Au sommaire

    Comparateur en ligne 100% gratuit

    Trouver une maison de retraite

    Partager :

    Cet article a été noté par 18 lecteurs

    Le marché des établissements d’hébergement pour personnes âgées s’est largement ouvert ces dernières décennies au secteur privé, qui s’accroît régulièrement. Les maisons de retraite privées offrent la même prise en charge que les résidences publiques, mais affichent des prix plus élevés, en raison notamment de prestations plus luxueuses.

    Qu’est-ce que les maisons de retraite privées ?

    Les maisons de retraite privées – associatives ou commerciales – sont des établissements pour personnes âgées, gérés par :

    • des associations,
    • des fondations,
    • de grands groupes (DVD, Orpea, Korian, Medica France, etc.),
    • des mutuelles ou
    • des caisses de retraite.
    Les différentes structures appellées maisons de retraite privées
    Type d’établissement
    Public accueilli
    Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad)
    • Personnes âgées en perte d’autonomie
    • Patients atteints de la maladie d’Alzheimer
    Maisons de retraite non médicalisées (Ehpa)
    Personnes âgées autonomes

    Environ 41 % des 10 300 structures accueillant des aînés en France sont des maisons de retraite privées associatives (23 %) et commerciales (18 %), (Drees Méthodes, 9, mars 2023). L’offre de places en maisons de retraite privées augmente toutefois d’année en année.

    Les maisons de retraite privées peuvent être habilitées à l’aide sociale. Dans le secteur associatif, 90 % des établissements peuvent recevoir des résidents percevant l’aide sociale à l’hébergement (ASH). En revanche, seulement 34 % des maisons de retraite privées lucratives sont habilitées à héberger des bénéficiaires de l’ASH.

    Quelles prestations propose l’Ehpad privé ?

    Dans les maisons de retraite privées, la prise en charge de base est la même que dans les établissements publics :

    • accueil hôtelier (hébergement, restauration, blanchisserie…) – certaines prestations sont facultatives dans les foyers-logements et résidences-services ;
    • prise en charge de la dépendance et soins médicaux – dans les résidences médicalisées (Ehpad) ;
    • animations et activités – permettant notamment de stimuler et d’amiliorer la qualité de vie des seniors accueillis, mais aussi de créer du lien social.

    De plus en plus de maisons de retraite privées sont dotées de petites unités de vie protégée pour les résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. Ces derniers peuvent ainsi bénéficier d’un accompagnement adapté par un personnel spécifiquement formé.

    Cependant, dans les maisons de retraite privées commerciales, l’environnement est souvent plus développé : les locaux, les chambres et le mobilier sont plus luxueux que dans le public. En outre les maisons de retraite privées proposent des prestations supplémentaires de qualité (le plus souvent facturées en sus du tarif journalier) :

    • activités plus luxueuses,
    • balnéothérapie,
    • espaces Snoezelen,
    • autres thérapies non médicamenteuses coûteuses.
    LIRE AUSSI:  Le groupe Emera
    Résidente et auxiliaire de vie dans le jardin d'une maison de retraite privée
    Moment de détente dans le jardin

    Quels sont les tarifs des maisons de retraite privées et les aides financières ?

    Les tarifs des maisons de retraite privées sont plus élevés que ceux pratiqués dans les établissements publics, subventionnés par les Conseils généraux. Si le tarif des maisons de retraite privées associatives est également fixé par la collectivité, celui des établissements commerciaux n’est pas imposé. La direction de la maison de retraite privée commerciale peut fixer le prix de son choix et ce n’est qu’après avoir conclu un contrat avec le nouveau résident, que son tarif sera encadré par les autorités.

    Le tarif hébergement (prestations d’administration et d’accueil hôtelier) dépend de l’habilitation de la structure à l’aide sociale.

    • Le prix journalier médian dans les maisons de retraite privées commerciales médicalisées (Ehpad) s’élève à 58 € pour un lit habilité à l’aide sociale et à 84 € pour un lit non habilité.
    • Dans les maisons de retraite privées associatives, ces prix sont respectivement de 59 € et 61 €.
    • Tandis que dans les établissements publics non hospitaliers, ils s’établissent respectivement à 56 et 57 €.

    (Source : CNAS, Analyse statistique, octobre 2019)

    Le reste à charge est donc élevé pour les résidents, mais ils peuvent bénéficier d’aides financières dans les maisons de retraite privées répondant à certains critères :

    • aide sociale à l’hébergement (ASH), pour les places habilitées,
    • aides au logement : aide personnalisée au logement (APL) si la maison de retraite privée est conventionnée ou allocation de logement sociale (ALS) si les chambres respectent certaines normes.

    Quels sont les principaux groupes d’Ehpad privés ?

    Il existe de nombreux gestionnaires d’Ehpad privés en France. Les cinq plus gros groupes sur le territoire français sont les suivants :

    • Korian : 289 établissements,
    • DomusVi : 261,
    • Orpéa : 226,
    • Colisée : 156,
    • Domidep : 114.

    Ensemble, ces cinq géants totalisent près de 90 000 lits. Les autres acteurs du secteur (LNA Santé, Emera, etc.) ont tous moins de 100 résidences dans leur parc.   

    LIRE AUSSI:  Le groupe DomusVi

    (Source : Classement 2023 du Mensuel des Maisons de Retraite)

    Les Ehpad associatifs sont quant à eux gérés par des associations et fondations très variées. Celles-ci ont souvent été créées par des communautés religieuses, mais pas uniquement. Pour n’en citer que quelques-unes :

    • Fondation Partage et Vie (85 Ehpad et 13 résidences-autonomie),
    • Association Adef Résidences (39 Ehpad et 3 résidences-autonomie),
    • Fondation COS Alexandre Glasberg (20 structures),
    • Croix Rouge (1 Ehpad et 5 résidences-autonomie)  
    Salle à manger d'un Ehpad privé
    Des locaux de qualité bien équipés

    Quels sont les principaux groupes de résidences seniors privées ?

    Le parc des résidences seniors, destinées à un public autonome, est également dominé par des groupes, certes plus petits que ceux des Ehpad. Les cinq plus gros gestionnaires de résidences-services sont :

    • Domytis : 150 résidences,
    • Les Senioriales : 100,
    • Les Girandières : 76,
    • Les Villages d’Or : 55,
    • Les Hespérides (Soregim) : 45.

    Ensemble, ils gèrent quelque 30 000 logements.  

    Quelles sont les différences entre les maisons de retraite privées et publiques ?

    Voici quelques différences entre ces deux types de structures :

    • Financement et coût : Les maisons de retraite publiques sont financées par des fonds publics et affichent généralement des tarifs plus abordables que les structures privées. Néanmoins, le prix n’est pas toujours comparable, car les résidences privées offrent souvent des services plus haut de gamme.
    • Habilitation à l’aide sociale : Comme indiqué plus haut, toutes les structures publiques sont entièrement habilitées à l’aide sociale (ASH). En revanche, seule une partie des places des Ehpad et résidences seniors privés sont habilitées.
    • Services proposés : Une maison de retraite privée propose généralement une gamme plus large de services et d’équipements : chambres privées plus spacieuses, activités de loisirs plus variées, repas gastronomiques, etc. Une structure publique, en revanche, a souvent des budgets plus limités et offrent donc souvent des prestations plus standard. Le niveau de soins est généralement le même, quel que soit le statut juridique de la maison de retraite.
    • Attente : En raison de son coût plus abordable, il peut y avoir une liste d’attente plus longue pour entrer dans une maison de retraite publique. L’admission dans une maison de retraite privée est souvent plus rapide : en raison du standing, les prix sont plus élevés et la disponibilité aussi.  

    Quels sont les avantages et inconvénients de la maison de retraite privée ?

    Les avantages et inconvénients de la maison de retraite privée découlent de ses différences avec les résidences publiques. Certaines caractéristiques sont à la fois un avantage et un inconvénient : tout dépend de la situation de la personne âgée.

    Avantages et inconvénients d’un Ehpad privé
    AVANTAGES
    INCONVÉNIENTS
    • Disponibilité plus grande
    • Choix plus large sur un même territoire
    • Prestations plus variées
    • Bâti plus neuf et luxueux
    • Généralement en zone urbaine avec accessibilité aux commerces, transports et activités culturelles
    • Capacités d’accueil plus petites : résidences à taille humaine
    • Prix plus élevé
    • Moins de places habilitées à l’ASH
    • Taux d’encadrement souvent légèrement plus bas
    • Présence plus faible en zone rurale

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Yaël A.
    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (0)

    Réagissez, posez une question…