5 astuces pour stimuler l’appétit des seniors et éviter la dénutrition
Santé

Publié le 22/10/2017

Publié le 22 Oct. 2017

La perte d’appétit est souvent naturelle au grand âge. Il est néanmoins important de surveiller le risque de dénutrition des seniors et les possibles problèmes sous-jacents à une mauvaise alimentation. Apprenez à reconnaître les signes de changement délétère et à stimuler l’appétit de votre proche âgé pour garantir une nutrition adaptée.

5 astuces pour stimuler l’appétit des seniors et éviter la dénutrition

Pourquoi l’appétit des seniors change-t-il ?

Plusieurs facteurs favorisent la perte d’appétit chez les seniors :

  • un manque d’énergie et d’envie de cuisiner,
  • une perte d’intérêt pour la nourriture due à l’altération de la perception du goût, une dépression ou un sentiment de solitude,
  • les effets indésirables de médicaments.

La perte d’appétit est souvent un processus normal associé au vieillissement, mais, quelle qu’en soit la cause, il ne faut pas négliger les risques d’une mauvaise alimentation. La dénutrition des personnes âgées est un phénomène encore trop fréquent.

Face à une perte d’appétit subite, il est également important de vérifier la possible présence d’un problème sous-jacent. Si votre proche âgé s’alimente mal, n’hésitez pas à consulter son médecin traitant.

Quel problème peut causer la perte d’appétit de mon proche âgé ?

Le métabolisme des seniors change et certains processus physiologiques ou psychologiques peuvent entraîner une perte d’appétit à surveiller.

  • un rythme métabolique plus lent et une activité physique moins fréquente entraînent une baisse relative des besoins caloriques,
  • des troubles bucco-dentaires ou des changements gastro-intestinaux (notamment une intolérance au lactose) peuvent aussi affecter l’appétit des seniors,
  • une modification des sensations olfactives et gustatives altère le plaisir de l’alimentation.

Si les seniors s’alimentent mal en raison de ces changements, leurs apports caloriques et nutritifs peuvent s’avérer insuffisants et entraîner une perte osseuse et une fonte de la masse musculaire.

Une nutrition équilibrée et en quantité suffisante est cruciale pour les seniors : les manques de vitamines et autres nutriments essentiels peuvent entraîner des problèmes de santé au grand âge.

D’autres troubles peuvent affecter l’appétit des seniors :

  • la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson,
  • les cancers cervico-faciaux,
  • les infections buccales et de la gorge,
  • les maladies parodontales,
  • les troubles de la glande salivaire,
  • les troubles thyroïdiens.

Tout changement inexpliqué de l’appétit de votre proche et de sa façon de s’alimenter, y compris une perte ou un gain de poids subits ou une dégradation de son état général, doit faire l’objet d’une consultation médicale.

Comment puis-je stimuler l’appétit d’un proche âgé ?

Si la perte d’appétit de votre proche âgé vous inquiète, il existe quelques techniques pratiques pour aider les seniors à éviter la dénutrition et à retrouver une alimentation satisfaisante.

1. Augmentez la teneur nutritive des aliments, pas leur quantité

Ce n’est généralement pas en augmentant les portions que vous parviendrez à lutter contre la dénutrition, si votre proche âgé n’a plus un gros appétit. Il est préférable d’augmenter la teneur nutritive du repas. Vous pouvez booster la valeur calorique du repas en ajoutant un avocat, de l’huile d’olive ou un peu de beurre de cacahuètes.

2. Fixez un horaire de repas régulier

Notre organisme a besoin d’une certaine régularité, permettant aux signes de la faim et de la soif de se déclencher au moment approprié. Lorsque les seniors abandonnent leurs bonnes habitudes et renoncent à la régularité des repas, leur appétit fait aussi des siennes.

Il est recommandé de réveiller lentement l’appétit en réintégrant une alimentation même minime à l’heure des repas, avec une boisson ou une collation, qui rétabliront petit à petit les signes de faim de l’organisme.

3. Encouragez les repas sociaux entre seniors

À tous les âges, la perspective de manger seul peut réduire l’appétit. Pour les seniors, le lien social est tout aussi important, mais parfois moins accessible. L’isolement des personnes âgées est souvent un facteur de risque de la dénutrition.

Vérifiez s’il existe dans votre secteur des restaurants pour les seniors, par exemple au CCAS. Le portage des repas peut aussi stimuler l’appétit de votre proche, par la visite régulière d’une personne de l’extérieur. N’hésitez pas à organiser des repas avec des amis, des proches et les autres aidants disponibles.

4. Faites attention aux effets secondaires des médicaments

La sécheresse buccale est aussi l’une des causes de la perte d’appétit des seniors. Parfois, les chewing-gums, un brossage fréquent des dents ou un rince-bouche peuvent améliorer la sensation gustative et stimuler l’appétit des seniors.

Si la viande n’a plus de goût, essayez d’introduire d’autres sources de protéines, comme les produits laitiers et les légumineuses.

Si l’eau n’est plus appréciée, essayez les eaux aromatisées, naturelles et rafraîchissantes.

5. Envisagez les médicaments stimulant l’appétit

Pour certains seniors, il sera nécessaire d’utiliser des médicaments capables de stimuler l’appétit. Il est néanmoins nécessaire de consulter un médecin pour s’assurer que ce traitement est adapté et pour soigner avant tout la cause de la perte d’appétit, si elle est anormale.

Avec un peu d’originalité, et parfois l’aide d’un médecin, il est possible de prévenir la dénutrition des seniors et d’ainsi garantir le bien-être et la bonne santé de votre proche.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.3/5 - 8 votes - Votre vote :

Articles connexes