La vague de froid qui touche actuellement l’ensemble de l’Europe empêche les personnes âgées de sortir autant qu’elles le souhaiteraient. Rester confiné chez soi est encore plus problématique pour les seniors qui vivent seuls à domicile. Cette solitude forcée menace leur santé émotionnelle et mentale, voire leur équilibre physique. Découvrez quelques idées lutter contre l’isolement des seniors par grand froid.

L’isolement et ses effets délétères sur la santé et le bien-être des seniors

En hiver, non seulement les seniors ont du mal à sortir de chez eux, à cause des dangers du froid, des conditions de conduite défavorables et des risques de chute sur le verglas, mais ils bénéficient également de moins de visites de leurs enfants et amis. L’hiver peut ainsi favoriser l’isolement social des seniors.

Le grand froid peut aussi accroître le problème de dénutrition des personnes âgées, lorsque les seniors ne peuvent sortir de la maison pour s’approvisionner.

On aimerait imaginer nos aînés entourés de leur famille ou du moins pris en charge dans une maison de retraite pour profiter de la vie sociale qu’elle implique. Toutefois, d’après l’Insee, 4 seniors (de 80 ans et plus) sur 10 vivent seuls. Chez les femmes de cet âge, ce phénomène est encore plus prononcé : 5 femmes sur 10 vivent seules, contre seulement 2 hommes sur 10.

L’isolement peut avoir des effets très néfastes sur la santé des personnes âgées. D’après la revue scientifique The Journal of Primary Prevention, l’isolement social des seniors peut accroître :

  • la mortalité,
  • les démences,
  • le nombre d’hospitalisations,
  • les cas de chutes.
    Une recherche du psychologue John Cacioppo de l’Université de Chicago, récemment publiée, avance qu’un sentiment exacerbé de solitude est susceptible d’accroître de 14 % les risques de mortalité précoce des seniors.
    Se sentir isolé des autres peut :
  • perturber le sommeil des seniors,
  • entraîner une hausse de la tension artérielle,
  • accroître le taux de cortisol (hormone du stress),
  • affecter l’expression génétique dans les cellules immunitaires,
  • augmenter la dépression,
  • diminuer le sentiment de bien-être des seniors.

Si le temps vous empêche de rendre visite à votre proche âgé, vous pouvez faire appel à des personnes habitant à proximité du senior. Un voisin peut-il venir de temps à autre vérifier que tout va bien ? N’oubliez pas d’écrire ou de téléphoner pour maintenir le lien social. Ces petits gestes peuvent prévenir l’isolement des seniors.

  • Prévenez la dénutrition du senior en le faisant livrer

    Les seniors seuls risquent de mal s’alimenter lorsqu’ils ne peuvent pas ou n’ont pas envie de sortir. Vous pouvez faire livrer les courses ou avoir recours au portage des repas d’un service d’aide à domicile ou du centre communal d’action sociale (CCAS). Le portage des repas permet aussi au senior d’avoir un contact social avec le livreur.

  • Encouragez la mobilité et les transports sécurisés

    Encouragez le senior à utiliser les aides techniques et technologiques dont il a besoin pour maintenir son autonomie et ses activités sociales : déambulateur, canne… Sortir de la maison sous la neige ou la pluie peut être plus difficile, et ainsi entraîner l’isolement des seniors : n’hésitez pas à les accompagner dans leurs sorties ou faites appel à un service d’accompagnement.

  • Envisagez un accueil de jour ou un hébergement temporaire

    Parfois ces solutions ne suffisent pas et les seniors ont besoin d’une prise en charge plus poussée, ne serait-ce que pendant les semaines les plus dures de l’hiver. Ils peuvent alors fréquenter un accueil de jour. Beaucoup de structures organisent un transport. Un hébergement temporaire en maison de retraite peut également constituer une bonne solution pour faire face à l’isolement des personnes âgées en hiver.

    • Avez-vous d’autres suggestions pour lutter contre la solitude des seniors en hiver ? N’hésitez pas à les partager avec nous et nos lecteurs.

    Soyez proactif et anticipez les besoins du senior, qu’il s’agisse de livrer des produits pour incontinence ou de s’assurer qu’il peut se rendre chez le médecin lorsqu’il en a besoin. Vous l’aidez ainsi à se mieux se sentir au quotidien et diminuez son éventuelle anxiété liée aux problèmes de santé et à l’isolement.

  • Faites appel à la famille, aux amis et voisins

    Si le temps vous empêche de rendre visite à votre proche âgé, vous pouvez faire appel à des personnes habitant à proximité du senior. Un voisin peut-il venir de temps à autre vérifier que tout va bien ? N’oubliez pas d’écrire ou de téléphoner pour maintenir le lien social. Ces petits gestes peuvent prévenir l’isolement des seniors.

  • Prévenez la dénutrition du senior en le faisant livrer

    Les seniors seuls risquent de mal s’alimenter lorsqu’ils ne peuvent pas ou n’ont pas envie de sortir. Vous pouvez faire livrer les courses ou avoir recours au portage des repas d’un service d’aide à domicile ou du centre communal d’action sociale (CCAS). Le portage des repas permet aussi au senior d’avoir un contact social avec le livreur.

  • Encouragez la mobilité et les transports sécurisés

    Encouragez le senior à utiliser les aides techniques et technologiques dont il a besoin pour maintenir son autonomie et ses activités sociales : déambulateur, canne… Sortir de la maison sous la neige ou la pluie peut être plus difficile, et ainsi entraîner l’isolement des seniors : n’hésitez pas à les accompagner dans leurs sorties ou faites appel à un service d’accompagnement.

  • Envisagez un accueil de jour ou un hébergement temporaire

    Parfois ces solutions ne suffisent pas et les seniors ont besoin d’une prise en charge plus poussée, ne serait-ce que pendant les semaines les plus dures de l’hiver. Ils peuvent alors fréquenter un accueil de jour. Beaucoup de structures organisent un transport. Un hébergement temporaire en maison de retraite peut également constituer une bonne solution pour faire face à l’isolement des personnes âgées en hiver.

    • Avez-vous d’autres suggestions pour lutter contre la solitude des seniors en hiver ? N’hésitez pas à les partager avec nous et nos lecteurs.
    • Déterminez et comblez les besoins médicaux du senior isolé

      Soyez proactif et anticipez les besoins du senior, qu’il s’agisse de livrer des produits pour incontinence ou de s’assurer qu’il peut se rendre chez le médecin lorsqu’il en a besoin. Vous l’aidez ainsi à se mieux se sentir au quotidien et diminuez son éventuelle anxiété liée aux problèmes de santé et à l’isolement.

    • Faites appel à la famille, aux amis et voisins

      Si le temps vous empêche de rendre visite à votre proche âgé, vous pouvez faire appel à des personnes habitant à proximité du senior. Un voisin peut-il venir de temps à autre vérifier que tout va bien ? N’oubliez pas d’écrire ou de téléphoner pour maintenir le lien social. Ces petits gestes peuvent prévenir l’isolement des seniors.

    • Prévenez la dénutrition du senior en le faisant livrer

      Les seniors seuls risquent de mal s’alimenter lorsqu’ils ne peuvent pas ou n’ont pas envie de sortir. Vous pouvez faire livrer les courses ou avoir recours au portage des repas d’un service d’aide à domicile ou du centre communal d’action sociale (CCAS). Le portage des repas permet aussi au senior d’avoir un contact social avec le livreur.

    • Encouragez la mobilité et les transports sécurisés

      Encouragez le senior à utiliser les aides techniques et technologiques dont il a besoin pour maintenir son autonomie et ses activités sociales : déambulateur, canne… Sortir de la maison sous la neige ou la pluie peut être plus difficile, et ainsi entraîner l’isolement des seniors : n’hésitez pas à les accompagner dans leurs sorties ou faites appel à un service d’accompagnement.

    • Envisagez un accueil de jour ou un hébergement temporaire

      Parfois ces solutions ne suffisent pas et les seniors ont besoin d’une prise en charge plus poussée, ne serait-ce que pendant les semaines les plus dures de l’hiver. Ils peuvent alors fréquenter un accueil de jour. Beaucoup de structures organisent un transport. Un hébergement temporaire en maison de retraite peut également constituer une bonne solution pour faire face à l’isolement des personnes âgées en hiver.

      Avez-vous d’autres suggestions pour lutter contre la solitude des seniors en hiver ? N’hésitez pas à les partager avec nous et nos lecteurs.

    Prévenir l’isolement des seniors pendant l’hiver

    Note de l’article (8 votes)

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (3)

    Réagissez, posez une question…

    1. sylvie

      Bonjour,
      Les personnes âgées sont seules.
      Pas seulement en hiver.
      Je crois qu’il ne suffit pas d’aller apporter les commissions ou autres, ce dont ces personnes ont le plus besoin, c’est d’une présence qui sache écouter !
      et de faire avec : par exemple préparer le repas, le faire à deux, inciter à ce que la personne ne reste pas passive mais soit active ! et raconte,
      poser des questions afin que cette personne soit intéressée, qu’elle réponde naturellement, qu’il y ait une confiance … et que les RV soient réguliers !
      J’aime de tout mon coeur les personnes âgées, avec qui je partage plein de thèmes, choses, même la couture que je ne sais faire ; voici une dame qui me propose des cours personnalisés ! quoi de mieux pour un contact régulier, intense ! rapprochons nous de NOTRE famille, de nos parents âgés, ils le méritent bien. Nous sommes un pays qui ignore encore de trop le bienfait de nos parents. Comment vivons nous ? chacun chez soi, et surtout loin des  » vieux » ! quelle honte !
      merci à tous ceux qui donnent de leur temps, avec écoute, respect, et sourire.
      Cordialement, sylvie

      Répondre
    2. Dupeyron Claude

      Bonjour, je suis président du club des aînés de Pamiers (Ariège) fort, au 31 décembre, de 997 adhérents. Pour éviter l’isolement des seniors, une solution: les inscrire dans un club. Nous avons lancé une opération nommée « Pas un seul senior seul ». L’an passé 165 d’entre-eux sont venus nous rejoindre. Il faut les inciter à sortie de chez eux. Nous leur proposons 49 activités différentes. De quoi s’occuper.

      Répondre
      1. sylvie

        bonjour ,
        je vous félicite pour cet appel et le nombre de personnes qui se sont décidées à sortir. Espérons que ces activités ferons boule de neige;
        Par contre, je pense également aux personnes qui ne peuvent plus sortir, mais sont encore autonomes : avez vous pensé à entre prendre quelque chose pour ces personnes ?
        soit par exemple des personnes avec une animatrice iraient chez elle, ou invitation, ou aller chercher la personne pour se rendre au Centre, ou demander aux voisins …
        merci à vous
        cordialement
        sylvie

        Répondre

    Les derniers articles

    Articles les plus recherchés

    Nos dossiers sur ce thème

    La santé du Grand-âge

    L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

    En savoir plus

    Face à la maladie d'Alzheimer

    Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

    En savoir plus

    Face à la maladie de Parkinson

    Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

    En savoir plus
    Abonnez-vous à notre newsletter

    Votre inscription est bien enregitrée

    Vous recevrez votre première newsletter très bientôt. Merci

    Respect de la confidentialité et données sécurisées selon les normes européennes