La vigilance du personnel soignant

Le personnel soignant de la maison de retraite est responsable de la prise en charge médicale de chaque résident, une tâche importante au vu de la dépendance des personnes âgées accueillies. Pour optimiser le travail de l’équipe médicale, les activités de chaque intervenant sont organisées et supervisées par un médecin coordonnateur et une infirmière référente.

La vigilance du personnel soignant

L’organisation du travail du personnel soignant en maison de retraite

Les maisons de retraite médicalisées (Ehpad) accueillent des personnes âgées de plus en plus dépendantes. Les résidents en perte d’autonomie ont des besoins médicaux divers et le personnel soignant de la maison de retraite joue un rôle primordial dans leur prise en charge..

L’équipe médicale de la maison de retraite est pluridisciplinaire et compte en général les professions suivantes :

  • médecin coordonnateur,
  • infirmières, dont une infirmière référente ou coordonnatrice,
  • aides-soignantes,
  • psychologue,
  • professionnels paramédicaux de rééducation : kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien….

Tous les membres du personnel soignant de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) sont placés sous la responsabilité du médecin coordonnateur. Celui-ci joue un rôle important, défini par le Code de l’action sociale et des familles. .

Entre autres missions, il :

  • élabore, avec le personnel soignant de la maison de retraite, le projet général de soins s’inscrivant dans le projet d’établissement,
  • coordonne le travail de l’équipe médicale de l’Ehpad,
  • étudie les dossiers d’admission des nouveaux résidents pour s’assurer que la prise en charge médicale de l’établissement correspond à leurs besoins,
  • évalue le niveau de perte d’autonomie des résidents et
  • détermine leurs besoins en soins et aides à la dépendance,
  • est responsable des formations du personnel soignant de la maison de retraite,
  • peut prescrire des traitements médicaux en cas d’urgence ou de situation à risque….

Le rôle des infirmières et aides-soignantes en maison de retraite

Au jour le jour, la prise en charge médicale des résidents de la maison de retraite est assurée par les infirmiers et aides-soignants, principaux membres du personnel soignant de la maison de retraite. Le travail de ces intervenants relève de la responsabilité d’une infirmière coordonnatrice ou référente.

L’infirmière référente de la maison de retraite :

  • seconde le médecin coordonnateur dans la mise en œuvre du projet de soins et de vie de chaque résident, conformément aux besoins et attente de la personne âgée et de sa famille, déterminés lors de la visite d’admission,
  • organise les activités de chaque membre du personnel soignant de la maison de retraite,
  • réalise et contrôle les soins infirmiers,
  • encadre les stagiaires (AMP, IDE, AS…),
  • informe et éduque le résident et sa famille,
  • s’assure du respect des prescriptions et de la continuité des soins…

L’infirmière (IDE) intervient à un niveau plus individuel, puisqu’elle est responsable de l’exécution des soins auprès de chaque résident. Elle signale au médecin toute évolution de l’état de santé de la personne âgée.

L’aide-soignante (AS), qui seconde l’infirmière est une intervenante très proche de la personne âgée puisqu’elle est assiste le résident dans les actes de la vie quotidienne, tels que la toilette et l’aide aux repas. Le personnel soignant de certaines maisons de retraite comprend aussi des aides médico-psychologiques (AMP) : elles interviennent de manière polyvalente et assistent les résidents au quotidien. Elles effectuent les soins d’hygiène et de bien-être que les infirmiers leur délèguent.

L’équipe soignante paramédicale de l’Ehpad

Si les membres du personnel soignant sont souvent salariés de la maison de retraite, des intervenants libéraux peuvent offrir des soins ponctuels ou des consultations, comme les kinésithérapeutes et les médecins traitants ou spécialistes.

Le personnel soignant paramédical peut aussi faire partie de l’équipe médicale de la maison de retraite.

Les professions de la rééducation et de la réadaptation comptent notamment des :

  • kinésithérapeute : il œuvre à maintenir ou rétablir les capacités motrices du résident, à travers un programme de soins personnalisés, optimisant son potentiel de récupération et soulageant d’éventuelles souffrances,
  • ergothérapeute : il exerce un travail de réadaptation du résident en situation de handicap moteur, sensoriel ou mental, pour améliorer son autonomie, grâce au jeu et aux activités manuelles,
  • psychomotricien : membre important du personnel soignant de toute maison de retraite accueillant des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, il rééduque les résidents dont les troubles psychologiques s’expriment corporellement. Il emploie des techniques de relaxation, d’expression corporelle ou plastique, d’éducation gestuelle, de jeux d’équilibre et de coordination
  • pédicure podologue,
  • diététicien,
  • masseur…

Documents associés

Quels documents souhaitez vous recevoir

Articles connexes

La place du directeur de la maison de retraite

La place du directeur de la maison de retraite

Le directeur d’Ehpad a un rôle clé au sein de la maison de retraite. Il entretient une relation privilégiée avec les résidents et le personnel, pour permettre une bonne adéquation entre les prestations offertes et les besoins des personnes accueillies. Il gère également toute la partie financière et administrative de l’établissement.

Lire la suite

Le pouvoir de l’équipe d’animation

Le pouvoir de l’équipe d’animation

L’équipe d’animation en maison de retraite a un rôle important à jouer dans le maintien de la vie relationnelle, sociale et culturelle des résidents. Elle complète la prise en charge médicale assurée par le personnel soignant et participe pleinement à la qualité de l’accueil des personnes âgées.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :

    Copyright © 2016 - Cap Retraite