De plus en plus de Français contractent une assurance dépendance pour faire face à l’éventualité d’une perte d’autonomie au grand âge. Savoir que vos parents disposent d’une telle assurance est rassurant. Mais, déposer une demande auprès de leur compagnie d’assurance pour faire jouer les garanties peut s’avérer compliquer. En effet, il existe de nombreux types de contrats d’assurance et les critères de déclenchement des garanties varient d’un assureur à l’autre. Cap Retraite vous aide à naviguer dans les arcanes de ce processus qui peut s’avérer complexe.

Désigner un coordinateur au sein de la famille

L’assurance dépendance permet, comme son nom l’indique, de couvrir le risque de dépendance. Lorsque la personne assurée est en perte d’autonomie, la présence d’un proche capable de coordonner les différentes démarches à effectuer pour actionner les garanties du contrat d’assurance dépendance permet de faciliter le processus pour l’usager qui n’est pas toujours en mesure de s’occuper lui-même de ces actes bureaucratiques. Ce « coordonnateur » doit être une personne bien organisée et capable de prêter attention aux plus petits détails. Elle devra être disponible pour répondre aux appels téléphoniques des médecins et responsables de la compagnie d’assurance.

Il est fortement recommandé de conserver des notes des conversations concernant l’assurance dépendance, précisant également le jour et l’heure. Suivez la correspondance envoyée et reçue.

Il est important que vous soyez capable de vous concentrer sur les différentes démarches relatives au déclenchement des garanties de l’assurance dépendance. Une trop grande émotion liée à l’état de votre proche et à la situation familiale peut vous faire occulter certains détails importants.

Lire le contrat de l’assurance dépendance en entier

Lisez attentivement le contrat d’assurance dépendance avant d’introduire une demande de prestations auprès de la compagnie d’assurance.

Si vous n’avez pas de copie du contrat, appelez la compagnie et demandez-en une. Assurez-vous que la bonne adresse est indiquée dans le dossier de votre proche pour recevoir les documents au bon endroit et éviter de perdre du temps.

Le contrat de l’assurance dépendance stipule les différentes conditions de votre assurance, y compris le délai de franchise (délai à partir duquel les garanties sont mises en œuvre à compter de la survenue de la dépendance).

Comprendre le mécanisme de déclenchement des garanties

La prestation financière et les garanties liées à l’assurance dépendance sont octroyées à l’assuré en cas de perte d’autonomie avérée. Chaque compagnie d’assurance a ses propres exigences en matière de vérification de la dépendance de l’usager. Vous devrez remplir un dossier médical pour faire reconnaître les droits de votre proche. En général, votre médecin traitant ou hospitalier remplit un formulaire remis par l’assureur et fournit les pièces justificatives nécessaires. Un médecin de l’assurance dépendance évaluera également la dépendance.

S’il y a eu évaluation de la perte d’autonomie dans le cadre d’une demande d’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou d’une entrée en Ehpad, avec la grille AGGIR, il est important d’en remettre les résultats, car les garanties de l’assurance dépendance sont souvent déclenchées en fonction du niveau GIR de l’assuré. Il existe 6 niveaux de GIR (les 4 premiers ouvrant droit à l’APA).

Les compagnies d’assurance se fondent également sur l’incapacité de la personne dépendante à effectuer certaines activités de la vie quotidienne (AVQ) pour déclencher les garanties de l’assurance dépendance.

Les six activités de la vie quotidienne prises en compte dans l’estimation de l’assurance dépendance sont en général :

  • la toilette,
  • l’habillage,
  • l’alimentation,
  • la continence (contrôle des sphincters, hygiène corporelle personnelle),
  • le déplacement (à l’intérieur de la maison ou en sortir si nécessaire),
  • les transferts (du lit à la chaise, par exemple).

Le niveau d’incapacité dépendra du nombre d’AVQ que votre proche est incapable de réaliser et de son niveau GIR. L’assurance dépendance distingue en général la dépendance partielle de la dépendance totale.

En cas de dépendance due à un déclin cognitif, les compagnies d’assurance utilisent le test « Folstein » ou « Mini Mental State Examination » (MMSE). Réalisé par un médecin spécialisé (neurologue ou psychiatre), il évalue les différentes capacités cognitives :

  • l’orientation tempo-spatiale,
  • la mémoire,
  • l’attention,
  • le langage,
  • le raisonnement.

Les différents contrats d’assurance dépendance n’utilisent pas tous la même formulation, certaines compagnies définissent seulement quatre AVQ par exemple. Il est donc important de bien lire le contrat avant de prendre une décision de prise en charge de votre proche et de faire jouer les garanties.

Comprendre la couverture prévue par l’assurance dépendance

Les différents contrats d’assurance dépendance comprennent diverses prestations visant à couvrir la prise en charge de la perte d’autonomie. Il est important de comprendre ce qui vous revient.

La garantie principale du contrat d’assurance dépendance standard est constituée des éléments suivants :

D’autres garanties complémentaires peuvent être prévues :

  • capital fracture,
  • capital obsèques,
  • garantie hospitalisation,
  • capital-décès.

L’assurance dépendance vise à vous aider à couvrir la prise en charge de la perte d’autonomie. Sa mise en œuvre peut s’avérer complexe. Aussi, n’hésitez pas à poser toutes vos questions à votre conseiller au sein de votre compagnie d’assurance.

Note de l’article (9 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

Commentaires (2)

Réagissez, posez une question…

  1. loizeau jacques

    je suis entierrement d’accord avec les propos de Md FLORENTIN, je suis dans la même situation et je voudrai bien connaitre tous les piéges à éviter? Et la marche à suivre!
    Avec mes remerciements par avance de vos conseils§
    Cordialement

    Répondre
  2. Agnès FLORENTIN

    Bonjour
    Votre article explique les modalités des contrats d’assurance dépendance mais malheureusement, dans la vie courante, ces assurances ont un tout autre comportement. Pour eux, la seule chose qui leur importe c’est de prélever les cotisations durant de nombreuses années, ayant pour seul objectif de ne jamais devoir honorer leurs contrats et de faire trainer au maximum, si possible jusqu’au décès de l’assuré pour ne rien payer.
    Voilà la triste réalité de ces contrats, surtout chez certaines compagnie d’assurance.
    Et la famille déjà affaiblie moralement par la maladie d’un tiers doit se battre pour que la personne qui a payé et qui continue de payer chaque mois sa cotisation et ce depuis 18 ans, puisse bénéficier ce dont elle a contracter pour une fin de vie meilleure.
    Cordialement
    Agnès FLORENTIN

    Répondre

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

Les aides financières

Les personnes âgées, demeurant à domicile ou en maison de retraite, peuvent bénéficier d'aides financières et de subventions diverses. Les pouvoirs publics ont entrepris de…

En savoir plus

Les droits des personnes âgées

Le vieillissement se déroule, de manière générale, dans la sérénité, mais il peut aussi se caractériser par une perte progressive de l'autonomie de la personne…

En savoir plus

L'APA

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie, est la principale mesure d’aide proposée aux personnes âgées dépendantes. Cette prestation phare de l’action sociale des départements remplace la PSD (Prestation…

En savoir plus

Les structures d'information

Pour s’y retrouver dans les prestations pour personnes âgées (allocation personnalisée d’autonomie versée par le département, aide pour les aidants, aide à domicile par des…

En savoir plus