Respect de la confidentialité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies dans le but d’améliorer votre expérience et de mesurer l’audience de notre site. En savoir plus

OK

Lorsque le décès du conjoint survient, de nombreuses démarches, dont la gestion des funérailles et de la succession, peuvent vous accaparer et noyer dans la masse les droits qui naissent du veuvage. Pour aider le veuf ou la veuve, la pension de réversion peut être demandée, ainsi que le capital décès. Cap Retraite vous dit tout sur ces dispositifs.

La pension de réversion pour les veufs de plus de 55 ans

Qu’est-ce que la pension de réversion ?

La pension de réversion correspond à une partie de la retraite que votre conjoint aurait dû recevoir, s’il a eu une activité professionnelle salariée ou non salariée au cours de sa vie active, et s’il touchait une retraite ou avait cotisé auprès de son organisme de retraite.

Cette pension, versée par la Sécurité sociale, correspond à 54 % de la retraite qu’aurait dû toucher le défunt. Pour avoir droit à la pension de réversion, vous devez être âgé de plus de 55 ans et avoir été marié avec le défunt. Attention, le PACS et le concubinage n’ouvrent pas droit à la pension de réversion. Il y a aussi une condition de ressources : vos ressources annuelles brutes ne doivent pas dépasser 20 300, 80 € si vous vivez seule, et 32 481, 28 € si vous vivez en couple.  Bon à savoir : si vous avez plus de 54 ans et que vous travaillez, c’est 70 % de vos revenus d’activité qui seront pris en compte dans le calcul des ressources.

La pension de réversion peut être révisée en fonction de la variation de vos ressources, pensez donc bien à déclarer tout changement de situation. Aussi, si vous avez eu 3 enfants ou plus, votre pension de réversion peut être majorée de 10 %.

Si votre conjoint a été marié auparavant, il est important de savoir que la pension de réversion sera à partager avec son ou ses anciennes compagnes. Le pourcentage attribué à chaque époux(ses) est calculé selon la durée du mariage.

Faire une demande de pension de réversion

Sans demande de votre part, la pension de réversion ne sera pas versée automatiquement. Pour faire votre demande, vous devez vous tourner vers la dernière caisse de retraite dont dépendait le défunt. Elle vous indiquera le formulaire à remplir ainsi que les documents à fournir, ou même vous proposera un rendez-vous pour préparer la demande à l’aide d’un conseiller.

Le point de départ de la pension sera fixé au 1er jour du mois suivant vos 55 ans si vous n’avez pas encore atteint l’âge requis. Autrement, le point de départ sera au 1er jour du mois suivant le décès de votre conjoint, ou le 1er jour du mois suivant votre demande. Le premier paiement de la pension de réversion est garanti dans les 4 mois suivant la demande. Si vous n’avez pas de retour dans les 4 mois en question, c’est que la demande a été refusée.

Le capital décès

Le capital décès est versé par l’Assurance maladie à la famille du défunt, pour l’aider à gérer les premières dépenses relatives aux obsèques. Attention cependant, le capital décès n’est versé que si votre conjoint était encore dans la vie active. Dans ce cas, le capital décès est d’un montant de trois mois de salaire.

Si votre conjoint était retraité, vous pouvez alors toucher un capital décès versé par l’assurance décès, si votre conjoint a contracté une assurance décès. Dans ce cas, le montant peut être plus élevé que le capital décès de l’assurance maladie, selon le montant choisi par votre conjoint. Ces deux formules de capitaux décès sont cumulables.

Attention, le capital décès n’est pas versé automatiquement, vous devez remplir le formulaire de demande disponible sur le site de l’assurance maladie ou sur le site du gouvernement.

Le décès d’un proche est toujours une épreuve difficile à surmonter. Pour vous aider dans votre deuil et pour faire face aux différents frais engendrés par le décès, pensez à bien vous renseigner sur les aides dont vous pouvez bénéficier et à effectuer les demandes rapidement.

Note de l’article (19 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Gaelle,

Commentaires (9)

Réagissez, posez une question…

  1. Pereira celina

    Bonjour ma mère étaient marie pour la deuxième fois à t’elle le droit a la retraite de son mari qui viens de décéder? Ma mère a 82 ans

    Répondre
  2. Francis Nazianza

    ma première épouse s’est remariée. A-t-elle droit à la pension de réversion si je décède et partager avec ma deuxième épouse ?

    Répondre
Voir plus de commentaires

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

Les aides financières

Les personnes âgées, demeurant à domicile ou en maison de retraite, peuvent bénéficier d'aides financières et de subventions diverses. Les pouvoirs publics ont entrepris de…

En savoir plus

Les droits des personnes âgées

Le vieillissement se déroule, de manière générale, dans la sérénité, mais il peut aussi se caractériser par une perte progressive de l'autonomie de la personne…

En savoir plus

L'APA

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie, est la principale mesure d’aide proposée aux personnes âgées dépendantes. Cette prestation phare de l’action sociale des départements remplace la PSD (Prestation…

En savoir plus

Les structures d'information

Pour s’y retrouver dans les prestations pour personnes âgées (allocation personnalisée d’autonomie versée par le département, aide pour les aidants, aide à domicile par des…

En savoir plus