Lorsque leur état de santé ne leur permet plus de vivre seuls, ou lorsqu’elles veulent simplement rompre avec leur solitude, les personnes âgées se tournent souvent vers l’option des familles d’accueil.En effet, cette solution d’hébergement est une alternative attrayante, du fait qu’elle est généralement conviviale, humaine et chaleureuse. Qui peut donc prétendre au rôle d’accueillant ? Découvrez ici quelles sont les conditions pour adhérer à cette solution et comment fonctionne cet encadrement, un peu particulier…

Familles d’accueil pour seniors : les avantages de cette solution

L’accueil familial assuré par des professionnels agréés et formés représente une solution d’hébergement sérieuse, peu onéreuse, chaleureuse et souvent plus rassurante que les maisons de retraite pour les seniors encore relativement autonomes.
Solution intermédiaire entre la maison de retraite et le maintien à domicile , l’accueil familial s’adresse aux personnes âgées dont l’état de santé ne requiert pas un environnement médical.
Cette solution d’hébergement peut être à titre temporaire ou s’établir sur du long terme, si elle s’avère bénéfique pour les familles et les seniors.
À titre temporaire, cette solution peut être utilisée afin d’assurer, par exemple, un temps de répit aux aidants familiaux qui prennent soin de leurs proches âgés.
Ce type d’hébergement est généralement une source de joie pour des personnes âgées vivant souvent seules.
Les seniors s’attachent à leurs hôtes, ils participent à la vie de la famille, créent des liens avec les enfants de ces derniers et ont des journées bien remplies.
Cette solution d’hébergement est donc parée de nombreuses vertus tant pour les accueillis que pour les accueillants, qui ont la possibilité d’exercer un véritable métier tout en restant chez eux.

Qui peut être accueilli ? Qui peut être accueillant ?

La personne âgée accueillie dans une famille, doit disposer d’une chambre individuelle faisant au moins 9 mètres carrés, dans laquelle elle pourra s’installer et aménager ses effets personnels. Le senior doit, par ailleurs, être nourri et accompagné dans ses actes de la vie courante.

    Les conditions nécessaires pour pouvoir prétendre au rôle d’accueillant de personnes âgées, sont les suivantes :

    • l’accueillant doit détenir un agrément délivré par le président du conseil général, suite à une enquête sociale.
      • Il doit proposer un logement décent et compatible avec les difficultés de déplacement des personnes âgées en situation de handicap.
        • La santé morale et physique du senior doit pouvoir être assurée par l’accueillant, qui devra notamment s’engager à suivre les formations nécessaires.
      • L’accueillant devra proposer des solutions de remplacement dans le cas où il voudrait partir en vacances ou en cas de maladie.

      Note de l’article (9 votes)

      Cet article vous a-t-il été utile ?

      Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

      Julie,

      Commentaires (10)

      Réagissez, posez une question…

      1. hurel pascal

        A Bethencourt
        le 09/08/17
        Monsieur ou Madame
        Ma mère est actuellement dans une maison de retraite à friville escarbotin mais elle ne ce plait pas las bas j’aurai souhaitai la mettre en famille d’accueil pouvez vous me diriger vers des centres qui gere ces établissements.Dans l’attente d’une réponse recevez Monsieur ou Madame toutes mes salutations distinguées.
        Mr Hurel

        Répondre
      2. ladurelle

        bonjour,
        je suis famille d’accueil seniors dans le 82 , je cherche des residants ayant une place de libre
        Je prendrai meme une personne en soin paliatif ou fin de vie pour qu’elle ou il se sente entouré aimer et chouchouter

        Répondre
      Voir plus de commentaires

      Les derniers articles

      Articles les plus recherchés

      Nos dossiers sur ce thème

      La santé du Grand-âge

      L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

      En savoir plus

      Face à la maladie d'Alzheimer

      Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

      En savoir plus

      Face à la maladie de Parkinson

      Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

      En savoir plus