Sortie cinéma : “La vie des gens” touche du doigt l’isolement des personnes âgées
Actualités

Publié le 18/03/2015 . Mis à jour le 24/10/2017

Publié le 18 Mar. 2015 . Mis à jour le 24 Oct. 2017

L’isolement des personnes âgées Le film documentaire d’Olivier Ducray est sorti sur grand écran mercredi 4 mars 2015. Françoise est infirmière libérale. Son travail : accompagner les personnes âgées, les soigner à leur domicile et leur offrir cette touche d’humanité, qui trop souvent leur fait défaut. Ce contact avec l’autre qui tend à disparaître et les plonge dans un isolement quotidien. Dans son film documentaire La vie des gens, Olivier Ducray traite d’un sujet délicat. Nos Aînés et leur solitude, leurs souffrances, leurs traitements… mais aussi leurs sourires et leur sagesse ; ces récits de vie qu’ils partagent “ à leur manière, directe, souvent amusante, toujours touchante”, comme il le souligne. Via ce film, Olivier Ducray espère contribuer à leur rendre “un peu de tout ce qu’ils nous ont donné, ou nous donnent encore.”
  • Personnes âgées : recréer du lien social avant tout

Pendant un an, le réalisateur, accompagné de son équipe de tournage, a suivi Françoise quotidiennement et compris l’importance de sa présence dans le quotidien de ses protégés. “D’eux, elle sait presque tout”, explique-t-il. “Pour eux, elle est parfois absolument tout.” Françoise, quant à elle, est particulièrement investie dans sa mission. “Moi je suis de la vieille école ! J’ai démarré en 79, on était deux, on faisait les tournées en 2CV verte, on faisait surtout les remplacements, les trucs que les autres ne voulaient pas faire, les nuits par exemple.” Mais de rappeler que “quelle que soit la méthode, quand on fait ce métier c’est qu’on aime les gens. Si on n’aime pas les gens il ne faut surtout pas faire ce genre de métier, c’est terrible pour tout le monde. Le métier déborde humainement, quel que soit l’âge du patient”. “A travers elle”, conclut Olivier Ducray, “c’est à l’ensemble des infirmières libérales, dans leur diversité, mais aussi à tous les autres professionnels et bénévoles qui œuvrent discrètement pour améliorer le quotidien de ces millions d’âmes, que ce film veut rendre hommage.” Emotion garantie.
L'avis des utilisateurs sur cet article
3.5/5 - 2 votes - Votre vote :

Articles connexes