Les caisses de retraite

Les caisses de retraite sont responsables de la branche vieillesse de la Sécurité sociale. Au-delà du versement des pensions de retraite, elles organisent des actions de prévention pour favoriser le maintien à domicile de leurs assurés.

Les caisses de retraite

Qu’est-ce que les caisses de retraite ?

Les caisses de retraite gèrent la branche vieillesse de la Sécurité sociale. Les principaux régimes de retraite sont :

  • la Caisse Nationale d’Assurance retraite (CNAV, CARSAT…) pour les salariés du secteur privé ;
  • la MSA (Mutualité sociale agricole) pour les salariés et exploitants du secteur agricole ;
  • jusqu’au 1er janvier 2018, le RSI (Régime social des indépendants) pour les artisans, commerçants et professions libérales – il est aujourd’hui remplacé par l’Assurance retraite ;
  • le secteur public dispose de ses propres caisses de retraite (CNRACL, régimes spéciaux de la SNCF, etc.).

Le régime de base assuré par ces caisses primaires est complété par les prestations des caisses complémentaires. Les principales caisses de retraite complémentaires sont :

  • l’Agirc et l’Arrco pour les salariés et cadres du secteur privé,
  • l’Ircantec pour les salariés non titulaires du secteur public,
  • la RAFP, caisse complémentaire de la fonction publique.

Quelles sont les missions des caisses de retraite ?

Les rôles des caisses de retraite sont définis par le code de la Sécurité sociale :

  • assurer l’information et le conseil des assurés (informations sur l’emploi des seniors, aides et conseils sur le bien vieillir, etc.)
  • élaborer la politique d’assurance vieillesse du régime de retraite,
  • procéder au financement de l’assurance retraite et veuvage,
  • promouvoir une action sanitaire et sociale pour les assurés (groupes de soutien pour les aidants familiaux, accompagnement social, aide au maintien à domicile ou à l’aménagement du logement),
  • assurer des actions de prévention (notamment par des ateliers – bien vieillir, grand âge, mémoire, nutrition, activité physique, etc. – ou encore un accompagnement personnel  renforcé en cas de crise – retour à domicile après hospitalisation, perte du conjoint, etc.).

Les compétences des caisses de retraite en matière d’action sociale sont subsidiaires par rapport à celles des départements, responsables des prestations d’aide sociale à domicile. Leurs actions collectives de prévention en direction des aînés autonomes (GIR 5 et 6) occupent toutefois une place centrale dans la promotion du maintien à domicile et la réduction du risque de perte d’autonomie.

Les programmes d’action sanitaire et sociale de la caisse de retraite du régime général sont mis en œuvre par les CARSAT (caisses d’assurance retraite et de la santé au travail) au niveau régional.

Quant à la MSA, elle gère et finance également les maisons d’accueil rurales pour personnes âgées autonomes (MARPA).

Quelles sont les aides des caisses de retraite ?

Pour faciliter le maintien à domicile, les caisses de retraite proposent des services de prévention, ainsi que des aides financières et matérielles.

Ces prestations s’adressent aux personnes âgées répondant aux critères suivants :

  • être affilié à la caisse de retraite concernée,
  • être âgé de 55 ans ou plus,
  • être encore autonome,
  • ne pas être éligible à l’APA (GIR 5-6),
  • avoir besoin d’une aide au domicile (en raison de problèmes de santé, de l’isolement ou des conditions de vie du logement).

Les aides des caisses de retraite comprennent les prestations suivantes :

  • des services d’aide à domicile (aide ménagère, portage des repas…),
  • des solutions de sécurité (téléalarme, hébergement temporaire, accueil de jour),
  • un accompagnement dans les transports et une aide aux vacances,
  • des actions préventives (divers ateliers),
  • une aide au retour au domicile après hospitalisation.

L’aide de la caisse de retraite du régime général (assurance retraite), notamment, s’appelle le Plan d’actions personnalisé. Son montant varie selon les revenus du bénéficiaire (de 10 à 73 % des dépenses). Le plafond de toutes les prestations confondues s’élève à 3 000 euros.

Les caisses de retraite proposent également des aides à l’adaptation du logement pour prévenir les accidents domestiques. Elles organisent aussi des actions coordonnées avec l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) pour lutter contre la précarité énergétique.

Le montant des aides à l’habitat des caisses de retraite dépend de :

  • l’étendue des travaux d’aménagement,
  • les ressources du bénéficiaire.

Enfin, l’Assurance retraite offre un kit de prévention pour 100 à 300 euros, pose comprise :

  • barres d’appui,
  • mains courantes,
  • rehausseurs de toilettes,
  • balisage lumineux…

Lisez notre article dédié pour en savoir plus sur les processus d’attribution des aides des caisses de retraite.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4/5 - 5 votes - Votre vote :

Articles connexes