Se retrouver face à une marche trop haute quand on est en fauteuil, lutter pour ouvrir un bocal avec des mains affaiblies par l’arthrite, ou ressentir l’isolement dans une foule parce qu’on n’entend pas les conversations : voilà le quotidien de nombreuses personnes invalides de plus de 60 ans. Ces défis, souvent invisibles pour le reste de la société, sont des montagnes à franchir pour ceux qui les vivent.

En France, il existe un certain nombre d’aides et de dispositifs destinés à soutenir et à accompagner les personnes invalides de plus de 60 ans dans leur vie quotidienne.

Voici un guide exhaustif des aides auxquelles vous pouvez prétendre si vous êtes invalide et avez plus de 60 ans, afin de vous aider à mieux comprendre vos droits et à bénéficier de l’ensemble des dispositifs mis en place pour améliorer votre qualité de vie.

L’allocation aux adultes handicapés (AAH) et son complément de ressources

L’une des principales aides financières destinées aux personnes invalides est l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Cette aide est versée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) en fonction de votre situation professionnelle et de vos ressources.

Pour en bénéficier, plusieurs conditions doivent être remplies :

  • Être âgé de 20 ans ou plus, ou de 16 ans si le demandeur n’est plus à charge de ses parents pour le calcul des prestations familiales;
  • Résider en France de manière stable et régulière;
  • Présenter un taux d’incapacité permanente d’au moins 80% ou compris entre 50% et 79% si la personne est en situation de restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi.
senior handicapé bénéficiant de l'AAH

Le montant de l’AAH dépend des ressources et de la situation familiale du bénéficiaire. En plus de cette allocation, les personnes invalides de plus de 60 ans peuvent bénéficier du complément de ressources, qui vise à garantir un niveau de vie minimal pour les personnes qui ne peuvent pas travailler en raison de leur handicap. L’attribution de l’AAH est décidée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Notez qu’une augmentation de l’AAH devrait entrer en vigueur d’ici ce premier avril 2024.

Le fonds départemental de compensation du handicap (FDC)

Les personnes invalides âgées de plus de 60 ans peuvent solliciter le fonds départemental de compensation du handicap (FDC), qui permet de compenser les frais restants à charge après le versement de la PCH. Ce fonds est géré par les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

Pour en bénéficier, il faut impérativement être éligible à la PCH. Comme il s’agit d’un fonds départemental, contactez votre MDPH pour connaître les conditions particulières.

Il n’y a pas de conditions de ressources pour demander le FDC, toutefois, elles seront prises en compte dans le calcul. Il n’y a pas non plus de conditions d’âge.

Les aides au logement et à l’aménagement du domicile

Le maintien à domicile des personnes invalides de plus de 60 ans nécessite fréquemment des aménagements spécifiques pour faciliter la vie quotidienne et préserver l’autonomie. 

Plusieurs aides et dispositifs sont disponibles pour soutenir ces aménagements :

  • L’aide MaPrimeAdapt’ est une aide financière accordée par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) pour réaliser des travaux d’adaptation du logement. Cette aide est destinée aux propriétaires occupants, aux propriétaires bailleurs et aux locataires, sous conditions de ressources.

  • Le prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH) est un prêt accordé par la CAF ou la MSA pour financer des travaux d’aménagement du logement. Ce prêt est soumis à conditions de situation familiale et de résidence. Il n’y a pas de condition de ressources, mais elles peuvent être prises en compte lors de l’ordre d’attribution.

  • La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est une aide financière versée par le département pour prendre en charge les dépenses liées à l’aménagement du logement, l’aide humaine, les aides techniques, les aides animalières et les charges spécifiques ou exceptionnelles.

  • Les aides au logement : Les personnes invalides de plus de 60 ans peuvent bénéficier des aides au logement classiques, telles que l’aide personnalisée au logement (APL) et l’allocation de logement sociale (ALS), sous conditions de ressources et de situation familiale.

Les aides à la mobilité et aux transports

Pour faciliter les déplacements des personnes invalides de plus de 60 ans, plusieurs aides et dispositifs sont mis en place :

  • La carte mobilité inclusion (CMI) permet d’attester de la qualité de personne handicapée et de bénéficier d’avantages, notamment en matière de transport. La CMI comprend trois volets : la mention « invalidité », la mention « priorité pour personnes handicapées » et la mention « stationnement pour personnes handicapées ».

  • Le transport adapté est un service proposé par les collectivités territoriales pour faciliter les déplacements des personnes handicapées. Ce service de porte-à-porte, souvent soumis à réservation, est accessible sous conditions d’éligibilité et de tarifs préférentiels. Il est important de se renseigner auprès de sa commune pour connaître les modalités et les offres disponibles localement.

  • Les aides financières pour l’acquisition ou l’aménagement de véhicules sont attribuées par l’Agefiph pour permettre aux personnes invalides de plus de 60 ans d’adapter leur véhicule ou d’en acquérir un nouveau. Ces aides sont accordées sous conditions de ressources et d’évaluation des besoins par l’Agefiph.

  • La réduction sur les titres de transport est accordée aux personnes invalides de plus de 60 ans dans les transports en commun, notamment les trains, les bus et les tramways. Ces réductions varient en fonction de la région et du type de transport, et sont généralement soumises à la présentation de la carte mobilité inclusion. La SNCF, au-delà de l’Île-de-France, offre également des services d’assistance et des tarifs préférentiels pour les personnes handicapées et à mobilité réduite, à travers ses services Accès Plus, Accès TER, et Accès Plus Transilien, facilitant ainsi l’accès au train et au réseau régional TER.

Les aides à la santé et à la prévention de la perte d’autonomie

Les personnes invalides de plus de 60 ans peuvent bénéficier d’aides spécifiques pour préserver leur santé et prévenir la perte d’autonomie :

  • La complémentaire santé solidaire permet d’accéder gratuitement à une complémentaire santé pour les personnes aux ressources modestes. Cette aide est gérée par l’Assurance maladie et permet de bénéficier d’une prise en charge à 100% des dépenses de santé.

  • Le bilan de santé gratuit est un dispositif proposé par l’Assurance maladie permettant aux personnes âgées de 60 ans et plus de bénéficier d’un bilan de santé complet et gratuit tous les 5 ans.
  • Les actions de prévention et d’accompagnement sont mises en place par les caisses de retraite, les collectivités territoriales et les organismes de santé pour favoriser le maintien de l’autonomie des personnes âgées. Ces actions peuvent prendre la forme d’ateliers, de conférences ou de formations, et sont généralement gratuites ou à tarif réduit.
senior handicapé faisant un bilan de santé gratuit

Les aides sociales et la solidarité

Enfin, les personnes invalides de plus de 60 ans peuvent bénéficier d’aides sociales et de dispositifs de solidarité pour les soutenir au quotidien :

  • Les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) permettent d’apporter un soutien aux personnes en situation de handicap dans les actes de la vie quotidienne, tels que l’aide à la toilette, la préparation des repas ou l’entretien du domicile. Ces services sont souvent financés en partie par les caisses de retraite, les départements et les organismes de sécurité sociale.

  • Les dispositifs de solidarité locale sont mis en place par les communes et les associations pour soutenir les personnes âgées en situation de handicap. Ces dispositifs peuvent prendre différentes formes, telles que les repas à domicile, les visites de bénévoles, les services de transport solidaire ou les ateliers intergénérationnels.

Les personnes invalides de plus de 60 ans disposent d’un large éventail d’aides et de dispositifs pour les soutenir au quotidien et améliorer leur qualité de vie. Il est essentiel de bien se renseigner sur ses droits et les offres disponibles localement pour bénéficier pleinement de ces aides. N’hésitez pas à solliciter les organismes compétents tels que les MDPH, l’Agefiph, les caisses de retraite, les organismes de sécurité sociale ou les services sociaux de votre commune pour obtenir des informations personnalisées et adaptées à votre situation.

Note de l’article (17 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Commentaires (0)

Réagissez, posez une question…

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

Les aides financières

Les personnes âgées, demeurant à domicile ou en maison de retraite, peuvent bénéficier d'aides financières et de subventions diverses. Les pouvoirs publics ont entrepris de…

En savoir plus

Les droits des personnes âgées

Le vieillissement se déroule, de manière générale, dans la sérénité, mais il peut aussi se caractériser par une perte progressive de l'autonomie de la personne…

En savoir plus

L'APA

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie est la principale mesure d’aide proposée aux personnes âgées dépendantes. Cette prestation phare de l’action sociale des départements remplace la PSD (Prestation…

En savoir plus

Les structures d'information

Pour s’y retrouver dans les prestations pour personnes âgées (allocation personnalisée d’autonomie versée par le département, aide pour les aidants, aide à domicile par des…

En savoir plus