Comment aider votre proche à faire le tri avant d’emménager en Ehpad
Maisons de retraite

Publié le 06/07/2017 . Mis à jour le 06/07/2017

Publié le 6 Juil. 2017 . Mis à jour le 6 Juil. 2017

L’entrée en maison de retraite entraîne de nombreux changements, notamment un déménagement et tout ce qu’il implique. Pour votre proche âgé, la perspective de réduire ses possessions pour emménager dans une chambre à la surface limitée peut être très difficile à accepter. Fort heureusement, il existe des stratégies qui vous aideront à aborder la question avec votre proche et à faciliter la transition en Ehpad.

Comment aider votre proche à faire le tri avant d’emménager en Ehpad

La dure perspective de faire le tri avant d’entrer en Ehpad

Entrer en maison de retraite est une décision difficile à prendre pour les personnes âgées et leurs enfants. Mais, les défis ne s’arrêtent pas là pour les familles. Emménager dans un nouvel environnement, qui plus est dans une chambre d’Ehpad aux dimensions limitées, implique un changement de taille (sans vouloir jouer sur les mots…). Votre proche âgé va devoir choisir les objets qu’il souhaite apporter avec lui et ceux auxquels il lui faudra renoncer.

Renoncer à une partie de ses possessions et laisser en arrière des souvenirs accumulés au fil des ans est inévitable pour emménager en Ehpad, surtout lorsque la personne âgée vend ou loue son domicile pour couvrir le prix de l’accueil en maison de retraite.

Faire le tri dans ses affaires, avant d’entrer en Ehpad, et se débarrasser de celles qui ne servent plus à rien, mais auxquelles il est attaché, peut être particulièrement difficile pour votre parent. Cette perspective peut même être un argument avancé par votre proche lorsqu’il refuse l’idée d’un hébergement en Ehpad. Il vous faudra faire preuve de beaucoup de patience lorsque vous essayez de le convaincre que l’entrée en maison de retraite est la meilleure solution pour lui.

Un choix difficile pour tous les seniors

Se débarrasser d’objets auxquels on est attaché est difficile pour tout le monde, et plus particulièrement pour les personnes qui s’installent en Ehpad.

Il faut néanmoins savoir qu’elles ne sont pas seules. D’après une étude du centre de gérontologique de l’université du Kansas, environ 30 % des personnes âgées de 70 ans et plus, qui ont participé à un sondage réalisé auprès de 22 000 personnes, n’ont rien fait pendant les douze derniers mois pour se débarrasser d’une partie de leurs possessions. Pourtant entre la moitié et les deux tiers des participants ont également affirmé avoir plus de choses que ce dont ils ont réellement besoin.

Pour ces seniors, comme pour les aînés qui entrent en Ehpad, il ne s’agit généralement pas de déni, mais simplement d’une difficulté naturelle associée au fait de renoncer à des objets liés à leur identité, leur passé et leurs souvenirs.

Lorsque l’accumulation relève de la maladie

Chez certaines personnes âgées, le déménagement associé à l’entrée en Ehpad peut même révéler un trouble lié à l’accumulation d’objets. Aimer ses affaires et avoir du mal à s’en séparer est normal. Néanmoins, certains seniors conservent trop de choses et cette accumulation peut menacer leur vie quotidienne, voire leur santé.

Si l’accumulation atteint des proportions extrêmes et rend le domicile de la personne âgée insalubre et dangereux, ou si elle présente des signes de négligence corporelle et d’isolement social,  elle souffre peut-être de syllogomanie (accumulation pathologique).

Dans les cas extrêmes, où la personne vit dans une montagne de détritus, la syllogomanie s’appelle syndrome de Diogène. Il toucherait environ 6 % des personnes âgées de 55 ans et plus.

L’entrée en Ehpad peut-être une solution pour les personnes souffrant de syllogomanie. Elle permet de bénéficier du soutien du personnel soignant et du psychologue de l’Ehpad.

Mais, ce phénomène reste rare et si votre proche a du mal à se séparer de ses possessions avant l’entrée en Ehpad c’est le plus souvent très naturel !

Conseils pour aider vos parents à trier avant l’entrée en Ehpad

Évoquer avec votre proche le tri qu’il devra faire avant d’entrer en Ehpad peut être stressant. Vous vous demandez sûrement comment parler à votre parent de renoncer à des souvenirs auquel il est attaché et ainsi risquer une dispute avant l’entrée en Ehpad.

Voici quelques conseils pour aider votre proche avant son déménagement :

Le tri sera plus facile à accepter si vous suggérez à votre proche de faire don des objets ou vêtements encore utilisables à la Croix-Rouge ou à d’autres organismes spécialisés.

Vous pouvez demander à des amis ou à une personne proche de votre père ou mère de l’aider à faire du tri. Avoir d’autres personnes avec qui partager les souvenirs associés aux objets peut rendre ce processus de tri avant l’entrée en Ehpad un peu moins douloureux. La tâche peut aussi lui paraître énorme et impossible à finir avant son installation en Ehpad. Toute aide sera donc la bienvenue.

Il est parfois nécessaire de consulter un psychologue ou un coach qui parlera avec votre proche pour l’aider à surmonter ses craintes et son anxiété face à son entrée en Ehpad et les changements qu’elle implique dans sa vie.

L'avis des utilisateurs sur cet article
3.8/5 - 5 votes - Votre vote :

Articles connexes