Trouver une maison de retraite pas chère : les astuces de Cap Retraite
Maisons de retraite

Publié le 27/03/2017 . Mis à jour le 29/03/2017

Publié le 27 Mar. 2017 . Mis à jour le 29 Mar. 2017

Le coût d’une maison de retraite peut vite représenter un poids dans votre budget et celui de votre famille. Selon la dépendance, la santé, la localisation, et les services dont vous avez besoin, la facture peut passer du simple au double. Voici quelques astuces pour trouver une maison de retraite pas chère et faire baisser la facture.

Trouver une maison de retraite pas chère : les astuces de Cap Retraite

Bien choisir sa localisation pour une maison de retraite pas chère

Un des facteurs qui peut faire grimper les prix, c’est la localisation de votre maison de retraite. En effet, les prix des résidences seniors sont alignés sur les prix de l’immobilier. Une maison de retraite à Paris coûte entre 2700 et 4600€ par mois, entre 2000 et 2500€ en Ile-de-France, quand en Province les maisons de retraite coûtent entre 1500 et 1800€ mensuels. Pour trouver une maison de retraite pas chère, il est donc important de réfléchir sur l’emplacement le plus adapté à vos besoins. Les maisons de retraite situées à la campagne sont moins chères qu’en ville, cependant si vous souhaitez garder les transports et les commerces de la ville à proximité, pourquoi ne pas vous installer en périphérie ? En effet, pour quelques kilomètres le tarif des maisons de retraite peut significativement baisser, notamment d’un département à l’autre. Avant de faire votre choix, prenez le temps de vous renseigner sur les tarifs des maisons de retraite autour de votre secteur de prédilection. S’éloigner un peu peut parfois représenter une belle économie.

Maison de retraite pas chère : pensez aux aides sociales

Pour vous aider à financer votre séjour en maison de retraite, il existe plusieurs aides sociales. Pour les personnes âgées dépendantes ayant plus de 60 ans, il est possible d’obtenir l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Cette aide est attribuée par le département. Elle est accordée aux personnes dépendants de GIR 1 à 4 et permet de couvrir partiellement ou totalement les frais de dépendance en maison de retraite. Pour couvrir les frais d’hébergement, deux aides sont envisageables : L’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH) attribuées aux personnes âgées de plus de 65 ans (60 ans si jugées inaptes au travail) sous conditions de ressources ; et l’Allocation au Logement Sociale (ALS) qui est attribuée par la CAF sous conditions de ressources également (pas de critères d’âge). Attention, certains établissements privés ne permettent pas de toucher les aides alors vérifiez que les logements qui vous intéressent ouvrent droit aux différentes aides.

Les déductions d’impôts en maison de retraite

Pour les résidents en maison de retraite, il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôts sur les frais de dépendance, les frais d’hébergements et de restauration. Ces réductions d’impôts peuvent vous permettre d’économiser jusqu’à 2500€ par an. Il n’y a pas de critères d’âge pour obtenir cette déduction. Par ailleurs, elle est cumulable avec les déductions accordées pour l’emploi d’aide à domicile. Bon à savoir si votre conjoint est à domicile et vous en maison de retraite.

Bien choisir le type de structure

Les formes de résidences pour seniors sont nombreuses et variées afin de s’adapter au budget, à la santé et au mode de vie de chacun. De la maison de retraite non médicalisée à la résidence service, le coût est calculé sur trois aspects : l’hébergement (localisation, qualité des infrastructures…), l’état de santé du résident et son degré d’autonomie. Il est donc nécessaire de bien choisir votre structure par rapport à vos besoins, afin de ne pas payer de frais supplémentaires pour des services inutiles. D’une maison de retraite à l’autre, les prestations peuvent être plus luxueuses et plus nombreuses. C’est pourquoi il est essentiel de visiter les établissements qui vous intéressent et de vous pencher sur les services proposés dans les frais de séjour pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Pour trouver une maison de retraite pas chère, mieux vaut privilégier la campagne. Mais si vous souhaitez rester en ville, pensez aux aides sociales, aux déductions d’impôts, et surtout renseignez-vous bien sur les services inclus dans les tarifs des établissements qui vous intéressent. Et vous, quelles sont vos astuces pour une maison de retraite pas chère ?

L'avis des utilisateurs sur cet article
3.1/5 - 9 votes - Votre vote :

Articles connexes