Au sommaire

    Comparateur en ligne 100% gratuit

    Trouver une maison de retraite

    Partager :

    Cet article a été noté par 57 lecteurs

    La maison d’accueil rural pour les personnes âgées (MARPA), aujourd’hui rebaptisée en maison d’accueil et de résidence pour l’autonomie, assure un encadrement personnalisé, particulièrement adapté aux personnes âgées ayant toujours vécu à la campagne et craignant un déracinement. De la même manière, l’accueil familial permet de vivre dans un cadre rappelant le domicile.

    Qu’est-ce qu’une MARPA ?

    La Mutualité sociale agricole (MSA) a lancé le concept des MARPA (maison d’accueil rural pour personnes âgées) dans les années 1980, comme une alternative à la maison de retraite. Les aînés souffrant d’une légère perte d’autonomie n’avaient dès lors plus à choisir entre rester chez eux et entrer dans une résidence d’hébergement pour les personnes âgées.

    Par définition, les MARPA sont des établissements habilités à accueillir au maximum 24 résidents âgés. Une capacité bien moins importante qu’en maison de retraite.

    La signification du sigle MARPA a changé en 2015 pour devenir : une « maison d’accueil et de résidence pour l’autonomie », faisant référence aux résidences-autonomie évoquées par la loi sur le Vieillissement de la société.

    Les seniors sont accueillis dans des logements privatifs, en milieu rural, et peuvent profiter de services communs :

    • restauration,
    • blanchisserie,
    • animations…

    Le but : permettre à l’occupant de se sentir réellement « chez lui » dans son propre logement. Le résident d’une MARPA peut donc meubler son espace comme il le souhaite et le décorer à son goût.

    Ce respect de l’intimité du résident n’exclut pas la participation aux animations et aux tâches collectives. La préparation des repas ou les sorties au village, par exemple, sont autant d’occasions pour les pensionnaires de se rencontrer. Les MARPA semblent même redonner une impulsion de vie aux zones rurales reculées.

    Infographie présentant les avantages et inconvénients de la résidence-autonomie de type MARPA

    On dénombre en France environ 190 structures de ce type, proposant quelque 4 500 places et gérées au quotidien par une association ou un CCAS.

    Ces structures conçues de plain-pied sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, mais non aux seniors en perte d’autonomie. Les résidents présentant un niveau de dépendance élevée devront préférer une solution d’accueil différente, telle qu’un Ehpad. Les MARPA ne sont pas des établissements médicalisés, mais les résidents bénéficient d’un système de téléassistance pour contacter le personnel.

    Sophie, Conseillère Cap Retraite

    Trouvez un hébergement adapté à votre proche près de chez vous !

    SERVICE GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

    Accédez à notre Comparateur

    SERVICE GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

    Peut-on faire un séjour temporaire à la campagne en MARPA ?

    Si les personnes âgées issues de milieux ruraux s’adaptent très rapidement à la vie en MARPA, il en va autrement pour les citadins. Il ne faut, en effet, pas occulter les difficultés éventuelles comme les mœurs un peu différentes, les dialectes régionaux et la perte des repères occasionnée par le changement de cadre de vie.

    Alors, même si l’idée de changer d’air semble attrayante, mieux vaut commencer par occuper une place en hébergement temporaire. L’été, certaines MARPA mettent à disposition des logements d’accueil temporaire pour les aînés qui souhaitent respirer l’air frais de la campagne, le temps des vacances…

    LIRE AUSSI:  Les critères de choix d’une maison de retraite

    Le coût de ce séjour est variable en fonction de l’établissement et de l’état de santé de l’individu. Il est possible de se renseigner auprès de la Fédération Nationale des MARPA, qui répertorie par ailleurs les structures existantes, par département.

    Résidente de MARPA dans le jardin de l'établissement
    Un accueil chaleureux en MARPA

    Quels sont les avantages et inconvénients de la MARPA ?

    Selon vos attentes et besoins, la MARPA a à la fois des avantages et inconvénients.

    Avantages de la MARPA

    • Projet personnalisé : Les MARPA proposent un projet de vie personnalisé pour chaque personne âgée accueillie. Elles prennent en compte les besoins et préférences de chaque résident pour lui offrir un séjour agréable.
    • Sécurité : les résidences garantissent la sécurité des seniors. Elles sont dotées d’équipements et de dispositifs de sécurité adaptés pour prévenir tout risque d’accident ou d’urgence médicale.
    • Accueil permanent : ces structures proposent un hébergement permanent, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
    • Équipe dédiée : chaque établissement dispose d’une équipe de professionnels qualifiés pour assurer le bien-être des résidents. Le personnel peut comprendre des agents de service hôtelier (ASH), des animateurs, des auxiliaires de vie et du personnel de cuisine.
    • Services diversifiés : Les résidents peuvent bénéficier de différents services tels que les soins d’hygiène, l’aide à domicile, des animations et une restauration équilibrée. Ces prestations permettent de maintenir une bonne qualité de vie et de préserver l’autonomie des résidents.

    Inconvénients de la MARPA

    • Localisation : les MARPA sont généralement situées en milieu rural. Cela peut être un désavantage pour les personnes qui préfèrent vivre dans un centre urbain plus animé ou qui ont leur réseau familial et amical en ville.
    • Absence de MARPA dans certains départements, notamment en Bretagne (présence uniquement dans le Finistère et le Morbihan) et en région PACA (seulement dans les Alpes de Haute-Provence).
    • Taille des établissements : ces maisons de retraite sont des résidences de petite taille, généralement avec moins de 25 places. Cela peut limiter les occasions de socialisation pour les résidents.
    • Manque de certaines infrastructures : selon la commune, certaines MARPA peuvent ne pas avoir certaines infrastructures comme une salle de sport ou un centre de physiothérapie.
    • Établissements non médicalisés : la MARPA n’est pas un Ehpad. Elle ne dispose pas de personnel soignant et ne peut octroyer de soins médicaux. Elle ne s’adresse donc pas aux seniors dépendants.
    • Coût : Le coût peut être un inconvénient pour certaines personnes. Bien que les MARPA soient moins chères que les EHPAD, le loyer peut être hors de portée pour certaines personnes à revenus modestes. Il existe néanmoins des aides financières (aide sociale à l’hébergement, allocation logement, etc.)

    En somme, les MARPA sont une solution adaptée aux personnes âgées qui cherchent à rester autonomes tout en bénéficiant d’un cadre de vie sécurisant et d’un accompagnement personnalisé. Cependant, elles ne conviennent pas à tous les seniors. Tout dépend de leur localisation, de leurs besoins en matière de socialisation et de leurs moyens financiers.

    LIRE AUSSI:  L’accueil de jour : faciliter le maintien à domicile
    MARPA : avantages et inconvénients
    AVANTAGES
    INCONVÉNIENTS
    • Tranquillité
    • Résidence à taille humaine
    • Projet de vie personnalisé
    • Sécurité
    • Hébergement permanent
    • Équipe pluridisciplinaire
    • Prestations variées
    • Localisation reculée
    • Taille parfois trop limitée
    • Accès plus difficile aux infrastructures des villes
    • Maison de retraite non médicalisée
    • Plusieurs départements en sont dépourvus
    • Coût qui reste élevé pour les petites retraites

    Qu’est-ce que les familles d’accueil ?

    Les familles d’accueil sont une alternative aux maisons de retraite. Comme les MARPA, elles offrent une solution à taille humaine

    L’accueil familial est une formule chaleureuse permettant à une famille de prendre en charge une ou deux personnes âgées ou handicapées dans son propre foyer, contre une rémunération. Pour encadrer ce type d’activité, les règles de l’accueil familial sont clairement définies par la Loi du 10 juillet 1989.

    La famille d’accueil, appelée aussi accueillant familial, doit recevoir un agrément du Conseil départemental, après un stage de formation. Une enquête des services sociaux est par ailleurs obligatoire. Un contrat doit être signé entre les parties afin de définir les conditions du séjour :

    • durée,
    • rémunération fixée par décret,
    • indemnité de loyer et d’entretien,
    • services fournis et conditions de résiliation, etc.

    Cette formalité est essentielle pour le bon déroulement du séjour.

    Les témoignages recueillis traduisent un enthousiasme vis-à-vis de cette formule, humaine et enrichissante. Cependant, tout comme les MARPA, elle reste destinée aux personnes relativement peu dépendantes au moment de leur admission.

    Questions fréquentes

    Qu’est-ce qu’une MAPAD ?

    Une MAPAD, ou maison d’accueil pour personnes âgées dépendantes, est une structure destinée à l’accueil des personnes âgées nécessitant une assistance quotidienne.

    Contrairement à une MARPA (maison d’accueil rurale pour personnes âgées), qui est située en milieu rural et propose un cadre de vie plus familial, une MAPAD est souvent située en milieu urbain ou semi-urbain. Elle offre des services adaptés aux seniors en perte d’autonomie, dont un accompagnement médicalisé, des activités de loisirs et un soutien dans les actes de la vie quotidienne.

    Cette différence d’implantation et de services entre une MAPAD et une MARPA permet de répondre au mieux aux besoins spécifiques de chaque senior.

    Quelle différence entre une MARPA et un EHPAD ?

    Une MARPA (maison d’accueil rurale pour personnes âgées) et un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) diffèrent principalement par leur taille et leur environnement.

    La MARPA, de taille plus modeste, est souvent située en milieu rural et propose un cadre de vie intimiste et familial. Elle accueille généralement des seniors autonomes ou légèrement dépendants. Cette structure leur offre un accompagnement personnalisé dans un environnement paisible.

    À l’inverse, l’EHPAD est une structure plus grande, pouvant être située en milieu urbain ou rural. Il accueille des personnes âgées en perte d’autonomie, offrant une prise en charge médicalisée plus poussée. Les services sont diversifiés et adaptés aux besoins de seniors avec des degrés variés de dépendance. L’EHPAD est donc davantage orienté vers les soins médicaux continus et l’accompagnement de seniors dépendants.

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Yaël A.
    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (7)

    Réagissez, posez une question…

    1. christine schuller

      Bonjour,
      Mon beau père résidait dans une Marpa et suite à un malaise il fût hospitalisé, à la sortie de l’hôpital, affaibli, il souhaita être admis dans une Ehpad et au bout d’une année, (qu’il considère comme année de convalescence), le médecin de l’Ehpad lui a donné son avis favorable, quant à son autonomie, pour réintégrer la Marpa… cependant celle-ci exige une période d’essai en logement temporaire… Est-ce normal ?
      Merci pour votre réponse
      Bien cordialement
      Mme SCHULLER

      Répondre
      1. Marine/amandine

        Bonjour,

        Je vous remercie pour votre commentaire.

        Cela dépend de son état de sante et de son rétablissement. Il faudrait demander l’avis du médecin de la résidence directement.

        Belle journée a vous

        Marine

        Répondre
    2. Myriam RIBLER

      Bonjour, les repas sont élaborés par les agents sur place dans cuisine adaptée ? Merci de votre réponse. Cordialement

      Répondre
      1. Andrea Benisti

        Bonjour,
        Cela dépend des Marpa, cependant, de nombreuses structures préparent les repas sur place et proposent même aux résidents de se joindre à la préparation des repas pour motiver les activités collectives.

        Répondre
    Voir plus de commentaires