La maladie d’Alzheimer est une pathologie dégénérative qui entraîne une dégradation progressive de l’état de santé et conduit finalement au décès du patient. L’identification précoce des signes et symptômes est primordiale pour ralentir l’évolution de la maladie et améliorer l’espérance de vie des personnes concernées. 

Nous aborderons les différentes phases de l’évolution de la maladie d’Alzheimer, les facteurs qui influent sur l’espérance de vie après le diagnostic, et l’importance de l’accompagnement des patients par les proches et les professionnels de santé.

Les phases de l’évolution de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer évolue de manière variable selon les patients. Les phases de la maladie durent généralement entre 2 et 7 ans, et le décès survient en moyenne une dizaine d’années après le diagnostic. Il est essentiel de mettre en place une tutelle ou une curatelle lorsque l’état de santé du patient est trop altéré. 

On distingue quatre phases principales dans l’évolution de la maladie :

  • Phase légère (2 à 4 ans) : les déficiences sont légères et se traduisent par des pertes de mémoire épisodiques, des difficultés à communiquer, des troubles du comportement et de l’humeur. L’anxiété et la dépression sont possibles.
  • Phase modérée (2 à 6 ans) : les symptômes caractéristiques de la maladie s’aggravent. Les troubles de la mémoire et psycho-comportementaux s’accentuent, et le patient peut présenter des incohérences, des modifications de la personnalité et une perte d’autonomie.
  • Phase sévère (2 à 7 ans) : la détérioration mentale et physique est conséquente. Le patient éprouve des difficultés à se déplacer, à s’alimenter et peut souffrir de problèmes d’incontinence. La capacité à communiquer est fortement réduite, et le risque de chute ainsi que la dépendance augmentent.
  • Phase terminale : d’une durée moyenne de 2 ans, cette phase conduit au décès du patient. La dépendance est totale, et les signes de fin de vie apparaissent.
la maladie d'alzheimer est composée de 7 phases

L’échelle de Reisberg est un outil utilisé pour évaluer la progression de la maladie d’Alzheimer. Elle compte sept stades, qui correspondent aux différentes phases décrites ci-dessus.

L’espérance de vie après le diagnostic d’Alzheimer

L’espérance de vie des patients atteints de la maladie d’Alzheimer varie selon l’âge de déclaration de la maladie. 

Les formes précoces de la maladie, qui surviennent avant 65 ans, ont généralement une espérance de vie plus courte que les cas diagnostiqués après 65 ans. En moyenne, l’espérance de vie après le diagnostic se situe entre 8 et 12 ans pour les patients âgés de plus de 65 ans. 

Plusieurs signes de fin de vie sont observables chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, tels que la déshydratation, la malnutrition, la perte de poids, les fausses routes, les infections et les escarres. Ces complications sont souvent à l’origine du décès des patients.

L’importance de l’accompagnement des patients atteints d’Alzheimer

Le soutien des proches et des professionnels de santé est primordial pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. 

Le maintien à domicile est possible durant les phases légères et modérées de la maladie, à condition de mettre en place une prise en charge adaptée et une téléassistance. L’accompagnement des patients permet de mieux gérer les symptômes de la maladie, de prévenir les complications et d’optimiser leur qualité de vie. 

Il est important de souligner l’importance du soutien aux aidants, qui jouent un rôle clé dans l’accompagnement des patients atteints d’Alzheimer. Les aidants peuvent bénéficier de formations et de dispositifs d’aide pour mieux gérer les défis liés à la prise en charge de la maladie. 

il est important de soutenir l'aidant qui accompagne un ou des patients atteints d'Alzheimer

EN SAVOIR PLUS : Le séjour de répit : se ressourcer pour mieux accompagner

En résumé, la durée de vie des patients atteints de la maladie d’Alzheimer dépend de plusieurs facteurs, notamment de l’âge de déclaration de la maladie et de la rapidité de la dégradation de l’état de santé. La prise en charge et l’accompagnement adaptés permettent de ralentir l’évolution de la maladie et d’améliorer la qualité de vie des patients. Il est essentiel de rester vigilant face aux signes et symptômes de la maladie d’Alzheimer afin de mettre en place les interventions nécessaires le plus tôt possible.

Note de l’article (36 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

1 Commentaire

Réagissez, posez une question…

  1. Pasquier René

    oui se il faut etre accompagner je subit l evolution de la maladie de ma femme dianostiquer en 2019 je suis son soufre douleur mai il ne faut pas baisser les bras

    Répondre

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus