Au sommaire

    Comparateur en ligne 100% gratuit

    Trouver une maison de retraite

    Partager :

    Cet article a été noté par 158 lecteurs

    L’Humanitude est un concept développé par Yves Gineste et Rosette Marescotti. Cette méthodologie de soin vise à prendre soin des « hommes vieux » en humanitude, c’est-à-dire dans le respect de leurs particularités d’humains.

    Qu’est-ce que l’Humanitude ?

    L’Humanitude, pratiquée et enseignée par Yves Gineste et Rosette Marescotti depuis plusieurs décennies dans divers établissements de soin, a fait ses preuves auprès des aînés les plus dépendants et en particulier des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

    Cette philosophie du soin rejoint la démarche de bientraitance adoptée par les services et établissements socio-médicaux. Elle fait aujourd’hui l’objet de formations dans les établissements, et plus particulièrement dans les Ehpad, afin de sensibiliser les soignants au respect de l’humanitude des résidents/patients.

    • « C’est lorsque l’on tient compte de tout ce qu’il y a de particulier chez l’humain que l’on est un soignant », explique le concepteur de la philosophie de l’Humanitude, Yves Gineste.
    • Malgré la maladie d’Alzheimer ou toute autre pathologie affectant ses capacités cognitives, la personne âgée continue à avoir besoin d’une relation avec les autres. Le patient doit se sentir humain pour vivre.

    La méthodologie de l’Humanitude permet de prendre soin en privilégiant le lien entre le soignant et la personne âgée. Les concepteurs de cette méthodologie ont ainsi mis en place quelque 150 techniques de soin innovantes tenant compte des particularités d’être humain de la personne soignée (un être debout, qui parle, qui désire, etc.)

    Quels sont les piliers de l’Humanitude ?

    La relation avec autrui est fondée sur trois piliers de communication : le regard, la parole et le toucher.

    • Le regard

    La méthode de l’Humanitude apprend aux soignants à professionnaliser leur regard pour qu’il respecte des caractéristiques affectives (être tendre et exprimer l’amour) et techniques (être horizontal, axial, proche et long).

    Le personnel apprend notamment à s’approcher du lit du résident malade qui ne voit plus sur les côtés par le pied et non par le côté. Le soignant regarde le résident en face, s’approche de lui et se met à son niveau, pour éviter de le regarder d’en haut.

    • La parole

    L’Humanitude cherche à accroître la communication verbale avec les résidents incapables de répondre, notamment les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

    Cette méthode, appelée « l’auto-feedback », suppose que le soignant décrive les gestes réalisés lors du soin. Celui-ci annonce chaque acte, puis le décrit pour alimenter la communication, sans attendre de réponse.

    • Le toucher

    L’Humanitude vise à redonner au geste du professionnel la douceur nécessaire aux personnes âgées malades ou atteintes d’Alzheimer, chez lesquelles seule la mémoire émotive est préservée.

    La prise de contact avec le résident doit être douce et solliciter son autorisation corporelle. Il est important aussi d’éviter les zones douloureuses.

    « Vivre et mourir debout en Humanitude » : qu’est-ce que c’est ?

    Autre pilier de l’Humanitude : la verticalité. Le phénomène de grabatisation des personnes âgées en perte d’autonomie touche beaucoup de résidents d’établissements d’accueil, en raison des toilettes réalisées au lit. La philosophie de l’Humanitude préconise un concept appelé « Vivre et mourir debout ».

    Le personnel soignant en maison de retraite est invité à évaluer les capacités des résidents dépendants pour déterminer le type d’aide dont ils ont besoin pour pouvoir continuer à faire leur toilette debout.

    La verticalisation et la marche, avec un soutien, pendant une vingtaine de minutes par jour, permettent de stimuler les capacités motrices des résidents et de retarder la perte d’autonomie et la grabatisation.

    Concernant la toilette, la méthode de l’Humanitude prévoit également un plus grand respect des habitudes et de l’intimité des personnes âgées. Le soignant doit prendre en compte la pudeur et la sensibilité du résident, même s’il ne peut plus s’exprimer. Il sera conseillé de commencer la toilette par les mains, zone plus sociale de la personne, avant de passer aux zones plus intimes.

    La philosophie de l’Humanitude est donc un ensemble de « savoir-faire adaptés et positifs » pour améliorer la qualité des soins et le bien-être des résidents.

    Questions fréquentes

    Combien de maisons de retraite ont l’agrément humanitude ?

    Il existe aujourd’hui un label Humanitude, attribué par l’association Asshumevie. Cette dernière réunit des professionnels utilisateurs de la Méthodologie de soin Gineste-Marescotti®.

    L’association décerne ce label à des établissements respectant les critères de bientraitance qu’elle a définis, conformément aux cinq principes de l’Humanitude :

    • Zéro soin de force, sans abandon de soin ;
    • Respect de l’intimité et de la singularité ;
    • Vivre et mourir debout ;
    • Ouverture de l’établissement sur l’extérieur ;
    • Lieu de vie — lieu d’envies.

    La labellisation fait l’objet d’un engagement de la part de la structure et d’une évaluation sur le terrain. Le processus dure trois ans, pour un label valable cinq ans. Le processus coûte plusieurs milliers d’euros.  

    Début 2022, vingt-six établissements (Ehpad, maisons de retraite, FAM et MAS) étaient labélisés Humanitude. En outre, environ 80 structures supplémentaires sont en cours de labellisation.

    De nombreuses autres maisons de retraite ont suivi la formation Humanitude et adopté la méthodologie de soins Gineste-Marescotti, sans pour autant avoir un agrément.

    Les conseillers Cap Retraite peuvent vous aider à chercher un Ehpad ou une résidence senior respectant les principes de bientraitance.

    En relation constante avec les maisons de retraite et les familles de résidents, ces experts connaissent les caractéristiques des établissements. Les conseillers restent à l’écoute des personnes entrées dans un Ehpad au cours des dernières années.

    Résultat : ils reçoivent leurs retours sur la qualité des soins et le respect des résidents. Ils sauront vous accompagner dans votre recherche d’une structure où l’Humanitude est mise en œuvre au quotidien.

    Qui peut suivre une formation Humanitude ?

    La formation Humanitude s’adresse à quiconque souhaite acquérir des méthodes de prise en charge empathique.

    Elle convient aux administrateurs et soignants notamment en maisons de retraite, à l’hôpital ou dans les services d’aide et de soins infirmiers à domicile.

    La formation est organisée pour des groupes d’une dizaine de personnes dans des établissements et services sanitaires et médico-sociaux. Elle n’est que rarement proposée à des particuliers ou professionnels en individuel.

    Combien coûte la formation Humanitude ?

    Chaque journée de formation par un Institut Gineste-Marescotti coûte de 1 100 à 1 500 € par jour, pour un groupe de 10 personnes au plus. Chaque session de formation dure de 2 à 4 jours, et il existe une dizaine de formations.

    Conclusion: une formation complète peut coûter 20 000 €, voire plus, en fonction de la taille de la structure et du nombre de participants (personnel soignant, administration, etc.)

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (0)

    Réagissez, posez une question…

    Autres articles sur ce dossier

    Les internautes ont aussi lu ces articles