Respect de la confidentialité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies dans le but d’améliorer votre expérience et de mesurer l’audience de notre site. En savoir plus

OK

Le pamplemousse est certes un fruit sain, puisqu’il fournit de la vitamine C en abondance. Bien qu’il favorise la digestion et possède des propriétés dépuratives et antiseptiques, le pamplemousse n’est pas sans danger pour la santé des personnes âgées.

La santé des personnes âgées menacée par le jus de pamplemousse ?

De nombreuses études font état d’une interaction entre le jus de pamplemousse et les médicaments. Ce fruit contient en effet des substances qui empêchent l’organisme de métaboliser certains médicaments. La bergamotine et un de ses dérivés, présents dans le jus de pamplemousse, font concurrence à l’enzyme CYP3A4, qui régule l’absorption intestinale de certains médicaments.

En résulte une accumulation de médicaments dans le sang, ayant pour conséquence une augmentation de leurs effets secondaires graves. Notons cependant que seuls le pamplemousse et les agrumes de la même famille (pomélo, limette et oranges de Séville) ont cet effet.

Les autres jus de fruit peuvent être consommés avec des médicaments sans mettre en danger la santé des personnes âgées. Un seul verre de jus de pamplemousse (250 ml) suffit pour entrer en interaction avec les médicaments. L’effet du pamplemousse sur le métabolisme des médicaments peut durer trois jours ! Il est donc exclu d’en consommer le matin et de prendre le médicament le soir.

Médicaments/Jus de pamplemousse, un cocktail explosif pour la santé des personnes âgées ?

D’après Santé Canada, le pamplemousse a un effet négatif sur de nombreux médicaments qui entrent dans le traitement des maladies et affections suivantes :

  • anxiété ;
  • dépression ;
  • infections ;
  • reflux gastro-intestinal ;
  • hypercholestérolémie ;
  • cancer ;
  • VIH/sida ;
  • angine de poitrine ;
  • convulsions ;
  • rythme cardiaque irrégulier ;
  • hypertension artérielle ;
  • rejet d’un greffon (risque de toxicité pour les reins) ;
  • dysfonction érectile ;
  • taux de cholestérol élevé dans le sang (risques d’atteintes musculaires graves) ;
  • problèmes psychotiques.

Cette liste de troubles n’étant pas exhaustive, il est conseillé de consulter le médecin avant de consommer du pamplemousse lorsqu’on prend des médicaments, même s’ils ne font pas partie des catégories citées ci-dessus.

Il est toujours recommandé d’avertir son médecin et son pharmacien lorsqu’on pense ressentir les effets secondaires d’un médicament.

Par ailleurs, il faut lire la notice des médicaments pour s’informer sur les possibles interactions avec des aliments ou d’autres médicaments.

Note de l’article (17 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Elsa Blanc,Rédactrice chez Cap Retraite

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus