique régulière, vous pouvez envisager de prendre des compléments alimentaires à base de créatine.

  • Choisir un complément de qualité : Privilégiez des compléments alimentaires de qualité, certifiés sans substances nocives et respectant les normes en vigueur.

  • Demander conseil à un professionnel : Avant de prendre des compléments alimentaires, il est recommandé de consulter un médecin ou un diététicien-nutritionniste pour vous assurer qu’ils sont adaptés à votre situation.
consommer des compléments alimentaires pour augmenter son taux de créatinine bas

5. Éviter les médicaments néphrotoxiques

Certains médicaments peuvent être néphrotoxiques, c’est-à-dire qu’ils peuvent endommager les reins et diminuer leur capacité à éliminer la créatinine. Si vous prenez ce type de médicaments, parlez-en à votre médecin pour voir s’il est possible de les remplacer par d’autres traitements moins nocifs pour les reins.

6. Boire suffisamment d’eau

L’hydratation est essentielle pour le bon fonctionnement des reins et l’élimination de la créatinine. Veillez à boire suffisamment d’eau tout au long de la journée, en particulier lors de la pratique d’une activité physique et en cas de forte chaleur.

7. Contrôler régulièrement votre taux de créatinine

Enfin, il est important de contrôler régulièrement votre taux de créatinine pour suivre l’évolution de votre situation et ajuster vos actions en conséquence. N’hésitez pas à consulter votre médecin pour discuter des résultats et recevoir des conseils personnalisés.

Plusieurs actions peuvent être entreprises pour augmenter votre taux de créatinine bas. Adapter votre alimentation, pratiquer une activité physique régulière, prendre des compléments alimentaires si nécessaire, éviter les médicaments néphrotoxiques, boire suffisamment d’eau et contrôler régulièrement votre taux de créatinine sont autant de solutions pour améliorer votre santé et préserver le bon fonctionnement de vos reins. 

N’oubliez pas que chaque situation est unique et qu’il est essentiel de consulter un professionnel de santé pour bénéficier de conseils adaptés à votre cas particulier. En suivant ces conseils et en étant attentif à votre corps, vous pourrez progressivement augmenter votre taux de créatinine et retrouver un équilibre.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à vous informer sur les différentes causes pouvant entraîner un taux de créatinine bas, notamment certaines pathologies ou troubles métaboliques, afin de mieux comprendre votre situation. De même, renseignez-vous sur les autres indicateurs de la santé rénale, tels que le débit de filtration glomérulaire (DFG) ou le rapport protéines/créatinine urinaire, qui pourront vous donner une vision plus globale de votre état de santé.

Enfin, rappelez-vous que la prévention est la clé pour préserver votre santé sur le long terme. Adopter un mode de vie sain, avoir une alimentation équilibrée et variée, pratiquer une activité physique régulière, gérer son stress et dormir suffisamment sont autant de bonnes habitudes à adopter pour maintenir un bon taux de créatinine et préserver la santé de vos reins. Ne négligez pas l’importance de ces gestes simples du quotidien, qui peuvent faire toute la différence pour votre bien-être et votre qualité de vie.

En somme, un taux de créatinine bas n’est pas une fatalité et peut être amélioré grâce à des actions concrètes et adaptées. Soyez attentif à votre corps, écoutez ses signaux et n’hésitez pas à demander conseil à des professionnels de santé pour mieux comprendre et agir sur votre taux de créatinine. Votre santé est un bien précieux, prenez-en soin !

Note de l’article (195 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Commentaires (11)

Réagissez, posez une question…

  1. Violette Lequeux

    Pouvez vous éclairer sur les signes qui pourraient faire penser que l’on soit affecté par ce problème.

    Répondre
    1. Amandine

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire,

      Les signes d’une créatinine basse peuvent inclure une faiblesse musculaire, une fatigue persistante, et des crampes musculaires.
      Pour des questions médicales spécifiques ou des préoccupations sur la créatinine basse, il est toujours recommandé de consulter un professionnel de santé qualifié.

      Bonne journée,

      Amandine.

      Répondre
  2. Jean

    Faites des cures de 3 semaines en gemmotherapie de bourgeons de hêtre

    Répondre
  3. Hélène Bouillet

    Et dans le cas contraire. Si la créatinine est au contraire trop élevée ???

    Répondre
    1. Amandine

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire,

      Une créatinine élevée peut indiquer des problèmes rénaux ou d’autres conditions de santé sous-jacentes. Une évaluation médicale est nécessaire pour déterminer la cause spécifique et recommander un traitement approprié.

      Bonne journée,

      Amandine.

      Répondre
Voir plus de commentaires

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus