Respect de la confidentialité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies dans le but d’améliorer votre expérience et de mesurer l’audience de notre site. En savoir plus

OK

L’isolement social des personnes âgées est devenu un véritable problème de santé publique en France. Chez les personnes âgées de 60 ans et plus, on compte plus de 4 millions d’entre elles habitant seules. Une solitude parfois choisie, mais bien souvent subie, puisque 1,5 million de personnes de plus de 75 ans déclarent souffrir de solitude. Pour prévenir les risques d’isolement social et agir, il est important de bien comprendre les causes de l’isolement chez les personnes âgées.

L’éclatement familial, première cause de l’isolement des personnes âgées

La dissolution du cercle familial est la première cause de l’isolement des personnes âgées. Une dissolution qui se traduit par le départ des enfants du domicile familial, mais parfois aussi par un éloignement géographique important, avec une hausse marquée de la mobilité professionnelle des jeunes générations. Cet éloignement de la famille n’est pas toujours bien vécu par les seniors : de plus en plus de personnes âgées ont l’impression d’être « mises de côté » par leur famille. Un sentiment d’isolement qui s’explique aussi par le fait que nombre de seniors ont connu une époque où la cohabitation des générations était monnaie courante, quand ce modèle familial tend à devenir une exception.

La perte du conjoint

Lorsqu’il ne s’agit pas des enfants, c’est la perte du conjoint qui est très douloureuse pour les seniors. C’est la seconde cause de l’isolement chez les personnes âgées. Une perte qui provoque une solitude brutale, difficile à accepter après des années en couple. La solitude suite à la perte du conjoint est surtout évoquée par les femmes de plus de 75 ans. Une tendance qui s’explique par l’espérance de vie plus élevée des femmes, mais aussi par le fait qu’elles aient une vie plus tournée vers la famille que les hommes, avec moins de contacts en dehors du cercle familial.

L’incompréhension entre les générations

Avec un éclatement familial de plus en plus prononcé, les relations inter-générations se font plus rares. Les différences de mode de vie ont tendance à se creuser entre les seniors et leur famille, ce qui contribue à isoler les seniors. Ainsi, les personnes âgées admettent se sentir souvent incomprises, elles ont l’impression de ne pas être écoutées et entendues, ce qui provoque un sentiment d’isolement malgré un cercle familial présent. De même, les seniors déclarent ne pas toujours comprendre les actes de leurs enfants et petits-enfants, ce qui leur donne l’impression d’être coupés de la société « actuelle », et les encourage à se renfermer sur eux-mêmes.

La perte d’autonomie

La perte d’autonomie est souvent due à une dégradation de la santé (trouble de la vue, détérioration de l’audition…), engendrant des difficultés à se déplacer, à se repérer dans l’espace, à communiquer. Une perte d’autonomie qui réduit significativement les activités pratiquées par les seniors. Ils sortent moins, font moins de rencontres, et ont donc moins d’occasions de créer du lien social. De plus, lorsqu’elles perdent en autonomie, beaucoup de personnes âgées déclarent ne pas oser demander de l’aide, ni évoquer le sujet avec leur proche, par peur de déranger leur entourage. Pour mieux prévenir la perte d’autonomie, découvrez les conseils de Cap Retraite.

La précarité économique importante chez les seniors

La précarité financière est une des principales causes de l’isolement chez les personnes âgées. Ils sont de plus en plus nombreux à vivre sous le seuil de pauvreté. Un phénomène qui encore une fois, touche davantage les femmes, avec des retraites plus faibles que les hommes lorsqu’elles en ont une. La précarité des personnes âgées se creuse notamment car beaucoup d’entre elles ne connaissent pas leurs droits. Ainsi, plus de 30% des seniors ne font pas les demandes d’aides sociales qui leur sont réservées. Si on ajoute à cela la numérisation des démarches administratives, les personnes âgées ont difficilement accès à l’information et donc à leurs droits. C’est une des raisons pour lesquelles avait été créé le Centre Communal d’Action Sociale dont nous vous parlions ici. Plus les seniors connaissent une situation économique difficile, plus les risques d’isolement augmentent : moins de sorties, moins d’activités, plus de stress et la tendance au repli sur soi augmente.
Si vous souffrez d’isolement ou connaissez une personne âgée souffrant d’isolement, il ne faut pas rester inactif. En effet, de nombreuses associations visent à aider les personnes âgées dans leur quotidien, y compris pour éviter l’isolement. Par exemple, l’association Monalisa a monté un maillage national pour recréer du lien social avec les personnes âgées, aux travers d’équipes citoyennes départementales. Pour tout savoir sur l’association Monalisa et ses actions proches de chez vous, c’est par ici.

Note de l’article (16 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Gaelle,

Commentaires (9)

Réagissez, posez une question…

  1. ROUSSILLOUX Helene

    j’habite une maispn seule
    je suis veuve de 80ans sans famille
    deux enfants et mon mari sont dcd d’un cancer
    je n’ai plus personne
    je reste des jours a pleurer, je ne vois personne
    pourriez-vous m’aider
    Mme Helene ROUSSILLOUX
    21, rue du parc aux lievres
    69720 SAINT BONNET DE MURE
    TEL 04 78 40 45 69
    Email helene.roussilloux@dbmail.com
    j-ai contacte voisin-age.fr le mail n’existe pas
    merci d’avance de votre reponse

    Répondre
    1. Julie de Cap Retraite

      Bonjour Madame,
      Pour toute aide et conseil concernant votre recherche de maison de retraite je vous invite a nous contacter sur notre numero vert gratuit au 0800.891.491.

      Répondre
    2. Hélène ROUSSILLOUX

      Bonjour Hélène,

      Je prends part à votre peine ainsi qu’à votre isolement.

      Vous avez raison, « Voisin-age.fr » n’existe pas, du moins pas en tant que site autonome. C’est en fait le nom d’une des missions de l’organisme « LES PETITS FRERES DES PAUVRES » dont voici le lien:
      https://www.petitsfreresdespauvres.fr/nos-actions/apporter-une-presence/voisin-age

      Cet organisme a des bénévoles qui visitent toutes les personnes (en particulier les personnes isolées) qui le demandent, et ce quelque soit leur religion ou absence de religion.

      Moi-même, lorsque j’étais plus jeune, et surtout plus valide, je faisais toutes les années où mon métier et ma santé me le permettaient des visites de personnes isolées sous leur égide.

      Bon courage à vous Hélène !

      Fraternellement,
      Caroline

      Répondre
  2. poseyoklm

    je suis posey oklm comme mon petit fils me dit, très bon article qui m’as bcp aider.
    Mercé, Didier.

    Répondre
Voir plus de commentaires

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus