Retour sur les travaux d’Elisabeth Kübler-Ross
Actualités

Publié le 08/07/2014 . Mis à jour le 24/10/2017

Publié le 8 Juil. 2014 . Mis à jour le 24 Oct. 2017

psychoUn hommage à la psychologue et psychiatre, née le 8 juillet 1926 à Zurich.

La psychologue et psychiatre Elisabeth Kübler-Ross est née le 8 juillet 1926 à Zurich (Suisse), et s’est éteinte le 24 août 2004 aux Etats-Unis. Elle a longtemps travaillé sur l’approche des “soins palliatifs” pour les personnes en fin de vie et est célèbre pour sa théorisation des différents stades que traverse une personne qui apprend sa mort prochaine.

Il existe d’après elle « cinq phases du mourir » :

  1. Déni. Exemple : « Ce n'est pas possible, ils ont dû se tromper. »

  2. Colère. Exemple : « Pourquoi moi et pas un autre ? Ce n'est pas juste ! »

  3. Marchandage. Exemple : « Laissez-moi vivre pour voir mes enfants diplômés. », « Je ferai ce que vous voudrez, faites-moi vivre quelques années de plus. »

  4. Dépression. Exemple : « Je suis si triste, pourquoi se préoccuper de quoi que ce soit ? », « Je vais mourir… Et alors ? »

  5. Acceptation. Exemple : « Maintenant, je suis prêt, j'attends mon dernier souffle avec sérénité. »

Ces étapes ne sont pas nécessairement dans cet ordre, et ne sont pas non plus toutes vécues par les patients, mais chaque victime en vivra toujours au moins deux.

Un prix de recherche au nom d’Elisabeth Kübler-Ross est décerné tous les deux ans par l’unité « Recherches en Soins palliatifs, Thanatologie et Éthique en fin de vie » de l'Institut Universitaire Kurt Bösch à Sion en Suisse.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.3/5 - 4 votes - Votre vote :

Articles connexes