La mission du psychologue en Ehpad

L’entrée en maison de retraite s’apparente au début d’une nouvelle vie, parfois vécue comme une rupture avec les habitudes passées. Ce moment de transition génère par conséquent une certaine anxiété chez le futur résident, comme chez son entourage proche. L’aide du psychologue en Ehpad permet de faciliter ce passage.

La mission du psychologue en Ehpad

Le rôle du psychologue en Ehpad

La personne âgée arrive parfois en Ehpad après avoir vécu des épreuves difficiles : la maladie, la dépendance ou le veuvage l’ont conduite dans ce nouveau lieu de vie alors que, comme tout un chacun, elle désirait rester autonome, à son domicile.

Le psychologue en Ehpad doit s’assurer que la décision d’intégrer l’établissement relève d’une décision personnelle, et non pas de pressions psychologiques exercées par l’entourage.

La tâche du professionnel est délicate :

  • la personne âgée peut présenter des troubles cognitifs qui rendent le dialogue difficile ;
  • il doit détecter et apaiser une souffrance que le patient n’a pas toujours la capacité d’exprimer (dépression, angoisse…).

Interlocuteur de confiance, le psychologue gérontologue doit également savoir rassurer face à l’angoisse de la mort qui anime de nombreuses personnes âgées. Sachant que la majorité des pensionnaires finissent leurs jours au sein de l’Ehpad, ce travail d’accompagnement paraît essentiel.

La place du psychologue a été reconnue comme faisant partie intégrante du projet de vie des Ehpad, défini dans les textes de loi concernant la réforme de la tarification des établissements (arrêté du 26 avril 1999, JO du 27 avril 1999). Le psychologue suit une formation universitaire (licence et master de psychologie, puis stage professionnel).

La relation entre la famille et le psychologue en maison de retraite

Le personnel et plus particulièrement le psychologue de l’Ehpad doivent œuvrer pour le maintien des liens familiaux et sociaux de la personne âgée avec son entourage. Le but n’est pas de prodiguer des séances de psychothérapie familiale, mais de favoriser le dialogue.

Le psychologue a un rôle de médiateur, il tente de :

  • désamorcer des différends,
  • de déculpabiliser les membres de la famille qui redoutaient l’entrée de leur proche en Ehpad.

Par ailleurs, le psychologue de la maison de retraite est un interlocuteur de choix entre la famille et la direction de l’établissement lorsque surgissent des situations conflictuelles quant à la prise en charge du patient.

Enfin, si des liens de confiance se sont tissés au fil du temps, le psychologue de l’Ehpad accompagnera la famille dans la fin de vie de leur proche, en faisant preuve d’écoute et de compassion.

Le psychologue au sein de l'équipe soignante de l'Ehpad

La plupart des psychologues en Ehpad occupent un poste à temps partiel. Néanmoins, leur place est centrale, car la présence de ce professionnel témoigne de la volonté d’améliorer la qualité de la prise en charge des résidents.

Outre la mission de soutien individuel des résidents, le psychologue est souvent responsable de la mise en place d’activités stimulantes pour l’ensemble des aînés, par le biais de jeux, ou d’ateliers-mémoire.

Son rôle particulier aidera également le personnel soignant de la maison de retraite dans son travail :

  • le psychologue peut apaiser les résidents et réduire les troubles du comportement ;
  • les soignants, parfois surmenés, ont eux aussi besoin d’une oreille attentive pour prendre du recul par rapport aux situations difficiles qui se présentent au quotidien. Les soins prodigués aux patients s’en trouvent améliorés.

Le psychologue de l’Ehpad est également amené à participer aux réunions avec l’équipe de l’établissement pour apporter des éléments relatifs aux difficultés et aux ressources du résident. Les informations qu’il transmet sont importantes pour la mise en place des projets de vie et de soins du résident.

La mission d’un psychologue en Ehpad est donc multiple, c’est pourquoi celui-ci doit être doté d’une excellente résistance psychique.

Documents associés

Quels documents souhaitez vous recevoir

Articles connexes

La vigilance du personnel soignant

La vigilance du personnel soignant

Le personnel soignant en maison de retraite joue un rôle clé dans le maintien et l’amélioration de l’état de santé et de l’autonomie des résidents. La prise en charge médicale est adaptée aux besoins spécifiques de chaque personne âgée.

Lire la suite

La place du directeur de la maison de retraite

La place du directeur de la maison de retraite

Le directeur d’Ehpad a un rôle clé au sein de la maison de retraite. Il entretient une relation privilégiée avec les résidents et le personnel, pour permettre une bonne adéquation entre les prestations offertes et les besoins des personnes accueillies. Il gère également toute la partie financière et administrative de l’établissement.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :

    Copyright © 2016 - Cap Retraite

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer une navigation optimale. Pour en savoir plus, cliquez ici