Le Service civique auprès des personnes âgées se développe
Style de vie

Publié le 04/01/2016 . Mis à jour le 23/07/2018

Publié le 4 Jan. 2016 . Mis à jour le 23 Juil. 2018

Le Service civique auprès des personnes âgées se développe Le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes se mobilise pour améliorer le bien-être des personnes âgées grâce au Service civique. Un nouveau programme lancé le 16 décembre dernier vise en effet à augmenter le nombre de missions effectuées par les jeunes volontaires auprès des aînés.

 

 

Un nouveau programme de Service civique en faveur des personnes âgées

Un nouveau programme de Service civique dédié notamment aux personnes âgées a été lancé le 16 décembre dernier par la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine, et le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner.

Le but de ce programme ambitieux est de promouvoir les missions de Service civique en faveur de la santé, de l’égalité entre femmes et hommes, des familles et des personnes âgées. Les deux ministères se sont donné pour objectif la création de 25 000 missions de Service civique d’ici 2017 dans ces domaines et 17 000 dès 2016.

Les nouvelles missions d’intérêt général concernant plus particulièrement les aînés s’organisent autour de la solidarité et du renforcement du lien social.

Les missions auprès des personnes âgées

Ce programme vise à apporter écoute et soutien aux personnes âgées dans les domaines où les volontaires de 16 à 25 ans peuvent intervenir malgré leur jeune âge, ou peut-être précisément grâce à leur jeunesse d’esprit.

Ainsi, les volontaires effectueront des missions au sein d’établissements accueillant des personnes âgées, dans les secteurs public, associatif et privé non lucratif. Les structures visées sont les foyers-logements pour les aînés autonomes et les établissements d’hébergement pour personnes âgées autonomes (Ehpad).

Les missions permettront de développer :

  • la vie sociale des personnes âgées au sein de l’établissement et leur intégration dans la vie de la cité,
  • les liens intergénérationnels et familiaux, grâce aux réseaux sociaux et au numérique que les jeunes maîtrisent sur le bout des doigts.

En outre, les volontaires pourront intégrer des associations qui mettent en œuvre la charte MONALISA afin de lutter contre l’isolement des personnes âgées à domicile.

L'avis des utilisateurs sur cet article
3.7/5 - 3 votes - Votre vote :

Articles connexes