Au sommaire

    Outil de recherche 100% gratuit

    Comparer les EHPAD

    Partager :

    Cet article a été noté par 36 lecteurs

    S’occuper quotidiennement d’un proche dépendant peut se révéler épuisant. Pour ménager leurs forces, les aidants doivent s’accorder des temps de répit et profiter des structures offrant un hébergement temporaire pour séniors. Plusieurs solutions de financement existent d’ailleurs.

    Pourquoi recourir à l’hébergement temporaire en Ehpad ?

    L’hébergement temporaire en Ehpad est une forme d’accueil des personnes âgées limité dans le temps, mais avec des prestations similaires à l’hébergement permanent.

    Les différentes motivations du recours à l’accueil temporaire sont les suivantes :

    • Le besoin de répit de l’aidant : de nombreuses personnes âgées vivant à domicile ont besoin d’aide dans l’accomplissement des actes du quotidien. 80 % d’entre elles reçoivent cette aide d’un proche (avec l’assistance ou non de professionnels). Pour éviter l’épuisement, l’aidant familial doit se ménager des moments de repos et partir en vacances en sachant son proche entre de bonnes mains ;
    • Une hospitalisation de l’aidant : lorsque l’aidant principal est immobilisé, il se sent plus serein de savoir son proche pris en charge dans un établissement d’hébergement temporaire ;
    • L’absence momentanée d’aide professionnelle : souvent pendant la période d’été, l’aide ménagère est absente et le service d’aide à domicile ne propose pas de solution de remplacement satisfaisante ;
    • Un logement inadapté : l’accueil temporaire représente aussi une solution lorsque des travaux d’adaptation du logement sont nécessaires ou que le chauffage est défectueux en hiver.

    Qu’est-ce que l’hébergement temporaire ?

    L’hébergement temporaire est proposé par une maison de retraite, une résidence autonomie ou un centre d’accueil temporaire autonome (non affilié à un établissement d’hébergement permanent). Par définition, la durée maximale de l’accueil temporaire en Ehpad est de six mois.

    La majorité des résidences réserve quelques places à l’accueil temporaire. En moyen séjour, la personne âgée bénéficie des mêmes prestations que les résidents permanents :

    • hébergement,
    • restauration,
    • blanchissage du linge (éventuellement avec complément pour le linge personnel),
    • animations,
    • prise en charge de la perte d’autonomie…

    Le résident conserve son médecin traitant et les intervenants paramédicaux peuvent poursuivre leurs interventions dans le cadre adapté de la maison de retraite. Il profite aussi, si nécessaire, du passage des infirmiers et aides-soignants.

    Infographie présentant les motifs de l'hébergement temporaire en Ehpad

    Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut-elle bénéficier d’un accueil temporaire ?

    L’hébergement temporaire en Ehpad est tout à fait possible pour une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer. S’il y a de la place dans l’unité protégée, elle bénéficiera d’un accompagnement par une équipe formée spécifiquement dans des locaux adaptés.

    La prise en charge en maison de retraite médicalisée est d’ailleurs bénéfique pour votre proche atteint d’une démence. Il y profitera d’activités stimulantes et de soins appropriés à son niveau d’autonomie.

    Aux premiers stades de la maladie, les résidences ne mettent guère de frein à l’accueil de l’aîné présentant un déclin cognitif. Aux stades plus avancés, toutes les maisons de retraite ne seront pas en mesure de prendre votre proche pour une période limitée. Tout dépendra de sa situation et de l’étendue des troubles du comportement qu’il présente.

    LIRE AUSSI:  Qu’est-ce qu’un Ehpad ?
    Résidents participant à une activité musicale lors d'un hébergement temporaire en Ehpad
    Une activité musicale stimulante lors de l’accueil temporaire de résidents Alzheimer

    Combien coûte l’accueil temporaire en Ehpad ?

    Le prix d’un hébergement temporaire est calculé au prorata de la durée de l’accueil.

    En Ehpad, il comprend : les tarifs hébergement, dépendance et soins. En général, pour un séjour temporaire, le tarif journalier de base est légèrement majoré. Certains services sont facturés en suppléments par la plupart des établissements : lingerie, coiffeur, etc.

    Pour payer moins cher, vous pouvez demander à être accueilli dans une chambre double. Son tarif est le plus souvent plus bas que celui des chambres simples.  En outre, vous aurez l’occasion de faire connaissance avec un autre résident et d’enrichir votre vie sociale.

    Sophie, Conseillère Cap Retraite

    Trouver un EHPAD pour un séjour temporaire n’a jamais été aussi simple !

    SERVICE GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

    Accédez à notre Comparateur

    SERVICE GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

    Comment financer l’accueil temporaire en Ehpad ?

    Plusieurs aides permettent de financer l’accueil temporaire des personnes âgées :

    • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) : l’hébergement temporaire favorise le maintien à domicile d’un aîné dépendant (GIR 1-4) et peut donc être intégré dans le plan d’aide de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), versée par le département.
    • Les aides locales : les communes et départements prévoient parfois des aides spécifiques comprenant notamment des prestations comme l’accueil temporaire.
    • L’aide sociale à l’hébergement temporaire (ASH), si celle-ci est prévue dans le règlement de l’aide sociale du département. Le Conseil général prend en considération le fait qu’il s’agit d’un séjour temporaire, souvent effectué dans l’urgence, et traite le dossier plus rapidement que dans le cas de l’ASH pour un séjour permanent. La prise en charge est souvent limitée à trois mois dans l’année. L’aide n’est accordée que si les ressources de la personne âgée sont inférieures aux barèmes du conseil général.
    • Les aides des caisses de retraite : Si la personne âgée n’est pas éligible à l’APA (GIR 5-6), mais a besoin d’aide, elle peut avoir droit à une aide financière de sa caisse de retraite pour un séjour temporaire.
    Les possibilités de financement de l’hébergement temporaire en Ehpad
    Nom de l’aide financière
    Résidents concernés
    Partie du tarif concernée
    Allocation personnalisée d’autonomie (APA)
    Dépendants (GIR 1-4)
    Tarif dépendance et hébergement
    Aide des caisses de retraite
    Autonomes (GIR 5-6) ayant besoin d’aide
    Tarif hébergement
    Aide sociale à l’hébergement (ASH)
    Autonomes ou dépendants, dont les ressources sont insuffisantes
    Tarif hébergement
    Aides locales du CCAS
    Dépend du règlement de la commune concernée

    Bon à savoir : l’accueil temporaire peut également être financé dans le cadre du droit au répit.

    LIRE AUSSI:  Les avantages d'une maison de retraite médicalisée

    Ce dispositif a été introduit par la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement pour répondre aux besoins des proches accompagnant un aîné dépendant.

    Le droit au répit peut être exercé lorsque le montant du plan d’aide de l’APA à domicile a atteint le plafond. Il contribue au financement d’un accueil temporaire en maison de retraite à hauteur de 548,54 euros par an (en 2024).

    Le plan d’aide peut aussi être majoré pour financer un hébergement temporaire (ou une aide à domicile) lorsque l’accompagnant est hospitalisé. Dans ce cas, le montant de l’aide s’élève à 1 089,81 euros (en plus du plafond de l’APA).   

    Questions fréquentes

    Comment trouver un hébergement temporaire d’urgence pour un proche âgé ?

    Trouver un hébergement temporaire d’urgence pour un proche âgé peut constituer un défi. Heureusement, il existe des solutions pratiques et accueillantes pour assurer un placement temporaire sécurisé et confortable.

    La première étape consiste à évaluer les besoins spécifiques de votre proche, en tenant compte de sa santé et de son bien-être.

    Vous pouvez ensuite contacter les services sociaux locaux, qui vous offriront des informations sur les options d’hébergement temporaire dans votre région. Certaines maisons de retraite proposent des séjours de courte durée, parfaits pour un placement temporaire en cas d’urgence.

    Il reste difficile de trouver une place libre dans un établissement réellement adapté, en raison de la pression liée à l’urgence.

    Il est donc recommandé de faire appel au service gratuit Cap Retraite. Ses conseillers experts possèdent une expertise approfondie dans le domaine des maisons de retraite. Ils peuvent aider les familles à trouver rapidement un hébergement adapté. Ils prennent en compte les besoins individuels et les préférences de chaque senior pour proposer des solutions sur mesure.

    Comment faire une demande d’hébergement temporaire en EHPAD ?

    La demande d’hébergement temporaire en EHPAD se fait en quelques étapes clés. Voici comment procéder :

    1. Dossier de demande : préparez un dossier de demande d’admission en EHPAD. Il s’agit du formulaire Cerfa n°14732*03, un dossier unique utilisable dans toutes les structures. Il comprend un volet administratif et un volet médical.
    2. Visite médicale : le volet médical sera rempli par le médecin traitant de la personne âgée ou par le médecin hospitalier, si elle sort d’hôpital. Ce document détaille l’état de santé et les besoins en soins.
    3. Contact avec la résidence : prenez contact avec les EHPAD sélectionnés pour vérifier les disponibilités et discuter des besoins spécifiques. Les conseillers Cap Retraite peuvent le faire pour vous et vous faire gagner du temps.
    4. Visite de l’EHPAD : si possible, visitez un ou plusieurs établissements pour évaluer les installations, les services proposés et discuter avec le personnel.
    5. Finalisation de l’admission : une fois une maison de retraite choisie, complétez les formalités administratives pour finaliser l’admission.

    Il est important de commencer ces démarches suffisamment tôt, car les places en hébergement temporaire peuvent être limitées.

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Judith Blanc
    Judith Blanc,Rédactrice chez Cap Retraite