Au sommaire

    Comparateur en ligne 100 % gratuit

    Trouver une maison de retraite

    Partager :

    Cet article a été noté par 5 lecteurs

    L’accueil de jour Alzheimer est une solution d’accompagnement des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif. Il facilite le maintien à domicile, grâce à une prise en charge adaptée dans la journée. En outre, il propose des services d’écoute et de soutien aux proches aidants. Des aides financières existent pour alléger la dépense liée à ce dispositif et en faciliter l’accès à tous. 

    Qu’est-ce qu’un accueil de jour Alzheimer ? 

    L’accueil de jour Alzheimer est une structure de prise en charge des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou des maladies apparentées. Ce dispositif a deux objectifs principaux : 

    • assurer un accompagnement adapté des malades résidant à domicile pendant la journée,
    • octroyer répit et soutien à leurs proches aidants. 

    Le senior peut être accueilli selon ses besoins et préférences, d’une demi-journée hebdomadaire à plusieurs jours par semaine. Les heures d’ouverture varient généralement de 8 h 30 à 10 h pour l’arrivée, et de 16 h à 18 h pour le départ. Cependant, ces centres sont rarement ouverts le week-end et les jours fériés.

    La capacité de l’accueil de jour est le plus souvent de 10 à 14 personnes.  

    Les structures d’accueil de jour fonctionnent généralement sous l’une des deux formes suivantes : 

    • un centre d’accueil de jour autonome – Indépendant, il peut cependant avoir conclu un partenariat avec différents acteurs du secteur. Ces partenaires sont généralement une structure d’information (réseau gérontologique, MAIA, CLIC, CCAS…), un établissement ou service médico-social (maison de retraite…) ou un établissement sanitaire (hôpital…). Ils aident à gérer les situations compliquées et à répondre aux besoins du couple aidant-aidé. 
    • un espace dédié géré par un EHPAD (établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes) ou un centre hospitalier. Les seniors et leurs proches bénéficient alors de l’expertise de la maison de retraite ou de l’hôpital. La proximité avec une équipe médicale est un plus, rassurant pour les familles.

    Bon à savoir : il y a environ 1 900 structures d’accueil de jour en France, totalisant plus de 19 000 places.

    Infographie sur l'accueil de jour Alzheimer pour les personnes âgées

    À qui s’adresse l’accueil de jour ?

    L’accueil de jour s’adresse aux individus suivants :

    • avant tout, les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de l’une des maladies apparentées, telle que la démence vasculaire ;
    • les personnes âgées souffrant d’une maladie neuro-dégénérative, telle que la maladie de Parkinson ;
    • les seniors présentant une perte d’autonomie physique.

    Les malades jeunes, âgés de moins de 60 ans, doivent demander une dérogation d’âge pour pouvoir fréquenter un accueil de jour. 

    Comment trouver un accueil de jour Alzheimer adapté ? 

    Pour trouver un accueil de jour Alzheimer adapté aux besoins de votre proche âgé, vous pouvez vous tourner vers les structures d’information suivantes : 

    • le centre communal d’action sociale (CCAS) de votre lieu de résidence, 
    • un centre local d’information et de coordination (CLIC), 
    • un point d’information local (PIF),
    • une maison départementale de l’autonomie,
    • l’association France Alzheimer de votre département,
    • toute autre association d’aide aux aidants dans votre secteur. 

    Comment entrer en centre d’accueil de jour Alzheimer ? 

    Les formalités administratives peuvent légèrement différer entre les divers accueils de jour Alzheimer, mais elles sont généralement les suivantes. 

    Conditions d’admission en accueil de jour

    Le candidat à l’admission en accueil de jour Alzheimer doit : 

    • être âgé de 60 ans ou plus, sauf dérogation,
    • avoir un diagnostic de la maladie d’Alzheimer ou d’un trouble apparenté,
    • jouir d’une santé physique suffisante pour ne pas avoir besoin de soins médicaux importants pendant l’accueil, 
    • ne pas présenter de troubles du comportement trop sévères, comme l’agressivité, l’errance, le manque de pudeur, une mauvaise hygiène, etc.

    Modalités d’admission

    La demande d’admission se fait sur dossier, comportant un volet administratif et un volet médical. 

    Une visite de pré-admission a lieu avec l’équipe et le médecin coordonnateur pour s’assurer que la structure est adaptée aux besoins et capacités du senior. 

    Quels sont les avantages de l’accueil Alzheimer ?

    L’accueil de jour Alzheimer présente plusieurs avantages tant pour la personne âgée elle-même que pour ses proches aidants.

    1. Des activités stimulantes : l’accueil de jour propose une variété d’activités conçues pour stimuler les capacités cognitives et physiques des malades. 
    2. Un environnement sécurisé et adapté : la personne accueillie passe la journée dans un milieu conçu spécifiquement pour assurer la sécurité des seniors dépendants ou désorientés. Seule à domicile, le patient atteint de démence est exposé à toutes sortes d’accidents domestiques, ou risque de sortir et de se perdre. Entouré d’une équipe attentive, il est protégé dans le cadre chaleureux de l’accueil de jour. 
    3. La création de liens sociaux : la personne âgée peut interagir avec d’autres individus partageant des expériences similaires. Cette socialisation est importante, car elle combat l’isolement, souvent observé chez les patients souffrant d’Alzheimer, et améliore leur bien-être émotionnel. L’échange avec des pairs peut également stimuler la mémoire et d’autres fonctions cognitives grâce à des discussions et des activités de groupe.
    4. Du répit pour les aidants : sachant que leur proche est entre de bonnes mains, les proches aidants peuvent se reposer ou vaquer à leurs propres occupations. Ce temps de pause est essentiel pour prévenir l’épuisement des aidants, souvent confrontés à un stress constant et à une charge émotionnelle lourde. Il leur offre l’occasion de recharger leurs batteries, de maintenir leur propre santé et bien-être, et de poursuivre leurs activités personnelles ou professionnelles.
    5. Une écoute et un soutien pour la famille : l’équipe de l’accueil de jour, et plus particulièrement le psychologue, est à l’écoute des aidants. Le personnel a aussi pour rôle de les conseiller et de les soutenir dans leur quotidien avec le patient.
    6. Une contribution importante au maintien à domicile : en allégeant la charge des aidants et en proposant une prise en charge adaptée durant la journée, ces structures retardent la nécessité d’une admission en maison de retraite. Elles permettent ainsi à la personne âgée de rester dans son environnement familier le plus longtemps possible.
    7. Un accompagnement personnalisé par une équipe multidisciplinaire, pouvant comprendre tout ou partie des professionnels suivants 
      • médecin référent ou coordonnateur, 
      • infirmière coordinatrice,
      • aide médico-psychologique,
      • assistant en soins de gérontologie,
      • aide-soignant, 
      • chauffeur (pour les structures assurant le transport elles-mêmes), 
      • psychologue,
      • ergothérapeute,
      • animateur…
    LIRE AUSSI:  Le groupe Médicharme : gestionnaire d'Ehpad

    Quels sont les activités et services proposés en accueil de jour Alzheimer ?

    Les accueils de jour Alzheimer proposent un éventail d’activités et de services, variant d’un centre à l’autre. Le but : enrichir le quotidien des malades et offrir un soutien essentiel à leurs familles. 

    Le projet de vie individualisé en accueil de jour Alzheimer

    L’accompagnement est conçu pour répondre aux besoins spécifiques des personnes âgées, en se fondant sur un projet d’accompagnement personnalisé. Ce projet de vie individualisé tient en compte à la fois de leurs préférences individuelles et de leurs capacités

    Il est réalisé par l’équipe de la structure grâce au recueil d’informations sur les habitudes et l’histoire de vie du patient. 

    Après réflexion sur le projet de vie par l’équipe multidisciplinaire, celui-ci est présenté à la personne accueillie et à ses aidants. Une fois accepté, il est joint au contrat d’accueil.

    Les animations et activités enrichissant la journée du senior

    Les activités organisées en accueil de jour Alzheimer sont très diverses : 

    • ateliers de stimulation cognitive : essentiels pour encourager le maintien des fonctions cérébrales comme la mémoire, l’attention, ou encore l’orientation dans le temps et l’espace. Des jeux de mémoire et d’autres exercices ciblés sont régulièrement proposés pour stimuler l’esprit.
    • ateliers cuisine : ils représentent une activité à la fois pratique et gratifiante. Participer à la préparation des repas stimule non seulement la mémoire des gestes quotidiens, mais favorise également l’autonomie et l’estime de soi des seniors.
    • activités sensorielles : ces animations, telles que le chant, la musique, ou encore les travaux manuels, invitent à l’expression créative et contribuent à améliorer la concentration et la mémoire. 
    • activités physiques : la gymnastique douce, la danse et les sorties sont autant d’occasions de maintenir les capacités physiques et de stimuler les facultés motrices.
    • jardin thérapeutique : ces espaces sont spécialement conçus pour être sécurisés et accessibles. Ils permettent de pratiquer le jardinage ou simplement de profiter d’un environnement extérieur stimulant et réconfortant.
    • sorties culturelles : elles favorisent le lien social et offrent des moments de plaisir et de découverte, renforçant ainsi le sentiment d’appartenance à une communauté. Les aidants sont encouragés à se joindre aux sorties, renforçant les liens familiaux et sociaux.
    Personnes âgées prenant le petit déjeuner à l'accueil de jour Alzheimer autour d'une table ronde

    Les services de prise en charge du malade d’Alzheimer

    Les services proposés par les centres d’accueil de jour varient, mais ils englobent souvent ce qui suit : 

    • accompagnement personnalisé incluant le conseil et le soutien psychologique aux familles, 
    • suivi médical : surveillance et dépistage des troubles du comportement, 
    • nutrition : repas équilibrés et adaptés aux régimes spéciaux (petit-déjeuner, déjeuner et collation l’après-midi), 
    • assistance dans les activités de la vie quotidienne telles que l’hygiène personnelle ou l’aide au repas.
    LIRE AUSSI:  Le groupe Colisée

    La gestion des comportements liés à la démence est également une composante clé, avec des stratégies pour gérer l’incontinence ou les troubles du comportement. 

    Quel est le tarif de l’accueil de jour Alzheimer ? 

    Le tarif de l’accueil de jour Alzheimer est fixé par le Conseil départemental pour chaque structure. Il inclut la prise en charge quotidienne, les activités et les repas. En revanche, les protections pour l’incontinence sont à la charge du malade.

    Dans 90 % des cas, le tarif journalier englobe également le transport de la personne accueillie entre son domicile et l’accueil de jour. Si celle-ci n’assure pas ce service elle-même ou par le biais d’un prestataire, elle doit verser un forfait transport à la personne accueillie ou le déduire du tarif journalier. 

    Le coût varie d’environ 17 à 70 euros pour une journée entière, en fonction du degré de dépendance du senior. En effet, il comporte un tarif hébergement et un tarif dépendance, comme en EHPAD. 

    Quelles sont les aides financières pour l’accueil de jour Alzheimer ?

    Il existe plusieurs aides financières destinées à alléger le coût de l’accueil de jour pour les familles et les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

    Allocation personnalisée d’autonomie (APA) 

    L’APA à domicile peut être utilisée pour financer différentes solutions de répit, dont l’accueil de jour. Elle est octroyée aux personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie, après une évaluation par l’équipe médico-sociale du département. Les seniors classés en GIR 1 à 4 sur la grille AGGIR y sont éligibles.

    Le montant alloué dépend du degré de dépendance de la personne âgée et de ses ressources financières. 

    Si le plan d’aide de l’APA atteint le plafond (somme maximale prévue par la loi pour chaque GIR), il peut être majoré pour aider à payer l’accueil temporaire. 

    Il existe deux types de majorations :

    • l’aide au répit : elle intervient lorsqu’un proche aidant « indispensable » au maintien à domicile de la personne âgée a besoin de temps libre ou de vacances. Si ce dernier ne peut pas être remplacé par une autre personne non professionnelle, le montant du plan d’aide peut être majoré d’un montant maximal de 548,54 € par an ;
    • la majoration en cas d’hospitalisation de l’aidant : de même, si l’aidant est hospitalisé et ne peut être remplacé par un autre proche, le plan d’aide peut être majoré de 1 089,81 € par hospitalisation. Cette somme permet de financer des solutions de relais, comme l’accueil de jour.

    Les aides des caisses de retraite 

    Les caisses de retraite peuvent également offrir des aides pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Le plus souvent, elles sont réservées aux seniors classés en GIR 5 et 6, non éligibles à l’APA. 

    Certains centres d’accueil de jour donnent la priorité aux ressortissants des caisses de retraite qui ont subventionné le service.

    Mutuelles et assurances 

    Certaines mutuelles ou assurances dépendance incluent dans leurs contrats des prestations spécifiques pour la prise en charge de la maladie d’Alzheimer, y compris l’accueil de jour. 

    Il est conseillé de vérifier les termes de son contrat ou de contacter son assureur pour connaître les éventuelles couvertures.

    Aide sociale départementale 

    Les conseils départementaux peuvent proposer des aides pour financer les frais d’accueil de jour. 

    Elles sont généralement soumises à une évaluation des besoins et des ressources de la personne.

    Accueil de jour et impôts

    Il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt en cas d’entrée en accueil de jour Alzheimer, pour soi ou pour une personne de son foyer. 

    La réduction s’élève à 25 % des dépenses engagées, dans une limite de 10 000 € par an par personne accueillie. La réduction porte sur les frais liés à l’hébergement et à la dépendance, après minoration des éventuelles aides financières.

    Grâce à ces différentes aides, les malades d’Alzheimer et leurs aidants peuvent profiter d’une solution d’accompagnement améliorant leur qualité de vie.

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Yaël A.
    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (0)

    Réagissez, posez une question…

    Pratique

    Les outils et parutions de Cap Retraite