Au sommaire

    Comparateur en ligne 100% gratuit

    Trouver une maison de retraite

    Partager :

    Cet article a été noté par 74 lecteurs

    Le parc des établissements d’hébergement pour personnes âgées regroupe de nombreuses structures aux statuts divers. Les maisons de retraite publiques s’affichent comme un choix plus abordable que les résidences du privé, mais la disponibilité moindre peut constituer un obstacle en cas d’urgence.

    Qu’est-ce que les maisons de retraite publiques ?

    L’Hexagone compte près de 10 500 établissements d’hébergement pour les personnes âgées, toutes catégories confondues. Plus de la moitié de ces structures sont des maisons de retraite publiques (Enquête EHPA 2019, DREES).

    Les maisons de retraite publiques peuvent être des :

    • établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad),
    • maisons de retraite non médicalisées,
    • unités de soins de longue durée (USLD),
    • résidences autonomies,
    • maisons d’accueil rurales pour personnes âgées (MARPA).

    Les maisons de retraite publiques sont souvent rattachées à un hôpital. Dans ce cas, il s’agit d’Ehpad avec un degré de médicalisation élevé et accueillant des résidents plus dépendants. Quant aux maisons de retraite publiques non hospitalières, elles dépendent des collectivités locales et sont souvent créées et gérées par le Centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville.

    Infographie présentant les avantages et inconvénients de l'Ehpad public

    Ehpad public, de quoi s’agit-il ?

    L’Ehpad public est un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes géré par une collectivité publique. Il peut s’agir soit d’un :

    • Ehpad public hospitalier, c’est-à-dire rattaché à un établissement public de santé (EPS) ;
    • Ehpad public géré par une collectivité territoriale (commune, ville, département ou région, assistance publique).
    RégionEhpad publics hospitaliersAutres Ehpad publics
    Grand Est130146
    Nouvelle-Aquitaine118295
    Auvergne-Rhône-Alpes153313
    Bourgogne-Franche-Comté10299
    Bretagne77230
    Centre-Val de Loire7996
    Corse60
    Île-de-France4386
    Occitanie114254
    Hauts-de-France123158
    Normandie73102
    Pays de la Loire82209
    Provence-Alpes-Côte-d’Azur6194
    France métropolitaine1 1612 082
    Antilles-Guyane125
    Océan Indien51
    DROM (hors Mayotte)                       176
    France métropolitaine + DROM (hors Mayotte)                  1 1782 088
    Répartition des Ehpad publics par région

    Les trois quarts des Ehpad publics ont entre 40 et 200 places. Seulement 1 établissement sur 10 dispose de plus de 200 places.

    Presque chaque résidence comporte au moins une unité spécialisée Alzheimer, pour l’accompagnement de personnes en situation de déclin cognitif.

    En outre, la quasi-totalité des maisons de retraite publiques sont habilitées à recevoir des bénéficiaires de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) : 99 % des Ehpad publics le sont, contre seulement 40 % des Ehpad privés commerciaux (Ibid.)

    LIRE AUSSI:  L’accueil de jour : faciliter le maintien à domicile

    Quelles prestations proposent les maisons de retraite publiques ?

    Les résidences publiques de type Ehpad proposent tous les services nécessaires aux personnes âgées dépendantes :

    • chambres privatives,
    • prestations hôtelières,
    • restauration,
    • prise en charge médicale et de la dépendance,
    • surveillance continue,
    • animations…

    Les prestations des maisons de retraite publiques sont de la même qualité que celles des établissements privés, à la différence près que ces derniers mettent souvent l’accent sur le côté esthétique et proposent des services supplémentaires (comme la balnéothérapie).

    Toutefois, de nombreuses maisons de retraite publiques bénéficient de subventions de la collectivité et peuvent rénover leurs locaux tout en gardant des tarifs accessibles.

    En outre, le taux d’encadrement (la présence de personnel par rapport au nombre de résidents) y est, en moyenne, plus élevé que dans une structure privée.

    Sophie, conseillère Cap Retraite

    Rechercher un hébergement adapté à votre proche n’a jamais été aussi simple !

    SERVICE GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT

    Accédez à notre Comparateur

    SERVICE GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT

    Quels sont les tarifs des maisons de retraite publiques et les aides ?

    Les tarifs pratiqués par les maisons de retraite publiques sont plus abordables que ceux des établissements privés, car ils sont fixés chaque année par les Conseils généraux. Dans le secteur privé commercial, les prix ne sont pas imposés, même s’ils sont contrôlés.

    Ehpad public : tarif et reste à charge pour la personne âgée

    En France, le prix médian de l’accueil en maison de retraite médicalisée s’élève à 2 004 € par mois (CNSA, 2021). Cela signifie que la moitié des établissements pratique des prix plus bas et et l’autre moitié des tarifs plus élevés.

    En Ehpad public, le tarif est fixé par le président du conseil départemental. La plupart des établissements étant habilités à l’aide sociale, le prix de journée est souvent plus bas que dans un Ehpad privé sans habilitation à l’ASH.

    D’après l’observatoire des Ehpad KPMG 2014, dans les maisons de retraite publiques de type Ehpad, le reste à charge pour les résidents ou leur famille s’élève à 1 708 € par mois pour les places habilitées à l’ASH (hors IDF). Dans les Ehpad privés non lucratifs, le reste à charge atteint déjà 1 810 € par mois (places non habilitées, hors IDF).

    LIRE AUSSI:  Top 15 des grands groupes d'EHPAD en France

    En revanche, du fait de leurs tarifs plus accessibles, les maisons de retraite publiques sont souvent fortement demandées et moins disponibles. Il est donc souvent nécessaire de faire une demande d’admission en amont pour s’assurer une place dans l’un des établissements de la zone géographique choisie.

    Aides financières en Ehpad public

    Si les revenus du résident sont insuffisants, le tarif hébergement des maisons de retraite publiques peut être partiellement financé par plusieurs aides financières :

    • aides au logement : aide personnalisée au logement (APL) si l’établissement est conventionné ou allocation de logement sociale (ALS) – attribuée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) ;
    • aide sociale à l’hébergement (ASH) : aide octroyée par le département aux aînés de 65 ans ou plus dont les ressources sont insuffisantes pour assurer les frais d’hébergement de l’établissement où ils sont accueillis.

    Le tarif dépendance des maisons de retraite publiques est partiellement couvert par l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA), versée aux aînés de 60 ans et plus en perte d’autonomie (GIR 1 à 4).

    Le tarif journalier en maison de retraite publique médicalisée comprend également un tarif soins, mais il est entièrement pris en charge par l’assurance maladie.

    Ehpad public ou privé : que choisir ?

    Le choix entre Ehpad public ou privé dépend de plusieurs critères :

    • la répartition des différents établissements dans votre lieu de résidence et proche du domicile des aidants,
    • la proximité et la facilité d’accès,
    • les disponibilités de chaque résidence : les maisons de retraite publiques sont souvent complètes,
    • votre budget et le prix de l’Ehpad public versus celui des établissements privés de même standing,
    • les prestations et services proposés,
    • le cadre de vie…
    Avantages et inconvénients des Ehpad publics et privés
    Ehpad publics
    Ehpad privés
    AVANTAGES
    • Bonne répartition territoriale : aussi dans les régions rurales
    • Tarifs modérés
    • Habilités à l’ASH
    • Taux d’encadrement plus élevé
    • Locaux confortables
    • Activités variées
    • Disponibilité et entrée plus rapide
    • Situés à proximité des commerces
    INCONVÉNIENTS
    • Peu de disponibilités
    • Manque de budgets : activités moins variées
    • Locaux plus anciens
    • Prix plus élevés
    • Principalement en ville, moins souvent en région rurale

    Question fréquente

    Comment faire une demande d’admission en Ehpad public ?

    Pour faire une demande d’admission en EHPAD public pour une personne âgée dépendante, vous devez soumettre un dossier à la direction de l’établissement.

    Commencez par obtenir le dossier de demande d’admission auprès de l’EHPAD choisi ou via le site internet du Conseil départemental. Ce formulaire à deux volets (médical et administratif) comprend des informations sur l’état de santé de la personne âgée, ainsi que sur sa situation sociale et financière.

    Une fois le document rempli, envoyez-le à la structure sélectionnée. L’admission dépendra de :

    • la disponibilité des places,
    • l’adéquation entre les besoins de la personne âgée et les services proposés par l’EHPAD.

    Il est conseillé de faire des demandes dans plusieurs établissements pour augmenter les chances de trouver une place. La prise en compte de la demande peut aussi varier en fonction de l’urgence de la situation et de la perte d’autonomie du demandeur.

    Pour un accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à contacter les conseillers Cap Retraite.

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Judith Blanc
    Judith Blanc,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (7)

    Réagissez, posez une question…

    1. Andre lechenault

      A qui écrire ma mère est décédé à EPHAD dé VIROFLAY
      Le 5 octobre 2022 on a réglé la pension depuis 3 mois et
      demi l’état n’a toujours pas rembourser.
      Suite à cela le Notaire est bloqué, la succession ne peut pas
      Être exécuté.

      Merci des renseignements

      Répondre
      1. Marine/amandine

        Bonjour,

        Nous vous remercions pour votre commentaire, et nous vous invitons à prendre contact directement avec le service juridique compétent, bon courage et bonne journée
        Cordialement

        Répondre
    Voir plus de commentaires